Question Psycho n°26 nov-déc 11/jan 2012
Question Psycho n°26 nov-déc 11/jan 2012
  • Prix facial : 4,80 €

  • Parution : n°26 de nov-déc 11/jan 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 148

  • Taille du fichier PDF : 53 Mo

  • Dans ce numéro : se libérer, en finir avec complexes et blocages...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 140 - 141  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
140 141
soit, partons du principe que, dans ce cas, il n'y avait aucun sentiment. Pardonner est faisable... Si l'autre est vraiment désolé, s'il regrette de tout son coeur et qu'il s'en veut. qu'il a retenu la leçon... Eh bien, il faut tenter de l'envisager sans pour autant dire que cela est chose faisable ! En effet, ne pouvoir se sortir de la tête que l'autre s'est plongé dans les bras d'une autre pourra être terriblement douloureux et susciter une jalousie sans limite.. Maintenant. si vous avez la force de pardonner, ne vous privez pas d'essayer... Sans perdre de vue, bien sûr, qu'il est possible de renoncer à tout moment sans avoir à se sentir coupable.• Il y a eu infidélité jusqu'aux préliminaires Il s'agit là encore d'un cas difficile. Bien sûr, votre partenaire n'est pas allé jusqu'au bout et c'est déjà un très bon point ! Mais la douleur n'en est pas moins présente... Là encore, partons du principe qu'il n'y avait aucun sentiment. Eh bien alors, le cas est similaire au point précédent  : pardonner est possible si l'autre est sincèrement désolé et qu'il a compris la leçon ! Mais cela ne sera pas• 140 - Question psycho chose facile et il ne faut pas perdre de vue que renoncer est toujours une possibilité. Le processus du pardon Quoi qu'il en soit. pardonner\'infidélité sera tou jours une épreuve pénible et douloureuse, qui demande beaucoup d'énergie et de volonté. Malgré tout. pardonner cela n'est pas tou jours la bonne méthode ! En effet. si votre partenaire a un sévère penchant pour l'infidélité, alors mieux vaut vous protéger et éviter de revivre cette épreuve encore et encore... Les solutions sont innombrables et toutes différentes. Les seuls conseils que l'on puisse recevoir sont ces trois points  : réflexion, écoute et patience. Après cela, la réponse est forcément en soi et forcément libératrice. Est-on suffisamment amoureux ? C'est de cette question qu'il faut partir car tout dépend de l'amour que l'on se porte l'un à\'autre et de notre détermination à le faire vivre. Après cela, le chemin sera long et douloureux. Evidemment. il ne faut jamais perdre de vue que renoncer est possible à tout moment sans honte et sans regret ! Après SYLVIE TENNENBAUM, sexologue et thérapeute du couple : Il faut défendre l'idée d'un pardon possible " Une aventure passagère ne doit pas remettre en question un couple en bonne santé. Mais quand un homme décide d'être infidèle, d'avoir une aventure, il fait prendre un risque à son couple. Si tout va bien, il vaut mieux ne rien dire, c'est inutile. Lorsqu'un mariage bat de l'aile, avouer l'infidélité peut alors initier une discussion constructive, aux effets positifs  : réveiller un couple qui avait tendance à s'endormir, rappeler que rien n'est acquis, donner l'occasion de faire un point, faire réaliser à quel point on aime l'autre..., , « On pardonne les infidélités, mais on ne les oublie pas. » (Madame de La Fayette) tout. c'est votre droit. votre privilège. Mais, si vous arrivez au bout de votre démarche, si vous pouvez pardonner, ne serait-ce pas là le début d'un immense bonheur ? Votre partenaire, dans son regret et ses excuses, ne sera-t-il par magnifiquement heureux de voir que vous avez fait cet effort pour lui ? C'est pourquoi de nombreux psychologues ont la certitude que si un couple arrive à surmonter cette épreuve, il aura la force d'aller encore plus loin et de dépasser ensemble des montagnes. Survivre à l'infidélité L:infidélité peut frapper à toutes les étapes de la vie con jugale, et aucun couple n'est à l'abri de cette épreuve Elle perturbe non seulement les conjoints. mais aussi des familles entières, et souvent même tout le réseau social et professionnel du couple concerné. Si elle cause des blessures profondes, difficiles à guérir, ses conséquences ne sont cependant pas toujours entièrement négatives. Car c'est malheureusement souvent après avoir eu peur de le perdre, que nous redécouvrons le con joint, et l'importance de la place qu'il occupe dans notre vie. C'est aussi, pour un couple, l'occasion de faire une mise au point en profondeur, et de voir ce qui pourrait être amélioré dans la relation, afin qu'elle devienne plus satisfaisante pour les deux conjoints, l'- « Pour les hommes, l'infidélité n'est pas l'inconstance. » (Pierre Choderlos de Laclos)'
Les nouveaux comportements amoureux Les contrecoups de l'infidélité Être infidèle, c'est cacher à son ou sa partenaire qu'il existe un lien de nature amoureuse ou sexuelle entre soi-même et une tierce personne. Pour la grande majorité des gens, l'infidélité ébranle ou démolit les fondements même d'une relation de couple  : l'exclusivité, la confiance, l'impression d'être unique pour l'autre, la sécurité de la relation, l'avenir commun. Les réactions à l'infidélité sont généralement très intenses et très vives, à tel point que plusieurs spécialistes parlent de traumatisme. En général, les hommes réagissent à l'infidélité par la colère. Dans certains cas, celle-ci peut se transformer en rage et dégénérer en violence conj ugale. Les femmes se sentiront plus souvent personnellement responsables, et vont avoir tendance à se diminuer et à se remettre en question. Alors, atteintes dans leur estime d'elles-mêmes, elles s'exposent davantage à des réactions dépressives. Mieux gérer la crise initiale Le défi le plus important pour la personne trompée est de tempérer l'expression de ses émotions dures (ex. la colère) afin de faciliter une attitude ouverte chez son partenaire, de faire émerger la vérité, de comprendre ce qui s'est passé et d'obtenir du réconfort. Il faudra cependant demeurer indulgent envers soi-même et se pardonner les éventuels dérapages verbaux. Il est normal de ressentir de la colère. Par contre, déverser son fiel sans retenue et refuser de modérer ses comportements ne servirait qu'à retarder la reconstruction ou, pire, à détruire ce qu'il reste de la relation. Quant à la personne infidèle, il est indispensable qu'elle redevienne transparente, et qu'elle s'efforce de comprendre et de partager les motifs de sa vulnérabilité à l'infidélité. li lui faudra, de plus, une bonne dose de patience et de compassion pour le partenaire blessé. Les réseaux d'aide Dans ces moments de tourmente, il ne faut pas hésiter à faire appel à son réseau personnel afin de répondre aux besoins les plus urgents. Par exemple, certaines personnes trouveront la présence du con joint si difficile à supporter qu'elles auront temporairement besoin de se faire héberger par un ami ou un parent D'autres seront tellement secouées qu'elles auront besoin d'assistance pour assurer les tâches quotidiennes, comme préparer les repas, faire le ménage, s'occuper des enfants. La plupart des gens éprouveront aussi la nécessité de se changer les idées, de se libérer de cette atmosphère de lourdeur et de cesser, pendant un moment. de penser à la situation de crise. Les gens qui s'en sortent le mieux et le plus rapidement sont ceux qui obtiennent un appui concret et constant de leur entourage. Cependant. il faut pour cela qu'ils reconnaissent leur détresse et qu'ils aillent chercher l'aide que leurs proches peuvent et veulent bien leur offrir. Faire le bilan de sa relation Le con joint trahi sera peut-être convaincu que son couple ne survivra pas à cette épreuve. Mieux vaut ne pas agir trop vite, se donner du temps pour bien faire les choses. C'est le moment de faire le point sur sa relation. Un bilan dressé sérieusement par les deux partenaires leur permettra de trouver les éléments nécessaires pour prendre une décision qu'ils ne regretteront pas. Reconstruire sa relation Les couples qui surmontent l'expérience de l'infidélité ont certains points en commun  : • Le conjoint infidèle a mis un terme, et pour de bon. à sa relation extraconjugale. li a fait les choix qui s'imposaient. et il s'investit désormais totalement dans la relation d'origine ; • Les partenaires s'entendent sur la signification de l'exclusivité dans une relation. lis ne s'exposent plus à des situations qui non seulement pourraient inquiéter leur conjoint. mais les rendraient eux-mêmes plus vulnérables à l'infidélité ; • Le mensonge et les négligences ont fait place à la transparence et au respect des engagements. Devant l'honnêteté de son conjoint, la méfiance du partenaire trompé s'estompera pour céder le pas à la confiance ; • La personne trompée n'en veut plus à son partenaire. Elle a pardonné sans pour autant oublier. ni accepter ou cautionner l'infidélité. Elle cherche davantage à comprendre son inconduite au lieu de le juger ; • Les partenaires comprennent mieux les fragilités de leur relation ainsi que leur propre vulnérabilité. lis sont parvenus à faire de cette crise une occasion de raviver leur amour. Cette mésaventure leur a permis de développer de nouvelles attitudes plus favorables au bonheur à deux. Se séparer sans tout casser li arrive néanmoins que, même après tous les efforts voulus pour comprendre ce qui a pu mener à l'infidélité de l'un des partenaires, même après avoir tenté par tous les moyens de réparer les pots cassés, la séparation se révèle inévitable. Pour arriver à se séparer sans tout casser, l'aide d'un médiateur familial, d'un psychologue ou d'un conseiller conjugal peut s'avérer nécessaire et souvent judicieuse. Et c'est à ce moment-là qu'il faut faire le deuil de l'amour passé et donc, si possible, pardonner. Dans le vécu des « femmes trompées », le pardon ne va pourtant pas de soi. La blessure revient trop souvent à l'esprit La confiance est sérieusement ébranlée, le piédestal du conjoint déboulonné et l'estime de soi fragilisée (s'il est allé voir ailleurs, c'est que je suis nulle, moche, etc) « li faut pas mal de temps, d'amour et un minimum d'estime de soi pour pardonner, explique Sylvie Tennenbaum, mais le pardon est possible parce qu'au fond, une tromperie blesse l'amour propre plus que l'amour. » Dans leur vécu, les femmes ont besoin de sentir que le repentir est sincère pour pardonner, pour renouveler leur confiance, même si le couple se sépare et transforme son amour en relation amicale. Sylvie Tennebaum distingue d'ailleurs « pardonner » et « vivre avec ». « Une fois que l'on a pardonné, précise-t-elle. l'infidélité ne doit pas servir d'argument lors de disputes du couple reconstitué ou du couple divorcé, cela signifie que l'on renouvelle sa confiance. »• AM. Source  : " L'infidélité  : Mythes, réalités et conseils pour y survivre'" de François St Père, éditions Ubre Expression. A LIRE " L'infidélité " d'Yvon Dallaire, Jouvence Editions, 94 pages. Question psycho - 141•



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 1Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 2-3Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 4-5Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 6-7Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 8-9Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 10-11Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 12-13Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 14-15Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 16-17Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 18-19Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 20-21Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 22-23Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 24-25Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 26-27Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 28-29Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 30-31Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 32-33Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 34-35Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 36-37Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 38-39Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 40-41Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 42-43Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 44-45Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 46-47Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 48-49Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 50-51Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 52-53Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 54-55Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 56-57Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 58-59Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 60-61Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 62-63Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 64-65Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 66-67Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 68-69Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 70-71Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 72-73Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 74-75Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 76-77Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 78-79Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 80-81Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 82-83Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 84-85Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 86-87Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 88-89Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 90-91Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 92-93Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 94-95Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 96-97Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 98-99Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 100-101Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 102-103Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 104-105Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 106-107Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 108-109Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 110-111Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 112-113Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 114-115Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 116-117Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 118-119Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 120-121Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 122-123Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 124-125Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 126-127Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 128-129Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 130-131Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 132-133Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 134-135Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 136-137Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 138-139Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 140-141Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 142-143Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 144-145Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 146-147Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 148