Question Pratique n°49 oct/nov/déc 2014
Question Pratique n°49 oct/nov/déc 2014
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°49 de oct/nov/déc 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 29,4 Mo

  • Dans ce numéro : automobilistes... arrêtez de vous faire tondre !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
Prévention santé MAUX DE DENTS Passez à l’action ! Les soucis dentaires sont nombreux, bien que grâce aux progrès de l’hygiène quotidienne inculquée dès l’enfance, la fréquence de certains maux soit en nette diminution. De la prévention à la réaction, panorama des actions à mettre en place pour les éviter ou les soigner. 54 Question-pratique ? Retenez déjà qu’en général nous avons 32 dents, du moins en théorie : 4 incisives, 2 canines, 4 prémolaires, de 4 à 6 molaires. Inutile de voir un spécialiste pour comprendre leur utilité : elles servent à mastiquer les aliments, en les broyant, elles permettent aux sucs de l’estomac de faire leur ouvrage correctement en facilitant le processus de prédigestion. Sans elles, difficiles de pouvoir s’alimenter en protéines animales, même si aujourd’hui, cela évolue fortement. En vérité, elles sont un peu moins utiles que par le passé, mais toujours nécessaires. De l’utilité à l’esthétique En effet, l’être humain est de moins en moins carnivore, et ses dents servent très peu si l’on compare à ce qu’en faisait l’ancêtre humain préhistorique. Ce sont essentiellement les molaires qui servent à la mastication. Elles ont d’ailleurs deux ou trois racines. Les incisives sectionnent, les canines quant à elles permettent de déchirer les aliments tels que la viande. Elles jouent un rôle important dans le fait que l’on puisse bénéficier d’une alimentation correcte et équilibrée en se permettant de manger de tout. Aujourd’hui, les dents ont de plus en plus une importance esthétique, d’où l’attention qu’on leur porte : la couleur Un peu d’histoire Les dents sont apparues il y a 450 millions d’années. Depuis, la tendance générale est à la réduction du nombre de dents chez la plupart les mammifères. PHOTOS.COM
Couronne Collet Racine doit rester claire et l’alignement correct. Elles sont indispensables à un joli sourire dès que l’on a dépassé l’âge du nourrisson. Il ne faut pas oublier non plus l’autre rôle des dents : elles facilitent la prononciation des mots et permettent une meilleure compréhension. La dent est formée de différents éléments qui ont tous leur importance. La couronne est le sommet visible de l’iceberg, l’émail ou ivoire la protège. Heureusement, car le nerf est le conducteur à protéger sous peine de voir apparaître une belle rage de dent. Les principaux maux de dents Ils sont nombreux et très désagréables pour la plupart. D’où l’intérêt de prévenir leur apparition par un bon suivi et une bonne hygiène. Les dents de sagesse Ces dents sont en théorie au nombre de quatre et poussent entre 15 et 25 ans. Sauf que cela n’est pas toujours le cas. Certains naissent sans aucune dent de sagesse, d’autres en ont une, deux ou trois. Elles restent parfois à vie dans la gencive ou peuvent commencer à pousser à n’importe quel âge, y compris après cinquante ans. Le problème lié à ces dents est qu’elles doivent souvent être extraites lors de la pousse, soit parce que la mâchoire est trop petite, ce qui est assez courant, soit parce qu’elles poussent de travers, ce qui est aussi très fréquent. Elles peuvent aussi être enclavées, et restent alors dans la gencive, parce qu’elles sont dans une position qui les coincent contre la seconde molaire. Cela peut mener à l’apparition de kystes ou d’autres complications. L’extraction est alors le traitement recommandé, elle est réalisée par un chirurgien-dentiste ou un stomatologue et se pratique sous anesthésie locale ou générale. Les spécialistes PHOTOS.COM Émail ou ivoire Vaisseau sanguin et nerf Gencive Canal radiculaire ou pulpe Os du maxillaire Dentine Cément Os alvéolaire sont expérimentés et les conséquences se bornent généralement à un joli gonflement de la joue, de la difficulté à ouvrir la bouche et quelques douleurs. Les caries La plus connue des maladies dentaires, la carie, s’attaque en priorité aux dents des enfants qui aiment les sucreries et sont parfois réfractaires aux brossages de dents réguliers. Au départ, cela peut ressembler à une simple sensibilité dentaire, mais rapidement cela se La salive protectrice Nous produisons environ un litre de salive par jour, elle a un rôle dans la digestion, mais participe aussi à la protection dentaire, car elle permet de limiter la prolifération bactérienne. En régulant le pH de notre cavité buccale, elle permet la reminéralisation de l’émail. D’où l’utilité parfois du chewing-gum pour activer la production de salive. transforme en douleur en particulier au contact des aliments et de la chaleur. Le mal est alors déjà fait. L’émail de la dent est attaqué par les bactéries consécutives aux acides et aliments ingérés. L’excès de sucres, le tabac et le diabète sont les grands responsables avec le manque d’hygiène dentaire. Le traitement est connu : il s’agit de protéger la dent en passant la roulette, puis en comblant le trou via un plombage, ou plutôt un amalgame, car aujourd’hui il n’y a plus de plomb, mais du mercure allié à d’autres métaux. Il existe aussi des amalgames en porcelaine et résine composite, de la même couleur que la dent, le plus solide restant l’or. Dans le cas où la dent est Le manque d'hygiène dentaire est une des principales causes de maux divers et variés. Question-pratique ? Question pratique PHOTOS.COM 55



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 1Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 2-3Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 4-5Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 6-7Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 8-9Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 10-11Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 12-13Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 14-15Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 16-17Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 18-19Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 20-21Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 22-23Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 24-25Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 26-27Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 28-29Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 30-31Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 32-33Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 34-35Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 36-37Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 38-39Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 40-41Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 42-43Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 44-45Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 46-47Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 48-49Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 50-51Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 52-53Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 54-55Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 56-57Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 58-59Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 60-61Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 62-63Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 64-65Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 66-67Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 68-69Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 70-71Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 72-73Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 74-75Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 76-77Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 78-79Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 80-81Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 82-83Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 84