Question Psycho n°23 fév/mar/avr 2011
Question Psycho n°23 fév/mar/avr 2011
  • Prix facial : 4,80 €

  • Parution : n°23 de fév/mar/avr 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 35,6 Mo

  • Dans ce numéro : voir les choses en face...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
Psy quotidien orientés vers la notion d’agression physique, ils se sont progressivement élargis à des réalités telles que l’abus sexuel, le viol et la pornographie. À titre de forme distincte de l’agression interpersonnelle, on a aussi introduit, dans les années 80, le concept de « violence psychologique » également nommé « abus non physique », « abus indirect », « abus émotionnel », « cruauté mentale », « mauvais traitement émotionnel », « mauvais traitement psychologique », etc. Voici tout un lot de définitions qui vous permettront de déceler toute forme de violence psychologique  : ● L’agression psychologique est une offense verbale ou une action qui abaisse une autre personne. Le mauvais traitement peut prendre la forme d’insultes ou de comportements qui amènent l’autre personne à se sentir coupable, contrariée ou humiliée. ● L’utilisation de mots, d’expressions, de gestes ou d’actes pour faire preuve de pouvoir de façon à abaisser la victime et à lui 34 - Question psycho causer du tort. ● Les termes d’abus psychologique ou non physique font référence à des comportements de coercition, de manipulation ou d’utilisation du pouvoir pour satisfaire les besoins d’une personne au détriment de ceux d’une autre personne. ● Elle consiste à dévaloriser l’autre comme personne, à l’humilier par des critiques ou des railleries, à utiliser des comportements primitifs. ● Elle consiste à atteindre directement l’estime de soi de la victime. ● La violence psychologique va se traduire par le dénigrement de la femme en tant qu’individu, sa dévalorisation en tant que personne à part entière ; c’est lui faire comprendre qu’elle ne vaut pas plus qu’un meuble. La violence psychologique peut encore se traduire par de l’indifférence, la négation de l’autre  : faire comme si elle n’était pas là. C’est le refus d’entendre, d’écouter de recevoir l’autre. ● Toute action qui porte atteinte ou qui essaie de porter atteinte à l’intégrité psychique ou mentale de l’autre (son estime de soi, sa confiance en soi, son identité personnelle). ● L’abus émotionnel réfère à différentes sortes d’abus qui sont d’une nature émotionnelle plutôt que physique. Ceci peut inclure autant des abus verbaux et des critiques continuelles que des tactiques plus subtiles telles l’intimidation, la manipulation et les refus de montrer le plaisir ressenti. Maintenant que tout est plus clair sur cette violence au quotidien qui nous pollue la vie et dont nous sommes parfois responsables, il s’agit d’apprendre à la contourner ou à s’en défendre…■ a LiRe Les Violences du quotidien  : Idées fausses et vraies questions, de Christine Laouénan et Maryse Vaillant, éditions de la Martinière Jeunesse, 231 pages. Le harcèlement moral  : La violence perverse au quotidien, de Marie- France Hirigoyen, éditions La Découverte, 212 pages. E.A.
Apprendre Tous les conflits n’entraînent pas la violence, heureusement ! Donc il ne faut pas tout mélanger. Violence et conflit On peut tous se retrouver dans des situations où l’on est en désaccord avec les autres et où nous avons des désirs et des besoins différents. Après tout, chaque personne est unique ! Dans une telle situation, il peut arriver que des conflits éclatent, que l’on s’oppose, voire même que l’on se dispute. On peut toutefois se parler, trouver des compromis, pardonner ou encore essayer de passer à autre chose pour permettre à chacun de voir sa relation cheminer au lieu de se détériorer. Violence ou autorité Les enfants notamment peuvent parfois avoir l’impression que le rôle de certains adultes de leur entourage, comme leurs à se défendre Nous l’avons vu, la violence est l’adoption soit d’un comportement (geste ou parole) dont le but est d’avoir du contrôle ou du pouvoir sur une autre personne, soit d’un comportement qui peut blesser tant physiquement que psychologiquement. La violence n’est pas un trait de personnalité, c’est plutôt une stratégie qu’une personne emploie pour atteindre ses buts, en suscitant des émotions comme la peur, la honte ou l’impuissance. Pour apprendre à s’en défendre, il faut d’abord comprendre comment elle fonctionne, puis trouver les bons moyens d’y faire face. Toute personne qui prend conscience qu’elle reproduit sans cesse le cycle de la violence devrait consulter un psy et accepter de se faire aider. parents et leurs enseignants se résume à interdire, limiter et contraindre. Leur rôle est d’abord de les encadrer et de leur offrir une structure qui leur permet de développer leur sens des responsabilités. Cela est bien différent d’un comportement violent ; l’objectif n’étant pas de te contraindre mais de les aider à grandir. Le cycle de la violence Une fois, deux fois, trois fois… Une personne qui commet un acte de violence n’entrera pas nécessairement dans le cycle de la violence à répétition. Cependant, lorsque la personne se rend compte qu’il est possible et « efficace » d’utiliser la violence pour atteindre ses buts ou pour répondre à ses besoins, elle peut décider de l’utiliser à nouveau. Le cycle de la violence peut alors s’installer. Psy quotidien Les étapes du cycle de la violence  : La tension Plusieurs situations de la vie courante peuvent créer des tensions. On peut être en désaccord avec un ami, un parent, un voisin. Toute relation est susceptible d’entraîner quelques frustrations de temps à autre mais l’escalade peut être évitée si on choisit de s’exprimer et de régler les anine restez pas seule ! Si vous subissez de la violence familiale ou si vous êtes vous-même violente envers d’autres membres de votre famille, il est important que vous alliez chercher de l’aide. Question psycho - 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 1Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 2-3Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 4-5Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 6-7Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 8-9Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 10-11Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 12-13Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 14-15Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 16-17Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 18-19Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 20-21Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 22-23Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 24-25Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 26-27Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 28-29Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 30-31Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 32-33Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 34-35Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 36-37Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 38-39Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 40-41Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 42-43Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 44-45Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 46-47Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 48-49Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 50-51Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 52-53Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 54-55Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 56-57Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 58-59Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 60-61Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 62-63Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 64-65Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 66-67Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 68-69Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 70-71Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 72-73Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 74-75Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 76-77Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 78-79Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 80-81Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 82-83Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 84-85Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 86-87Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 88-89Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 90-91Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 92-93Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 94-95Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 96-97Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 98-99Question Psycho numéro 23 fév/mar/avr 2011 Page 100