Question Psycho n°26 nov-déc 11/jan 2012
Question Psycho n°26 nov-déc 11/jan 2012
  • Prix facial : 4,80 €

  • Parution : n°26 de nov-déc 11/jan 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 148

  • Taille du fichier PDF : 53 Mo

  • Dans ce numéro : se libérer, en finir avec complexes et blocages...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 96 - 97  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
96 97
Anorexie & boulimie l'âge moyen de survenue étant environ 15 ans mais peut commencer dès 8 ans. Elle peut mettre des années à s'installer ou, au contraire, se développer rapidement. L’anorexie se développe en 4 temps 1. Le temps de l’euphorie de la perte de poids (10 à 40% du poids initial) associée à une impression de contrôle (quelques mois) 2. Le temps du déni, de la clandestinité, des mensonges… face à la confrontation de plus en plus forte avec l’entourage (parents, petit ami, camarades…). Un temps très difficile à négocier pour les parents mais aussi pour les soignants puisque la personne anorexique aura tendance à renforcer son comportement et à s’isoler davantage en réponse à toute tentative d’intrusion dans son « modèle de vie ». 3. Le temps de la perte de contrôle associée à une souffrance physique. 4. Le temps d’un début de prise de conscience. Autant dire que c’est une maladie « grave », car souvent mortelle. Les parents doivent donc s’efforcer d’être vigilants au moment de l’adolescence, car c’est la période ou anorexie et boulimie voient le jour le plus souvent. Quand Internet s’en mêle De nos jours, des milliers de jeunes femmes se tournent vers Internet pour soigner leurs troubles alimentaires, mais le Des chiffres alarmants Près de sept millions de filles et de femmes et un million de garçons et d'hommes souffrent de troubles alimentaires, selon un récent rapport de la National Association of Anorexia Nervosa and Associated Disorders, basée à Los Angeles. 86% des victimes s'y rapportent à l'âge de 20 ans. 50% des gens en guériront, tandis que 6% en mourront… 96 - Question psycho genre de soutien qu'elles trouvent lorsqu'elles tapent « anorexie », « boulimie » ou « trouble alimentaire » dans un moteur de recherche pourrait leur être franchement plus nuisible qu'efficace... attention ! Ne vous trompez pas ! Des modèles d'une minceur irréaliste combinés au plaisir de dialoguer sur Internet ont permis la croissance en popularité sur la toile de sites « pro-ana » (anorexie), « pro-mia » (boulimie) et « pro-ed » (troubles alimentaires). Ces sites se sont mis à pulluler il y a quelques années. Aujourd'hui, on en dénombre plus de 1000. C’est aux Etats-Unis que les premières communautés pro-ana et pro-mia ont vu le jour. Des forums d’astuces pour maigrir plus vite, pour éviter de se faire repérer par ses proches, pour échapper aux analyses médicales et aux soupçons des médecins… se sont mis à pulluler. Avec le net, les filles souffrant d’anorexie ou de boulimie ont trouvé le moyen de se rassembler, de se soutenir et d’échanger des tuyaux. A l’aide de logiciels de graphisme, elles n’hésitent pas à truquer des photos de mannequins, pour les rendre très maigres, et ainsi donner un côté « tendance » à cette maladie potentiellement mortelle. La percée des sites « pro-ana » et « pro-mia » Ce qui rend ces troubles difficiles à comprendre et à soigner est le secret dans lequel les victimes s'enferment en les cachant à leurs amis, à leur famille et à leur thérapeute. Il y a donc également un grand danger à laisser des ados naviguer n’importe où sur Internet, surtout s’ils sont en pleine période de doute et de complexes. Car à l’image des sectes, ces sites « proana » et « pro-mia » qui prônent la maigreur coûte que coûte, exercent une réelle influence sur des jeunes en manque de repères. Avec des noms comme Anorexic Nation, Invisible Existence et I Love You to the Bones, ces sites souvent élégamment conçus présentent des trucs facilitant la diète (comme consommer seulement du céleri, des boissons gazeuses diètes et des cigarettes) ; des slogans "mincepirants" comme « L'anorexie est un choix de vie, pas une maladie » ; des galeries de photos de femmes émaciées et des forums où les visiteurs partagent des histoires censées aider les gens à aimer leurs troubles alimentaires et à atteindre des objectifs de poids dangereusement bas. Parmi les suggestions scandaleuses que l’on peut lire sur ces sites, en voici une qui devrait vous prouver l’étendue du danger  : « Avalez deux cuillérées à table de vinaigre avant de manger pour aspirer tout le gras de votre nourriture, convainquez votre cerveau que la douleur de la faim signifie seulement que vous êtes pleine et buvez de l'eau, de l'eau et encore de l'eau ! N'oubliez pas, personne ne doit être au courant d'ana, alors si vous restez hydratée, vous risquerez moins de vous évanouir. » L'anorexie mentale est donc un trouble psychologique marqué par une image déformée du corps et une pulsion d'avoir le contrôle en perdant du poids. En ne consommant que quelques centaines de calories par jour et en faisant de l'activité physique compulsive, les anorexiques sont souvent dangereusement maigres, mais se perçoivent toujours comme grosses. La boulimie, qui est très près de l'anorexie, consiste à manger à l'excès puis à se faire vomir afin de conserver un poids peu élevé ou normal. Dans les deux cas, il est urgent de consulter un spécialiste, car les personnes non traitées sont en danger. Heureusement, ces troubles ne sont pas irrémédiables, d’où l’urgence de les dépister pour les soigner. J.B.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 1Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 2-3Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 4-5Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 6-7Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 8-9Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 10-11Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 12-13Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 14-15Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 16-17Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 18-19Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 20-21Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 22-23Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 24-25Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 26-27Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 28-29Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 30-31Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 32-33Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 34-35Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 36-37Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 38-39Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 40-41Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 42-43Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 44-45Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 46-47Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 48-49Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 50-51Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 52-53Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 54-55Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 56-57Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 58-59Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 60-61Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 62-63Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 64-65Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 66-67Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 68-69Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 70-71Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 72-73Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 74-75Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 76-77Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 78-79Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 80-81Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 82-83Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 84-85Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 86-87Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 88-89Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 90-91Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 92-93Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 94-95Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 96-97Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 98-99Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 100-101Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 102-103Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 104-105Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 106-107Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 108-109Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 110-111Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 112-113Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 114-115Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 116-117Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 118-119Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 120-121Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 122-123Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 124-125Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 126-127Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 128-129Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 130-131Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 132-133Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 134-135Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 136-137Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 138-139Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 140-141Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 142-143Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 144-145Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 146-147Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 148