Question Psycho n°26 nov-déc 11/jan 2012
Question Psycho n°26 nov-déc 11/jan 2012
  • Prix facial : 4,80 €

  • Parution : n°26 de nov-déc 11/jan 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 148

  • Taille du fichier PDF : 53 Mo

  • Dans ce numéro : se libérer, en finir avec complexes et blocages...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 108 - 109  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
108 109
Moi & mon couple mieux vaut que chacun fasse un effort si les goûts sont véritablement différents. Il faut avouer que les hommes sont souvent plus malléables que les femmes sur ce sujet, mais attention à leur laisser la possibilité de donner leur avis ! 3.Les aspects financiers L’argent est le nerf de la guerre et dans le cas de l’installation d’un couple, il est surtout un facteur potentiel de zizanie. Evoquer la question lorsque l’on décide d’emménager ensemble est indispensable, mais souvent le sujet est évité. Un compte commun ou des comptes séparés uniquement ? Qui achète quoi, qui paie quoi, qui est propriétaire de quoi ? Il ne s’agit nullement de faire le décompte des petites cuillères ou de noter dans le détail qui a acheté la table de salon ou la télé. A moins d’avoir déjà été traumatisé par un divorce douloureux ! Cependant, pour les achats importants, comme la voiture, voire l’appartement ou des investissements importants, les règles doivent être claires. Tout peut être mis en commun, comme cela se fait souvent lors d’une première installation. Ou un mode de fonctionnement peut être mis en place. Un compte commun abondé par les deux en fonction de leurs moyens par exemple pour subvenir aux besoins quotidiens du foyer. A chaque couple de définir son mode d’organisation. Parler d’argent est toujours délicat dans les premiers jours d’existence du couple en tant que tel. Mais éluder le sujet risque de poser à terme des problèmes plus graves, justement parce que les partenaires ne sont pas toujours à l’aise sur le sujet. 4.Qui fait quoi ? Là encore, les nouveaux couples ne sont plus sur l’image traditionnelle femme au foyer/homme au travail qui implique logiquement que la femme s’implique bien entendu plus dans les tâches ménagères. Lorsque les deux travaillent, mieux vaut savoir à quoi il faut s’attendre même si la plupart du temps, les deux font des efforts au début de la cohabitation. La répartition 108 - Question psycho des tâches se fait assez naturellement et heureusement aujourd’hui, la femme comme l’homme n’hésitent plus à dire s’ils en ont assez de gérer les courses ou les repas ou s’il est temps d’investir dans une femme de ménage. Les journées sont bien chargées et la fatigue aidant, mieux vaut ne pas créer de rancœur parce que l’un a l’impression de tout faire, pendant que l’autre mène la vie qu’il souhaite. 5.La séduction au quotidien Emménager ensemble ne signifie pas la fin de la séduction. En tous les cas en théorie, car dans les faits emménager ensemble signifie que le couple va tenter sa chance et tester sa solidité. Une fois les prémices passées, il est facile de passer de la nuisette au vieux T-shirt doudou avec lequel on dormait quand « il » n’était pas là. Si ce n’est pas la nuisette, il peut s’agir d’autres détails. Evidemment, il est bien normal que l’on ne soit pas toujours au top jour après jour. Etre fatiguée, de mauvaise humeur, ou avec un mal de tête, cela peut arriver à tout le monde et être glamour vingt quatre heures sur vingt quatre tient de l’impossible. Et, à l’impossible nul n’est tenu ! En revanche, faire des efforts et se remettre en question est important pour la bonne santé du couple. Et les efforts doivent être mutuels ! Car l’homme aussi a parfois rapidement tendance à se conduire comme un coq en pâte et oublier que lui aussi doit continuer à séduire. 6.La salle de bains Chez les jeunes couples, cela ne pose pas vraiment de grand problème, par contre chez les personnes plus matures et en par-
ticulier chez certaines femmes, le partage de la salle de bains n’est pas vraiment le bienvenu. Bien qu’une douche sensuelle, un bain à deux puisse être de temps en temps une bonne idée ! Mais jour après jour, le brossage des dents, le maquillage, les masques de beauté ou l’épilation, autant de détails qui les années passant sont d’ordre personnel. Certaines n’ont pas vraiment envie de partager ces moments qui leur appartiennent. Or, tout le monde ne peut pas avoir deux salles de bains, mieux vaut donc en parler avec son partenaire pour que cela ne devienne pas une contrainte non dite. La vie à deux est aussi faite de tous ces petits détails et chacun a le droit d’avoir droit son degré d’intimité désiré. 7.Les attentions En emménageant ensemble, on s’attend à ce que les petites attentions continuent et après tout, cela est bien normal. Mais en fait, le souci est souvent que les femmes attendent de leur partenaire qu’il poursuive ses efforts. Un petit bouquet, une invitation au restaurant, etc. Mais là encore, les hommes attendent aussi à ce que cela ne soit pas à sens unique. Les femmes aussi peuvent donc réserver des surprises à leur mari, organiser un petit week-end en amoureux ou préparer un plat favori, peu importe à vrai dire. Le temps passe vite, la routine s’installe au quotidien et les mois se déroulent sans que l’on ne s’en rende compte. Continuer à prêter attention à l’autre de cette façon est la meilleure des preuves de l’importance qu’il a toujours pour vous. Pensez donc au plaisir qu’il vous fait quand il prend la peine de faire un effort et faites donc de même. 8.Se prévoir des pauses Justement, parce que la routine s’installe rapidement, les pauses sont les bienvenues. Le nouveau couple a souvent l’impression de se perdre dans le quotidien et le travail. Les soirées entre copains sont là bien entendu, et heureusement. Aller au cinéma, sortir un peu de la maison, se prévoir une escapade, cela est essentiel pour que la vie reste agréable. Les vacances sont d’ailleurs le moment de retrouver une véritable intimité sans horaire à respecter. Se libérer des contraintes quotidiennes est important et pourtant, cela n’est pas si simple, surtout si l’on est en début de carrière. Certains parviennent en fait à disposer de temps libre facilement, pour d’autres cela tient de la mission impossible. Dans ce cas, il convient alors de planifier les pauses comme s’il s’agissait d’un rendez-vous. Rayer une après-midi ou partir plus tôt pour se consacrer à son conjoint. Après tout, pour être au top dans son univers professionnel, il convient aussi d’avoir une vie privée équilibrée ! 9.La communication Communiquer, voici le maître mot dans un couple ! On insiste souvent sur le fait que toute vérité n’est pas bonne à dire, mais en réalité, la plupart du temps, les partenaires se taisent sur certains soucis qui émergent et ne prennent pas la peine d’en parler… en espérant que cela va se résoudre de soi-même, ce qui est rarement le cas. Il s’agit parfois d’un agacement, ou d’une répétition de problèmes qui finit par prendre de l’ampleur et éloigner les conjoints. Cela peut concerner le fait d’être toujours en retard, que l’un des deux dépense trop de l’avis de l’autre, un peu de jalousie peut aussi se faire jour. Or, s’il est assez facile d’aborder ces sujets lorsque l’on est en simple colocation, dans une relation amoureuse, la peur du conflit, l’envie de ne pas décevoir, la fatigue, le laisser aller… de multiples raisons font que le problème reste en suspens. La communication est donc le meilleur moyen de rester en alerte et de lisser les problèmes avant qu’ils ne finissent par s’accumuler. Le sujet des enfants doit aussi donner lieu à des discussions, car si pour certains couples, cela fait partie de leur projet de façon évidente, cela n’est pas toujours le cas pour les deux partenaires, du moins au même moment. 10. Un coin de liberté Se préserver un coin de liberté peut devenir la meilleure garantie pour un couple de durer. Au début, le couple est véritablement fusionnel, et aucun des deux ne souhaite en fait avoir de temps à soi. Tout le temps libre est consacré à être ensemble et tout cela est bien normal. Cette phase fusionnelle dure quelques semaines, des mois, des années, peu importe. Il arrive toujours un moment où cette fusion se dissout pour prendre un aspect plus normatif. On retrouve alors son intérêt pour l’extérieur et des relations que l’on avait quelque peu délaissées. C’est le moment de renouer avec ses amies ou de se faire de nouvelles relations. Lorsque l’installation concerne deux personnes qui avaient déjà un réseau relationnel relativement important avant de se connaître, souvent des hommes et femmes de trente ans et plus, ce réseau a tendance à reprendre toute sa place. Lorsque les partenaires sont très jeunes, les relations sont généralement communes au couple. C’est dans le milieu professionnel que de nouveaux contacts peuvent se former, ou à la sortie de l’école, au club de gym, etc. Si cela ne paraît pas important dans un premier temps et même pendant longtemps, à terme, le fait d’avoir son propre espace de liberté est important. Car il est difficile de tout partager avec son partenaire. Un homme a aussi besoin d’un univers masculin y compris au niveau de ses loisirs, et une femme également. A garder dans un petit coin de son cerveau et à appliquer pour que tout se passe au mieux ! Voici un sacré beau challenge que de s’installer en couple ! Un défi qui vaut la peine qu’on s’y attache et que l’on s’y attelle avec enthousiasme, sérieux et responsabilité, sans jamais oublier l’essentiel  : la confiance et le respect de l’Autre ! A bon entendeur… A.F. Question psycho - 109



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 1Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 2-3Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 4-5Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 6-7Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 8-9Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 10-11Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 12-13Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 14-15Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 16-17Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 18-19Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 20-21Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 22-23Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 24-25Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 26-27Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 28-29Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 30-31Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 32-33Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 34-35Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 36-37Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 38-39Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 40-41Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 42-43Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 44-45Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 46-47Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 48-49Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 50-51Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 52-53Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 54-55Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 56-57Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 58-59Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 60-61Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 62-63Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 64-65Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 66-67Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 68-69Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 70-71Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 72-73Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 74-75Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 76-77Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 78-79Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 80-81Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 82-83Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 84-85Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 86-87Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 88-89Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 90-91Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 92-93Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 94-95Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 96-97Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 98-99Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 100-101Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 102-103Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 104-105Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 106-107Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 108-109Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 110-111Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 112-113Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 114-115Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 116-117Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 118-119Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 120-121Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 122-123Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 124-125Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 126-127Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 128-129Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 130-131Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 132-133Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 134-135Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 136-137Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 138-139Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 140-141Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 142-143Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 144-145Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 146-147Question Psycho numéro 26 nov-déc 11/jan 2012 Page 148