Réponse Santé n°1 oct/nov 2015
Réponse Santé n°1 oct/nov 2015
  • Prix facial : 2,90 €

  • Parution : n°1 de oct/nov 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 15,7 Mo

  • Dans ce numéro : un visage rayonnant, anti-âge, tout ce qui marche...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
SANTÉ PHOTOS.COM Santé saisonSaison ALLERGIES La désensibilisation, ça marche comment ? Le printemps n’est pas encore là et l’hiver bien installé. Cependant lorsque l’on est allergique, le froid a son utilité. Car l’on peut mettre en place les mesures de prévention nécessaires qui aideront à faire cesser nez bouché et éternuements. Il est possible de consulter afin de savoir si l'on est éligible à un traitement de désensibilisation. Les allergies progressent et ce, parmi toute la population. Certains voient les symptômes s’estomper au fil des années, alors que d’autres sont toujours aussi perturbés dans leur vie quotidienne. Les allergènes sont de plus en plus fréquents car nos conditions de vie ont beaucoup changé. Les foyers sont plus chauffés et l’air frais pénètre moins souvent dans les appartements. La multiplication des animaux de compagnie contribue également à ce phénomène global. Il s’agit en fait bel et bien d’une maladie chronique et qu’il faut savoir traiter comme telle. En réalité, quasiment la moitié des allergiques ne consultent pas, pourtant on estime 38 78 - Février-Mars-Avril 2010 que 20% d’entre eux sont également légèrement asthmatiques. Dans ce cas, il est possible d’envisager une désensibilisation aux allergies. Comprendre les origines du problème Le processus de l’allergie classique est assez simple  : la médecine a pu constater que le système immunitaire se trompe d’ennemi et se met en route à mauvais escient afin d’éliminer ce qu’il perçoit comme une attaque. Alors qu’en fait il s’agit d’un élément qu’il devrait pouvoir reconnaître comme faisant partie de l’environnement normal. Ce mauvais fonctionnement entraîne donc la production d’histamine d’où les réactions allergiques. La plus connue des allergies est le rhume des foins ou rhinite allergique. Les symptômes sont particulièrement gênants car incessants, et nuisent à la qualité du sommeil. Les pollens sont responsables d’environ la moitié des rhinites allergiques et ce serait 20% de la population européenne véritablement concernée. Elle est récidivante même si les symptômes sont plus ou moins gênants en fonction des individus. Le rôle de l’histamine Il s’agit d’un composé qui intervient à plusieurs niveaux. En dehors du déclenchement des réactions allergiques, elle intervient dans la sécrétion
Les épisodes répétés d'allergies peuvent conduire à l'asthme plus sévère. gastrique, et la régulation de la vigilance. Bien que présente dans tous les tissus, elle est particulièrement présente dans les poumons, le foie et la peau. Ce médiateur chimique est fabriqué et stocké par une catégorie de globules blancs (polynucléaires basophiles et mastocytes). Il est relâché dans l’organisme en cas de sensibilité à un composant. L’histamine peut jouer un rôle dans l’accélération du cœur, le relâchement de l’utérus, des muscles de l’intestin, des bronches ou des petites artères, mais elle est surtout connue de par les mécanismes d’inflammation qu’elle entraîne face aux intolérances et allergies. Les principaux symptômes Les signes visibles des allergies (excepté les piqûres d’insectes)  : écoulement nasal abondant et clair, démangeaisons au nez et dans la BON À SAVOIR Les aliments les plus riches en histamine sont le chocolat, des fromages tels que les bleus ou les gruyères, la levure de bière, certains poissons en conserve ou marinés. ALLERGIES gorge, éternuements à répétition, yeux rouges et larmoyants, maux de tête, sensation de fatigue, parfois sinusite. Il arrive aussi que les enfants aient une otite suite à une apparition de ce type et que l’asthme finisse par se déclarer en cas de répétitions des épisodes allergiques. La désensibilisation Il s’agit de mettre le patient en contact avec l’allergène responsable de l’allergie. On l’appelle également immunothérapie spécifique et elle est l’unique traitement qui s’attaque à l’origine de la maladie. Il s’agit de réhabituer le corps à la présence, minime au départ, de l’allergène responsable jusqu’à savoir où se situe 39 Février-Mars-Avril 2010 - 79



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 1Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 2-3Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 4-5Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 6-7Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 8-9Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 10-11Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 12-13Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 14-15Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 16-17Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 18-19Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 20-21Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 22-23Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 24-25Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 26-27Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 28-29Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 30-31Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 32-33Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 34-35Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 36-37Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 38-39Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 40-41Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 42-43Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 44-45Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 46-47Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 48-49Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 50-51Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 52-53Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 54-55Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 56-57Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 58-59Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 60-61Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 62-63Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 64-65Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 66-67Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 68