Question Psycho n°26 nov-déc 11/jan 2012
Question Psycho n°26 nov-déc 11/jan 2012
  • Prix facial : 4,80 €

  • Parution : n°26 de nov-déc 11/jan 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 148

  • Taille du fichier PDF : 53 Mo

  • Dans ce numéro : se libérer, en finir avec complexes et blocages...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 136 - 137  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
136 137
Les nouveaux comportements amoureux L'infidélité est-elle thérapeutique ? On observe actuellement dans notre société une certaine désacralisation du mariage. La cour de cassation a d'ailleurs récemment reconnu que « le choix de vivre une aventure avec un homme ou une femme mariée relève de la liberté individuelle et ne peut constituer une faute ». Une nouvelle notion apparaît, celle de « l'infidélité thérapeutique ». Celle-ci permettrait de suivre son plaisir et d'assurer la santé de son couple. Les sondages sont d'ailleurs formels : le Franç ais ne veut plus du « couple-prison », il souhaite pouvoir choisir sa propre façon d'aimer, en dehors des conventions si nécessaire ! Ainsi, se ménager la possibilité d'être infidèle viserait à assurer plus de longévité au couple, sans le scléroser... Que faut-il en penser ? L f infidélité est une réalité croissante, il faut en convenir. En ce qui concerne les hommes, on constate un taux record d'infidélité au moment de la naissance d'un premier enfant. Ils expliquent souvent qu'ils ne trouvent plus en leur fem me toute la séduction qu'elle déployait au début Ainsi, ils en viennent à la considérer davantage comme une mère. Souvent. ils ne veu lent pas la quitter pour ne pas la faire souffrir et maintenir une stabilité chez\'enfant. Mais il faut savoir que c'est un faux prét exte, car\'enfant sera plus heu reux avec des parents séparés qu'avec des parents qui se disputent constamment. Les femmes qui sont infidèles, quant à elles, peuvent aller chercher dans le regard d'un autre ce qu'elles ne trouvent plus dans les yeux de leur partenaire Souvent « Le drame de l'infidélité serait d'accuser l'autre de ses propres souffrances. » (Dr Gérard Leleu)• 136 - Question psycho aussi, mais cela est valable autant chez les hommes que chez les femmes, la santé sexuelle du couple chavi re et elles ont besoin d'un petit coup de piquant pour la relancer. Dissocier sexe et sentiments Il est courant de dire qu'une femme aura plus de difficulté psychologique à être infidèle, car elle ne sait pas dissocier l'acte sexuel des sentiments amoureux. Pour coucher avec un homme, elle aurait besoin d'éprouver des sentiments pour lui. Bref, le sexe serait dans sa tête. Une analyse qui n'est pas partagée par Sabrina, 35 ans, attachée commerciale à Paris « Bien sûr qu'une femme peut dissocier les deux ! On a souvent servi le mythe que seul l'homme pouvait avoir des rapports sexuels sans sentiments... Peut être qu'en réalité beaucoup de femmes adorent se raconter des histoires ou raconter des histoires à leurs copines (genre je l'aime c'est pour ça que je couche et blablabla), pour éviter de passer pour la salope qui va coucher pour coucher 1 C'est archi faux 1 En réalité, les femmes sont tout à fait capables de dissocier les deux, qu'on arrête de se mentir à soi-même et aux autres 1 l> Une crise majeure mais bénéfique ? L:infidélité est l'une des crises majeures que peut traverser un couple, mais aussi\'une des plus douloureuses. Elle n'est plus J'apanage des hommes par contre, elle n'est souvent pas la même  : plus accidentelle pour les hommes, et souvent plus calculée et réfléchie chez les femmes. L:adultère n'est plus puni, et devient aujourd'hui une affaire strictement privée. D'ailleurs, cela fait longtemps qu'on ne dit plus « adultère l> ni « fiaqrant délit l> au su jet des frasques extracon jugales Selon le site conseil-psyfr,\'infidélité est souvent le reflet d'un problème perdurant au sein du couple, mais elle révèle souvent également\'existence d'un conflit à l'intérieur de soi. Il est donc essentiel de s'interroger sur le pourquoi de\'infidélité, tant du côté de celui ou cel le qui trompe son partenaire que de celui ou celle qui est trompé Pour certains d'ailleurs,\'infidélité peut s'avérer une crise salutaire pour le couple, une occasion réelle pour faire le point et repartir, ensemble, dans une même direction. il s'agit alors de considérer
GERMAIN ROZÈS, psychologue  : Les infidélités qui font du bien au couple " La frontière est très mince entre l'infidélité qui va ressouder le couple et celle qui va l'éclater. On ne peut être sûr de rien mais il apparaît que, souvent, lorsqu'un partenaire va voir ailleurs, il aura aussi toute la possibilité de réévaluer ses sentiments et de constater qu'il tient finalement beaucoup à la relation qu'il vit. Certaines infidélités permettent de prendre un recul nécessaire afin de tirer un bilan plus positif de son quotidien. De même, si un couple traverse une crise, le partenaire qui se livre à une infidélité pourra ressentir une bouffée d'oxygène. En s'écartant du couple "malade'" il pourra y revenir avec plus de légèreté et j'ai vu souvent des couples retrouver une harmonie parce qu'une infidélité avait permis de relativiser les problèmes au sein du couple. Que l'autre l'apprenne ou pas, ce peut être l'occasion d'une nouvelle mise au point qui ravive les sentiments" ce bouleversement comme une chance pour essayer de mieux se comprendre et d'avancer Cependant. par les émotions. les remaniements personnels qu'elle entraîne. l'infidélité reste un bouleversement qui peut causer autant de bonheur que de dégâts irréparables Les prémices de l'infidélité En mettant de côté le plan moral et en se basant sur un plan purement psychologique, l'infidélité commence lorsque dans notre tête, on n'est pas avec la personne présente mais avec quelqu'un d'autre Faire l'amour en pensant à quelqu'un d'autre, c'est déjà de l'infidélité. Par contre, éprouver de la tendresse pour quelqu'un. ce n'est pas de l'infidélité si les gestes sont exempts de désir Souvent. dans l'infidélité, de toute façon, on se trompe soi-même. mais il n'y a pas à culpabiliser Pourquoi de nombreux couples connaissent l'infidélité ? Le plus souvent. on pense que l'insatisfaction sexuelle est le moteur de la relation extraconjugale, ou que celle-ci résulte d'une perte de désir d'un des deux partenaires ou du couple lui-même. En tout cas, les raisons peuvent être multiples  : l'ennui, combattre la routine du couple (ou la redouter), le coup de foudre, le plaisir de la transgression, le goût de la vengeance. chercher ailleurs tendresse et attention.. L'adultère n'est jamais anodin Un adultère n'est jamais anodin. Il s'agit d'un signal d'alarme qui indique un problème de couple  : la perte du désir sous la pression anesthésiante de l'habitude ou un besoin profond d'espace personnel, par exemple. L:amant ou la maîtresse comblerait tous les manques, les angoisses et les désirs. L:amant(e) serait le dopant du mariage, aussi efficace que le Viagra ? Faire ménage à trois serait le seul moyen de réveiller sa vie à deux. Certains avancent même des vertus thérapeutiques sur la libido conjugale. Le passage à l'acte se prépare longtemps à l'avance, sur le terrain inconscient des rêves, des fantasmes, des frustrations. Dans la majorité des cas. ce qui est en ressort, c'est que l'origine du comportement adultère vient d'un conflit datant de l'enfance, un besoin de réassurance narcissique. Plus rarement. ce serait réellement un problème d'origine sexuel qui amènerait à l'infidélité. Ce qui est nouveau, c'est que les femmes sont en train de rattraper les hommes. Cependant. pour les hommes. il s'agit souvent de se rassurer sur leurs performances, sur leurs capacités à séduire.. C'est aussi le fantasme de la madone et de la putain : d'un côté, la femme légitime, aimée ; de l'autre, la maîtresse, « baisée ». Pour les femmes, le principal est tout autant le plaisir charnel qu'une écoute. une attention, ce qu'elles ne retrouvent plus chez leur mari. Compenser ses frustrations La tromperie est un acte de compensation aux frustrations conjugales. Mais inconsciemment. on trompe l'autre pour le punir de ses défaillances, parce qu'on se sent délaissé ou injustement traité. Les adultères sont plus fréquents entre 30 et 50 ans tant chez les hommes que chez les femmes C'est une période de doute quant à sa capacité de séduction. La confiance en soi a besoin d'être restaurée en se confrontant à quelqu'un de nouveau. Tout pour se prouver qu'on plait. et séduire, avec l'insouciance de ses 20 ans. Une sorte de conjuration face à la vieillesse encore lointaine mais inexorable. Le couple est également en danger pendant la grossesse et immédiatement après la naissance d'un enfant Si les deux partenaires n'y prennent garde, leur inti- Question psycho - 137.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 1Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 2-3Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 4-5Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 6-7Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 8-9Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 10-11Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 12-13Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 14-15Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 16-17Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 18-19Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 20-21Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 22-23Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 24-25Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 26-27Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 28-29Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 30-31Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 32-33Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 34-35Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 36-37Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 38-39Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 40-41Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 42-43Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 44-45Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 46-47Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 48-49Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 50-51Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 52-53Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 54-55Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 56-57Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 58-59Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 60-61Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 62-63Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 64-65Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 66-67Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 68-69Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 70-71Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 72-73Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 74-75Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 76-77Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 78-79Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 80-81Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 82-83Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 84-85Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 86-87Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 88-89Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 90-91Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 92-93Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 94-95Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 96-97Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 98-99Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 100-101Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 102-103Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 104-105Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 106-107Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 108-109Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 110-111Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 112-113Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 114-115Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 116-117Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 118-119Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 120-121Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 122-123Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 124-125Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 126-127Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 128-129Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 130-131Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 132-133Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 134-135Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 136-137Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 138-139Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 140-141Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 142-143Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 144-145Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 146-147Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 148