Question Pratique n°49 oct/nov/déc 2014
Question Pratique n°49 oct/nov/déc 2014
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°49 de oct/nov/déc 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 29,4 Mo

  • Dans ce numéro : automobilistes... arrêtez de vous faire tondre !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
Dossier anti-âge PHOTOS.COM Soins visage > Bronzage sans soleil Le soleil est à éviter car quelles que soient les précautions que l’on prenne, après soixante ans, la peau est forcément plus fragile. Elle bronze moins et aura tendance à se tacher plus facilement. Passer à l’autobronzant est une bonne solution, pour le corps aussi. Sans oublier les formules des nouveaux fonds de teint qui ne tachent pas et sont très naturels. > Chirurgie Si l’on est adepte de la chirurgie, la soixantaine est un âge où le rajeunissement peut être absolument spectaculaire. Enlever les poches sous les yeux, remonter les paupières, combler les creux, autant de solutions proposées par les chirurgiens esthétiques. > Gymnastique faciale Gymnastique et massage faciaux sont très efficaces. Il est ainsi possible de bénéficier d’un drainage facial qui fait dégonfler les yeux et relance la production de collagène. Même temporairement, garder un visage jeune se travaille au quotidien, mieux vaut passer au-delà du sens du ridicule et s’obliger à quelques grimaces bienfaisantes le matin devant le miroir de la salle de bains. Mot d'ordre de vos crèmes : l'hydratation ! 52 Question-pratique ? Soins corps > Protéger son épiderme Le corps bénéficie de la tonicité qui découle d’une activité physique régulière. La peau est parfois très sèche, en particulier sur les membres. Mais plusieurs zones dénoncent l'âge : les mains et le cou. Pour ce dernier, difficile de lutter si ce n’est par l’hydratation, mais le seul remède définitif est le lifting. Pour les mains, là encore hydratation, traitement antitaches et protection solaire permettent de retrouver de jolies mains, moins dénonciatrices des années qui passent. Mettre une protection solaire au quotidien sur les mains est une bonne habitude à prendre. Une nouvelle étape de vie Tous les médecins sont d’accord sur ce point. Généralistes, gynécologues, rhumatologues, cardiologues, psychiatres savent que cette dizaine est la plupart du temps celle de la sortie de la vie active. Or, pour préserver sa jeunesse, une condition s’avère indispensable : garder une vie sociale. Les médecins ont pu constater que les personnes qui s’isolent ne font généralement pas de vieux os, sans oublier qu’elles dépriment rapidement. Certains préfèrent continuer à travailler, car ils ne se sentent pas prêts à décrocher, et pourquoi pas si l’on a un travail agréable. D’autres continuent à avoir une activité complémentaire souvent pour des raisons financières, mais globalement la retraite ne doit pas signifier le repli sur soi. > Garder ou créer une vie sociale Se rapprocher des enfants et petitsenfants, s’inscrire à un club de bridge, de randonnée, participer à des voyages, se lancer dans des cours de piano. Peu importe, à condition de le faire. Des femmes attendent ce moment avec impatience et savent très bien la façon dont elles souhaitent organiser leur vie future, pour d’autres, cela est plus compliqué et peut se faire par tâtonnements et tentatives jusqu’à ce qu’elles Garder une vie sociale est capital après 60 ans. trouvent leur vitesse de croisière. Garder une vie sociale dynamique, être entourée et s’entourer de personnes différentes permet de garder une bonne tonicité mentale et psychologique. De plus, cela entretient l’intellect, qui peut aussi ralentir, un verbe imagé qui traduit une certaine vérité. Se mettre à internet, s’intéresser aux nouvelles technologies est déjà un premier pas pour rester connecté aux autres. Pour autant, cela ne remplace pas les contacts humains. L’homme est un animal social ne l’oublions pas, et il continue à l’être quel que soit son âge. « On commence à vieillir quand on finit d’apprendre » dit un proverbe japonais. Fions-nous à cette sagesse toute asiatique et pourtant universelle. Tiens-toi droite ! Cette injonction donnée aux enfants vaut aussi pour les adultes. Nous avons tous tendance à nous courber avec les années. Se forcer à se tenir droite donne non seulement l’air fier, mais permet de garder une allure jeune plus longtemps. PHOTOS.COM
PHOTOS.COM Verres teintées Porter des verres teintés et des lunettes de soleil, rien de mieux pour éviter problèmes de cataracte, de vision, de sécheresse oculaire. C’est aussi la garantie d’avoir moins de rides autour des yeux. Autant s’y mettre le plus tôt possible ! Pas de haro sur le gras Le gras a du bon. Point trop n’en faut, mais le cerveau se nourrit de gras, il est d’ailleurs l’organe le plus gras du corps humain. Consommer des produits à base d’omega 3 du type sardine ou noix est donc une bonne chose pour ce cerveau très adipeux. Vive les endorphines ! Ces hormones dites du plaisir sont activées régulièrement. Notamment pendant… les câlins. Alors pourquoi se retenir, l’activité sexuelle a tout bon. La sieste mais pas trop Il est normal de dormir moins en vieillissant car l’activité est souvent réduite, donc si la sieste peut être réparatrice, elle ne doit pas dépasser les vingt minutes quel que soit son âge, sauf exception suite à une mauvaise nuit. 70 À ANS et plus… Dans les familles, on note souvent que le virage santé atteint les seniors après les 80 ans. Il est clair que l’on avance dans la vie de façon inéluctable et que l’on ne peut sans cesse éviter certains accidents de la vie. A partir de 70 et surtout 75 ans, l’objectif ultime est de préserver sa forme et surtout son autonomie aussi longtemps que possible. Pour y parvenir quelques précautions sont à recommander : Poursuivre aussi longtemps que 1 possible une activité physique régulière : marche, vélo, natation sont à privilégier. Trente minutes quotidiennes sont préconisées. 2Des activités variées pour rester intégrées et en éveil : voyage, ménage, jardinage, shopping, rencontres en famille ou entre voisins, laissez libre cours à votre imagination et vos possibilités. 3Éviter matières grasses animales et laitières, le sucre en excès et oublier un peu le sel. 4Suivre ses traitements si l’on en a et faire un suivi médical. Ne pas faire d’efforts exagérés 5 afin de protéger en particulier son squelette, attention aux charges lourdes, ou aux chaussures à talons par exemple. Ceci n’exclut pas les autres mesures déjà existantes, comme l'arrêt du tabac, l’alcool avec modération, la vaccin anti-grippal, etc. Esthétique En matière de beauté, nombre de femmes n’hésitent pas à avoir recours à la chirurgie esthétique y compris après 70 ans sans que cela ne pose problème. La convalescence peut s’avérer plus longue, et l’anesthésie est toujours un risque, mais sans plus si la visite médicale n’a rien révélé. A la vérité, les recommandations pour rester jeunes ne varient pas énormément à partir de soixante-dix ans. C’est simplement le rythme qui peut ralentir globalement. L’entretien du corps est évidemment essentiel, mais celui de l’esprit tout autant. Maintenir son cerveau en éveil Lire des livres ou des magazines, aller au cinéma, faire des mots croisés, participer à des réunions, téléphoner à ses amis, s’investir dans une activité quelle qu’elle soit est la garantie d’une vie plus agréable. Garder un certain optimisme en dépit des événements, ne pas devenir aigrie permettent de s’assurer que l’on continuera à être bien entourée. Rester jeune, cela ne veut pas dire retomber en enfance, mais demeurer autant que possible une adulte agréable à fréquenter, pour sa famille ou ses amis. Cela est déjà assez difficile en particulier lorsque des proches commencent à décéder. Coco Chanel disait que « les hommes n’aiment pas les pleureuses », mais si l’on veut faire preuve d’un peu de franchise, il est clair que personne n’apprécie la tristesse ou les reproches. Mieux vaut s’en souvenir. Même si cela est nouveau, il n’est jamais trop tard pour s’intéresser à la méditation, à la relaxation, au yoga, ou s’investir dans une activité sociale. L’amour de son compagnon, de ses enfants et petits-enfants ou d’autres proches est le meilleur moyen de vieillir en beauté pour continuer à les séduire encore et toujours. Ne jamais oublier que la jeunesse, c’est d’abord et surtout dans la tête ! ■ Un dossier réalisé par Anne Florin. À LIRE E S4LQ^MNN Le meilleur médicament, c'est vous I WERE SAME EST ERRE vos MAINS Question pratique LA VIE ET LE TEMPS LES NOUVEAUX MUUMUU ANTI-Ace iA « Le meilleur médicament, c'est vous ! » du Dr Frédéric Saldmann, Editions Albin Michel, 250 pages, 18,90 « La vie et le temps : Les nouveaux boucliers antiâge » du Dr Frédéric Saldmann, Editions Flammarion, 350 pages, 20,30. Question-pratique ? 53



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 1Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 2-3Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 4-5Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 6-7Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 8-9Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 10-11Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 12-13Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 14-15Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 16-17Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 18-19Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 20-21Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 22-23Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 24-25Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 26-27Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 28-29Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 30-31Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 32-33Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 34-35Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 36-37Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 38-39Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 40-41Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 42-43Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 44-45Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 46-47Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 48-49Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 50-51Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 52-53Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 54-55Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 56-57Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 58-59Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 60-61Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 62-63Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 64-65Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 66-67Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 68-69Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 70-71Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 72-73Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 74-75Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 76-77Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 78-79Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 80-81Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 82-83Question Pratique numéro 49 oct/nov/déc 2014 Page 84