Question Pratique n°46 jan/fév/mar 2014
Question Pratique n°46 jan/fév/mar 2014
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°46 de jan/fév/mar 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 19,1 Mo

  • Dans ce numéro : régler les problèmes, 100 astuces pour sortir des conflits.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
Bio santé SANTÉ bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio bio PHOTO : PHOTOS.COM par jour correspondant à 400 g. Les Français ne consomment en moyenne que 350 grammes et le déficit est particulièrement important pour les jeunes et pour les personnes de milieux défavorisés ce qui constitue aux yeux de Michel Barnier une « injustice alimentaire ». Michel Barnier et l’ensemble de la filière ont convenu de travailler sur trois projets : • La distribution à la rentrée 2008 de fruits dans les écoles maternelles et primaires : un cahier des charges va être rédigé d’ici fin janvier pour lancement d’un appel à projet auprès des communes intéressées ; • L’expérimentation à la rentrée 2008 de mise en place de distributeurs automatiques de fruits et légumes dans des lycées agricoles ; • La mise en place d’une charte de promotion des fruits et légumes de saison et de proximité. Sur ces trois projets rendezvous a été pris fin janvier pour un premier point d’étape. Michel Barnier a par ailleurs indiqué qu’il consacrerait deux millions d’euros au financement de divers projets d’amélioration de l’accessibilité des fruits et légumes portés par les professionnels. Modifier les comportements Le premier objectif nutritionnel prioritaire du PNNS (Plan National Nutrition Santé) concerne donc l’augmentation de consommation de fruits et légumes, en particulier chez les petits consommateurs. Cette urgence en matière de Santé Publique, passe par un changement des habitudes alimentaires : des modifications de comportement qui ne sont pas toujours faciles à mettre en pratique. Voici des conseils simples pour améliorer, selon son rythme, la part végétale dans les menus… L’objectif étant d’atteindre environ 600 à 800 g de fruits et légumes par jour, dont la moitié consommés crus. PHOTOS : PHOTOS.COM• Profil 1 : Sujet consommant moins de 200 g de fruits et légumes par jour En pratique, on conseille d’ajouter : > 1 à 2 fruits par jour, en remplaçant le dessert d’un des repas principaux par un fruit cru. Si possible, on ajoutera ensuite un fruit ou jus de fruit au petit déjeuner (ou en collation, si la personne ne déjeune pas). > Une portion de crudités ou salade verte (midi ou soir). Le conseil portera essentiellement sur les crudités, plus riches en micronutriments (et en particulier en vitamine C) et les végétaux de meilleure densité nutritionnelle (agrumes, kiwi, fruits exotiques, choux, carotte,…).• Profil 2 : Sujet consommant environ 400 g de fruits et légumes par jour En pratique, on conseille d’ajouter : > Un plat de légumes cuits à l’un des repas (ou un potage) et un fruit cru par jour (en collation ou à la fin d’un repas). > D’utiliser le plus souvent possible les herbes fraîches, crues, l’ail, l’oignon, l’échalote, afin de renforcer la présence de micronutriments essentiels dans les plats.• Profil 3 : Sujet consommant environ 500 g de fruits et légumes par jour Chez ces sujets, dont la consommation est proche des recommandations actuelles, il faut surtout insister sur l’importance de la variété. En pratique, on conseille d’ajouter : > Une portion de crudités chaque jour (ce qui permet d’atteindre les 600 à 800 g conseillés). > D’opter pour les mélanges de légumes, les salades composées, les salades de fruits frais, afin d’améliorer la diversité des apports. Retenez qu’en suivant ces recommandations toutes simples, en fonction de votre profil de consommation, vous améliorez très nettement votre santé, votre tonus au quotidien et agirez en prévention de nombreuses maladies telles que les cancers. Si vous ne pouvez les acheter frais tous les jours, sachez que les fruits et légumes existent aussi en conserve, sous vide, en bouteille et en surgelés. A bon entendeur… ■ V.L. 60 86 Question-pratique - Février-Mars-Avril ? 2008
B E A U T É Beauté & forme Visage PHOTO : PHOTOS.COM Quelle protection à la montagne ? En période hivernale, la peau a du mal à garder son équilibre naturel, car le froid resserre les tissus et ralentit la circulation sanguine. Si l’ensemble des parties du corps est touché, ce sont plus particulièrement le visage, les lèvres et les mains qui sont exposés. La peau de certaines de ces régions, pauvre en glandes sébacées, a tendance à se dessécher très vite et demande donc des soins réguliers. 90 - Février-Mars-Avril 2008 On peut lutter contre le froid par un travail très actif des muscles. L’organisme fait cela de lui-même sans que la volonté intervienne, grâce au frisson qui agite et fait travailler des muscles minuscules que nous avons sous la peau. L’homme est homéotherme : la température de son corps reste constante. Quand il fait froid, les pertes et les gains de calories s’égalisent sans cesse. L’homme Question-pratique ? 61



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 1Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 2-3Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 4-5Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 6-7Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 8-9Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 10-11Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 12-13Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 14-15Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 16-17Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 18-19Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 20-21Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 22-23Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 24-25Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 26-27Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 28-29Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 30-31Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 32-33Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 34-35Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 36-37Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 38-39Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 40-41Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 42-43Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 44-45Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 46-47Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 48-49Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 50-51Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 52-53Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 54-55Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 56-57Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 58-59Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 60-61Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 62-63Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 64-65Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 66-67Question Pratique numéro 46 jan/fév/mar 2014 Page 68