Question Psycho n°26 nov-déc 11/jan 2012
Question Psycho n°26 nov-déc 11/jan 2012
  • Prix facial : 4,80 €

  • Parution : n°26 de nov-déc 11/jan 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 148

  • Taille du fichier PDF : 53 Mo

  • Dans ce numéro : se libérer, en finir avec complexes et blocages...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 94 - 95  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
94 95
Anorexie & boulimie Troubles du comportement alimentaire Quand manger Cette maladie s'accompagne d'une peur irrationnelle de prendre du poids ou de devenir gros, alors que le poids du sujet anorexique est déjà inférieur à la normale. 94 - Question psycho devient un enfer ! Anorexie, boulimie. Les troubles du comportement alimentaire sont toujours la conséquence d'une détresse ou d'un malaise profond, qui démarre à l’enfance ou à l’adolescence et qui peut continuer à perturber la vie de jeunes femmes devenues adultes. Comment reconnaître ces maladies ? Peut-on vaincre une envie compulsive de nourriture ou au contraire un véritable dégoût ? Le point sur ces maladies infernales qui nous « bouffent » la vie ! Il est vrai qu’à trop accorder d’importance à leur poids, certaines adolescentes finissent par souffrir de troubles alimentaires graves (anorexie ou boulimie). Mal dans leur peau, elles pensent que leur malheur vient de quelques kilos en trop, réels ou imaginaires. Elles décident de se mettre au régime (c'est-à-dire à ne plus rien manger), maigrissent beaucoup et n’arrivent plus à s’arrêter ! Cela peut conduire à l’anorexie. Ou bien elles finissent par craquer parce qu’il est difficile de se priver tout le temps. Résultat, elles se bourrent de n’importe quels aliments sans pouvoir s’arrêter et se font vomir par la suite. C’est la boulimie. Surveillez bien votre fille, car de nombreuses adolescentes tombent malades sans éveiller le doute chez leurs parents. Elles se cachent pour vomir et le cercle infernal commence… Les maladies du comportement alimentaire Car les troubles du comportement alimentaire sont en fait de véritables maladies qu’il convient de mieux cerner pour apprendre à les détecter chez nos proches et nos enfants. L’anorexie mentale L'anorexie mentale (AM) correspond à un refus de s'alimenter lié à un état mental particulier. La perte d'appétit est secondaire, liée à la restriction volontaire et souvent inavouée de l'alimentation. Si le sujet présente des crises de boulimie, des vomissements et recourt à des purgatifs, on différenciera l'anorexie de type "Anorexie- Boulimie", de l'anorexie de type restrictif. Signes cliniques  : - Restriction alimentaire (réduction de l'apport calorique, élimination des hydrates de carbones, des graisses, des protéines, planification de régimes très stricts), - Amaigrissement (perte de + de 15% du poids initial), - Aménorrhée. On parle de la "triade" des 3 A (anorexie, amaigrissement, aménorrhée) qui s'installe progressivement. La boulimie La boulimie se caractérise par des périodes de pulsions incontrôlables vis-à-vis de la nourriture, suivies d'une réaction déclenchée par la peur de grossir, à l'origine de diverses pratiques néfastes  : vomissements, diurétiques, jeûne ou restrictions alimentaires. Le cycle boulimique peut se répéter plusieurs fois par jour ou moins fréquemment. Dans la majorité des cas, la boulimie se vit dans la honte et la clandestinité. La plupart des patients hésitent à consulter et espèrent contre toute évidence
s'en sortir seuls. Les personnes boulimiques peuvent être d'un poids trop faible, normal ou excessif. Signes cliniques  : - Episodes récidivants de gavage, - Sentiment de perte de contrôle du comportement alimentaire, - Purges fréquentes ou restrictions alimentaires sévères (vomissements, laxatifs, diurétiques...), - Préoccupation excessive au sujet du poids et de l'apparence, - Sentiment de honte, de dévalorisation, de culpabilité et de dégoût profond. Le refus volontaire de se nourrir Anorexie veut dire perte de l’appétit, mais en fait l’anorexie mentale est une restriction volontaire de l’alimentation avec un amaigrissement massif conduisant à un index de masse corporelle inférieur ou égale à 17,5. Elle concerne 9 fois sur 10 une jeune femme entre 14 et 23 ans, plus le début est précoce (10-11 ans) ou tardif (après 23 ans) et plus le pronostic est sévère. En effet l’anorexie mentale est grevée d’une mortalité de 10%. L’anorexie mentale (AM) correspond à un refus de s’alimenter lié à un état mental particulier. La perte d’appétit est secondaire, liée à la restriction volontaire et souvent inavouée de l’alimentation. Si le sujet présente des crises de boulimie, des vomissements et recourt à des purgatifs, on différenciera l’anorexie de type « Anorexie- Boulimie », de l’anorexie de type restrictif. L'anorexie est donc une maladie qui touche aussi bien le corps que le psychisme. Elle consiste en un refus de s'alimenter. Il existe deux catégories d'anorexie  : - anorexie restrictive  : diminution progressive de la quantité de nourriture ingérée anorexie purgative  : alternance de périodes de pulsions incontrôlables vis-à-vis de la nourriture, suivi d'une réaction déclenchée par la peur de grossir, à l'origine de diverses pratriques néfastes  : vomissements, diurétiques, jeûne ou exercices physiques excessifs La malade anorexique souffre d'une profonde distorsion de sa propre image corporelle et fait de la poursuite de la minceur son objectif suprême, allant même jusqu'à la mort. De surcroît le malade dénie la gravité de la situation. Les symptômes « classiques » On parle d'anorexie lorsque le patient ou la patiente présente  : - Un refus de maintenir un poids corporel au dessus d'un poids minimum normal pour l'âge et la taille, - Une peur intense de prendre du poids ou de devenir gros, alors que le poids est inférieur à la normale, - Une perturbation de l'estimation de son poids corporel, de sa taille ou de ses formes, - Chez les femmes, absence d'au moins trois cycles menstruels consécutifs. Ces caractéristiques sont souvent accompagnées d'une hyperactivité intellectuelle et motrice, ainsi que de signes physiques et comportementaux  : peau froide, constipation, douleurs abdominales, troubles dus à un abus de laxatifs ou de diurétiques, mauvaise circulation, peau sèche, ongles cassants, insomnie, incapacité à se concentrer sur autre chose, faible estime de soi, haine de soi, exercice physique excessif en vue de perdre du poids, obsession de la nourriture et des calories, solitude et isolement… Les causes les plus courantes Même si les comportements associés aux troubles alimentaires sont souvent similaires, les raisons pour lesquelles une personne développe un désordre alimentaire sont très variées et peuvent même être différentes de celles qui « consolident » la maladie. Pour les personnes touchées, l'anorexie et la boulimie seraient des réponses à « un vécu » qu'il s'agisse d'un problème d'image de soi (self estime), d'un traumatisme, d'un appel à l'aide ou d'un manque de communication avec les proches. L'anorexie s'installe, le plus souvent, lors du passage de l'adolescence à l'état adulte, Question psycho - 95



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 1Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 2-3Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 4-5Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 6-7Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 8-9Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 10-11Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 12-13Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 14-15Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 16-17Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 18-19Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 20-21Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 22-23Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 24-25Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 26-27Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 28-29Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 30-31Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 32-33Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 34-35Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 36-37Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 38-39Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 40-41Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 42-43Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 44-45Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 46-47Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 48-49Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 50-51Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 52-53Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 54-55Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 56-57Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 58-59Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 60-61Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 62-63Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 64-65Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 66-67Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 68-69Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 70-71Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 72-73Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 74-75Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 76-77Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 78-79Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 80-81Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 82-83Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 84-85Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 86-87Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 88-89Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 90-91Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 92-93Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 94-95Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 96-97Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 98-99Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 100-101Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 102-103Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 104-105Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 106-107Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 108-109Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 110-111Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 112-113Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 114-115Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 116-117Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 118-119Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 120-121Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 122-123Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 124-125Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 126-127Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 128-129Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 130-131Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 132-133Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 134-135Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 136-137Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 138-139Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 140-141Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 142-143Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 144-145Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 146-147Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 148