Question Psycho n°23 fév/mar/avr 2011
Question Psycho n°23 fév/mar/avr 2011
  • Prix facial : 4,80 €

  • Parution : n°23 de fév/mar/avr 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 35,6 Mo

  • Dans ce numéro : voir les choses en face...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
0 E 0 Alain Losier. En amour par exemple, nous avons tendance à dire « J'en ai assez de cette relation ! » plutôt que « J'ai besoin de communiquer et de partager davantage mes émotions avec mon partenaire ». Ceci est valable aussi bien concernant nos frustrations professionnelles et nos regrets de tous ordre. Le problème, c'est que nous réagissons trop La route du détachement• 50 - Question psycho souvent de manière purement émotive lorsque nous sommes malheureux. « Lorsque nous n'obtenons pas ce que nous souhaitons, nous éprouvons un sentiment d'échec et renonçons à poursuivre nos efforts, ne sachant pas comment obtenir satisfaction. Le plus souvent, nous remettons en cause l'environnement plutôt que notre façon de procéder », explique " c ritiquer. Geindre. Se plaindre. Souvent, nous râlons contre nos conditions de vie pour masquer nos infidélités envers nous-mêmes, mais en fait, nous cherchons à cacher notre rôle de victime dans notre scénario de vie. Or, nous ne sommes pas des victimes et nous ne l'avons jamais été. Car la vie ne s'impose pas à nous. Nous sommes les propriétaires des lieux - au pire, des propriétaires qui brillent par leur absence, dont les immeubles mal entretenus tiennent à peine debout, dont les ressources s'épuisent, des propriétaires incapables d'ouvrir leur cœur et leu r esprit pour changer, pour mettre leurs talents au service de leurs rêves. Heureusement, les choses peuvent se passer autrement. Vous êtes libres d'accueillir le changement qui se présente à vous inopinément, naturellement et inextricablement. Votre vie peut vous appartenir, vous pouvez réellement la sa isir à bras-lecorps ! Vous pouvez vous expri mer librement. Vous pouvez réaliser vos rêves. Le chemin le plus court pour y arriver consiste à prendre la route du détachement, puis de plonger dans cette mer de changements et de transitions inhérents à la vie. Vous attendez un signe de la vie ? Vous ne faites que réagir aux aléas de l'existence ? Alors voici la clé de la liberté et de l'équilibre personnel  : apprenez à agir avec détachement. Oui, agir avec détachement vous permettra d'évacuer la souffrance et la Gérard-Dominique Carton. Pourtant, poursuit-il, « le nonaboutissement de nos efforts, l'"échec", est une réponse, un feed-back de l'environnement qui nous invite à nous y prendre autrement ». La clé du renouveau positifréside dans la capacité à recadrer la situation, pour être à même d'identifier ses désirs profonds inassouvis. « Le recadrage fait apparaître la douleur. Mais c'est aussi une voie d'accès à la créativité ; c'est devenir l'artisan de sa propre vie ; c'est apprendre à accueillir la vie avec confiance et authenticité. (...) Vous aurez bien peu d'efforts à faire. C'est simple  : il vous suffit d'être actif et engagé dans tous les aspects de votre vie sans jamais être attaché aux résultats qui en découlent. (...) Souvenezvous de la parabole de cet homme qui regardait par la fenêtre pour voir venir son invité, alors que ce dernier l'attendait sur le seuil de sa porte. " Extrait de " Dites oui au changement " de George et Sedena Cappannelli. (p 128- 129), publié aux Éditions de L'Homme.
réalité sous un jour nouveau, à partir d'une perspective différente. Il permet de sortir des alternatives de premier degré en regardant les choses comme de l'extérieur », note Gérard­ Dominique Carton. « Très souvent, notre croyance que la réalité est univoque nous empêche de rechercher un angle d'analyse différent. Dans la gestion du changement, le seul vrai changement est celui qui porte sur la perception de la réalité, ce qui explique pourquoi le recadrage est si utile et si efficace », ajoute-t-il. " Il faut décider de changer et s'engager résolument pour le faire " Être à l'écoute de soi Au lieu de se complaire dans la plainte et le repli, pourquoi ne pas prendre le temps d'examiner ses atouts et ses aspirations que l'on n'a pas su écouter jusqu'à présent ? Un don, une envie, un projet resté lettre morte peuvent ainsi resurgir à la mémoire. Nous sommes tous différents et le piège consiste à chercher à uniformiser nos envies et besoins avec ceux de notre entourage. Les parents peuvent jouer un rôle particulièrement toxique dans ce domaine, en décidant parfois pour leurs enfants ce qui est bon pour eux. De nombreuses personnes gâchent ainsi une grande partie de leur existence en s'engageant dans une voie professionnelle qui ne leur correspond pas, mais plaît à leurs parents. Alors, pour éviter de passer à côté de son destin, mieux vaut apprendre le plus tôt possible à s'écouter. Pour cela, il faut commencer par faire taire ce que George et Sedena Cappannelli, auteurs de Dites oui au changement, appellent notre "censeur intérieur", cette petite voix qui nous rappelle nos peurs les plus primaires à chaque fois que nous rêvons d'un changement. « Le musellement de votre censeur intérieur vous permet enfin de vivre votre vie avec plus de passion et d'authenticité, d'exprimer librement vos pensées, vos opinions et vos sentiments », expliquent-ils. En effet, seule une véritable indépendance d'esprit permet de se découvrir et de vivre sa vie pleinement. De même, dans ce dialogue intérieur, il convient d'apprendre à reconnaître ses pensées négatives et fatalistes et de les remplacer par des vrais projets, en se responsabilisant. Devenir maitre de sa vie Si vous désirez vraiment changer de manière durable et profonde, vous devez absolument adopter une attitude parfaitement honnête avec vousmême. Cela implique dans un premier temps d'identifier vos freins personnels au changement. Ceux-ci peuvent être nombreux et de nature très différente selon les individus. Parmi eux, les plus courants Question psycho - 51•



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 1Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 2-3Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 4-5Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 6-7Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 8-9Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 10-11Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 12-13Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 14-15Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 16-17Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 18-19Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 20-21Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 22-23Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 24-25Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 26-27Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 28-29Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 30-31Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 32-33Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 34-35Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 36-37Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 38-39Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 40-41Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 42-43Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 44-45Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 46-47Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 48-49Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 50-51Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 52-53Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 54-55Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 56-57Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 58-59Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 60-61Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 62-63Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 64-65Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 66-67Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 68-69Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 70-71Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 72-73Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 74-75Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 76-77Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 78-79Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 80-81Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 82-83Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 84-85Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 86-87Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 88-89Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 90-91Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 92-93Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 94-95Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 96-97Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 98-99Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 100