Réponse Santé n°1 oct/nov 2015
Réponse Santé n°1 oct/nov 2015
  • Prix facial : 2,90 €

  • Parution : n°1 de oct/nov 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 15,7 Mo

  • Dans ce numéro : un visage rayonnant, anti-âge, tout ce qui marche...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
SANTÉ Prévention cancer du sein La mammographie fait à présent partie des examens qui commencent enfin à rentrer dans les mœurs chez les femmes. Il faut pourtant toujours investir sur de grandes campagnes de communication pour parvenir à ce que toutes se sentent concernées. Car cet examen peut s’avérer salvateur, pour prévenir le cancer du sein. à partir de 40 ans et surtout après 50 ans que toutes C'est les femmes devraient annuellement se faire contrôler, car décelé très tôt un cancer du sein se soigne dans la majorité des cas. Quelques chiffres à retenir L’âge influence la survenue du cancer du sein. Environ 75% des cancers sont détectés chez des femmes de plus de cinquante ans. Ces derniè- 28 64 - Février-Mars-Avril 2010 Prévention MAMMOGRAPHIE 20 questions… 20 réponses ! res années pourtant, on assiste à un « rajeunissement » des patientes avec un nombre plus élevé de femmes jeunes qui développent la maladie (entre 40 et 45 ans). On enregistre 42 000 nouveaux cas chaque année, le cancer du sein restant le plus fréquent frappant les femmes. Le cancer du sein reste la première cause de mortalité chez les femmes entre 35 et 65 ans. Globalement, une femme a aujourd’hui 1 « chance » sur 8 d’avoir un cancer du sein au cours de sa vie, le pourcentage augmentant au cours des années. La moitié des cancers sont décelés PHOTOS.COM
lorsqu’ils mesurent moins de 2 cm. Lorsque leur taille est inférieure à 1 cm, et qu’il n’existe pas de ganglions, les chances de survie à 5 ans sont d’au moins 90%. On estime que près de 3 000 femmes pourraient être sauvées chaque année, si 70% des femmes de 50 à 74 ans faisaient une mammographie tous les deux ans. 1. Pourquoi doit-on faire une mammographie de façon systématique après 50 ans ? C’est après la ménopause que le risque devient le plus important. Il existe également d’autres facteurs qui peuvent accélérer le processus tels que le tabac, l’alcool, le surpoids. Certaines personnes sont également concernées par la forme génétique du cancer (mutation des gènes BRCA 1 et 2). Dans ce dernier cas, la surveillance commence dès 40 ans et se fait plus fréquemment. De plus, on sait que plus le cancer est détecté de façon précoce, plus les chances de guérison sont importantes. Or, la mammographie permet de détecter un cancer alors même qu’aucune grosseur n’est encore vraiment détectable à la palpation. Si la patient sent une boule dans le sein ou constate un changement dans ses seins du type écoulement, rougeurs, peau qui pèle, crevasses, il convient de consulter pour faire une mammographie, quels que soient son âge et la date du dernier examen. 2. Combien de temps dure l’examen ? L’examen dure environ une quinzaine de minutes en tant que tel. Les résultats sont immédiats, et le médecin procède à une palpation des seins afin de compléter l’examen. C’est l’occasion de lui poser toutes les questions éventuelles et lui demander également des conseils pour procéder à la palpation soi-même. 3. Est-ce douloureux ? L’examen n’est pas du tout douloureux. Il est parfois inconfortable, puisqu’il s’agit de presser chaque sein entre deux plaques afin de pouvoir faire la radio. Si le sein est un peu gonflé ou sensible, il est clair que ce n’est pas agréable, mais sans pour autant engendrer de douleur. Le tout est rapide et permet de minimiser la dose de rayons. Chaque sein est radiographié de profil et de haut en bas. 4. L’examen peut-il s’avérer dangereux ? La mammographie n’est pas un examen dangereux. En fait on peut comparer la dose de radiations reçues au cours de l’examen à celle qui est faite lors d’une radio dentaire. Il ne s’agit pas d’un examen invasif et s’il convient de ne pas faire de radiographies sans nécessité, il ne faut pas avoir peur de ce type d’examen. 5. Les résultats sont-ils sûrs ? Normalement, le médecin voit la patiente une fois les radiographies analysées. Il donne les informations nécessaires et répond à ses questions. Il est important d’apporter ses anciennes radios s’il y en a afin que le médecin puisse suivre l’évolution des seins. On retrouve ainsi des calcifications qui sont à surveiller, et le temps passant, il est plus facile pour le CANCER DU SEIN médecin de surveiller leur évolution et de réagir si nécessaire. Si la mammographie présente l’apparition d’une tumeur ou n’est pas très lisible, il est possible de faire une autre radio, une IRM ou de procéder à un autre examen, du type échographie, voire biopsie. Le tout étant de déterminer s’il s’agit d’une tumeur bénigne ou non et s’il convient de l’enlever ou pas par voie chirurgicale. 6. Doit-on faire une mammographie chaque année après 50 ans ? La fréquence conseillée par les autorités est d’un examen tous les deux ans, sauf lorsqu’il y a des antécédents augmentant le risque individuel, auquel cas, le rythme est d’une mammographie annuelle. Le rythme diminue après 70 ans, mais les femmes vivant de plus en plus âgées, il est possible que la fréquence recommandée soit revue dans l’avenir. 29 Février-Mars-Avril 2010 - 65 PHOTOS.COM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 1Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 2-3Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 4-5Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 6-7Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 8-9Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 10-11Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 12-13Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 14-15Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 16-17Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 18-19Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 20-21Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 22-23Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 24-25Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 26-27Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 28-29Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 30-31Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 32-33Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 34-35Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 36-37Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 38-39Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 40-41Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 42-43Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 44-45Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 46-47Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 48-49Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 50-51Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 52-53Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 54-55Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 56-57Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 58-59Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 60-61Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 62-63Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 64-65Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 66-67Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 68