Réponse Santé n°1 oct/nov 2015
Réponse Santé n°1 oct/nov 2015
  • Prix facial : 2,90 €

  • Parution : n°1 de oct/nov 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 15,7 Mo

  • Dans ce numéro : un visage rayonnant, anti-âge, tout ce qui marche...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Enquête spécial froid ENQUÊTE Spécial froid GRIPPES, RHUMES, ANGINES Votre plan d’attaque ! Peut-être avez-vous la chance d’appartenir à cette catégorie de personnes qui n’attrapent jamais le moindre virus hivernal ? Quelle chance, car d’autres sans faire aucune imprudence ne cessent d’accumuler petites crises de fièvre, rhumes et autres états grippaux. Des mesures simples permettent pourtant de se prémunir. Environ un cinquième de la population française est atteint d’allergies et le nombre de personnes subissant des rhinites allergiques ne cesse d’augmenter. Faute à la pollution et aux acariens dit-on, ainsi qu’à une hygiène parfois trop exigeante. Les angines aussi sont foison chaque hiver, et certains patients en souffrent parfois plusieurs fois par an, en particulier dans la population des 2 à 40 ans. On estime que le chiffre est d’environ 8 à 9 millions de personnes atteintes chaque année. Certaines sont virales, d’autres 4820- Février-Mars-Avril 2015 bactériennes et des complications éventuelles peuvent surgir. En ce qui concerne la grippe, la population touchée est sensiblement identique en nombre chaque année, même s’il arrive que les virus soient parfois plus virulents. On parle ici de plusieurs millions de personnes avec des incidences en termes de santé mais aussi d’économie, avec de nombreux arrêts de travail. 2 500 personnes meurent chaque année de la grippe, généralement des personnes âgées et/ou déjà malades. Il convient de prendre ses précautions en particulier si l’on souffre de diabète, d’asthme, de bronchite chronique, de cancer ou d’insuffisance cardiaque. Les jeunes enfants sont aussi une cible privilégiée. Des symptômes pénibles Rien de bien grave habituellement en ce qui concerne ces maux généralement hivernaux. Mais des manifestations qui rendent la vie au quotidien assez pénible. Picotements du nez et de la gorge, éternuements, yeux larmoyants pour ce THINKSTOCK
La grippe est une maladie virale provoquée par un virus de la famille Influenzae. Elle se répand via de grandes pandémies qui affectent de grandes zones géographiques quelle que soit la saison et sous forme d’épidémies plus locales, qui elles, sont saisonnières. Elles sont au plus fort du mois de novembre au mois d’avril. Trois types de virus sont définis, A, B etC, le premier mutant fréquemment. Il s’agit d’une maladie particulièrement facile à transmettre et dont la période d’incubation est courte, deux à quatre jours, d’où cette sensation que les symptômes apparaissent brutalement. La période de contagion dure six jours à compter du jour qui précède les sympqui est des rhumes et des rhinites allergiques ; toux et fièvre pour les grippes et angines. Des dizaines de mouchoirs par jour colorent le nez d’une couleur rouge, autant dire que cela n’a rien de très agréable. La toux liée aux angines peut être particulièrement pénible. Grasse ou sèche, elle épuise rapidement. La grippe quant à elle est souvent accompagnée de fièvre, de douleurs articulaires et de courbatures. Des origines diverses Rhinites et rhumes Dès que l’automne arrive, parfois plusieurs fois dans l’année, le nez coule sans pour autant qu’il s’agisse d’un rhume à proprement parler. En effet, c’est l’origine du trouble qui fait le diagnostic. Or, ce n’est pas la pollution qui est en général responsable, mais plutôt le fait que nos logements ne sont pas suffisamment aérés et que les allergènes peuvent y proliférer. Il existe deux catégories de rhinites  : les rhinites saisonnières (ou rhume des foins très courants au printemps) qui sont généralement causées par différents pollens et les rhinites qui surviennent à n’importe quel moment de l’année. Elles trouvent leur origine souvent chez les animaux (problèmes de poils), les insectes et acariens ainsi que certains produits d’entretien. L’exposition à la fumée de cigarette est aussi un problème récurrent chez les personnes sensibles. Angines La plupart sont virales et s’attrapent donc par simple contamination, donc par contagion comme pour la grippe et s’installent dans la gorge provoquant une inflammation parfois très douloureuse avec difficulté à avaler. Chez les enfants de moins de 15 ans, c’est aussi fréquemment un streptocoque qui est à l’origine de la maladie. Grippes La grippe est fortement contagieuse et se classe dans les maladies infectieuses. Elle apparaît lorsque nous sommes contaminés par les virus Myxovirus influenzae A, B ouC. Le virus A mute très facilement en H1N1, H2N2 et H3N2 et ses variantes. Le virus B est traité comme le A d’un point de vue médical. Le virus C ressemble plus à un rhume qu’à une grippe à proprement parler. La période d’incubation est très courte et pour tomber malade, il faut soit être affaibli, le système immunitaire ne fonctionnant pas au mieux, soit recevoir une dose assez importante de contamination. tômes. Il faut donc démarrer la prévention dès que la personne tombe malade, car elle est susceptible de contaminer son environnement. Petite histoire de la grippe La grippe est l’une des maladies les plus anciennes que l’on connaisse. Elle a été décrite dès l’Antiquité. Au Moyenâge, elle était déjà identifiée comme un facteur de cause d’épidémie. Depuis à présent environ trente ans, les grippes saisonnières que l’on connaît sont des « descendantes » du virus de Hong Kong. Dès 1918, Dujarric de la Rivière apporte la preuve de l’existence du virus à l’Institut Pasteur. Le premier virus grippal de type A fût quant à lui isolé en 1933 Le nez qui coule est souvent dû à une rhinite, allergique ou pas. THINKSTOCK THINKSTOCK Février-Mars-Avril 2015 - 2149



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 1Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 2-3Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 4-5Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 6-7Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 8-9Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 10-11Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 12-13Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 14-15Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 16-17Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 18-19Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 20-21Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 22-23Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 24-25Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 26-27Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 28-29Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 30-31Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 32-33Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 34-35Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 36-37Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 38-39Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 40-41Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 42-43Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 44-45Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 46-47Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 48-49Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 50-51Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 52-53Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 54-55Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 56-57Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 58-59Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 60-61Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 62-63Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 64-65Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 66-67Réponse Santé numéro 1 oct/nov 2015 Page 68