Poker Mag n°2 fév/mar 2016
Poker Mag n°2 fév/mar 2016
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°2 de fév/mar 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 42,4 Mo

  • Dans ce numéro : les secrets du champion du monde !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 88 - 89  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
88 89
Poker/Variantes Drag Palovic d'enchères, et « pour voir » au second. NB  : Si son tapis est inférieur à la somme nécessaire pour atteindre la dernière enchère, il peut rester en jeu à condition de miser la totalité des jetons qui lui restent  : on dit alors qu'il fait tapis (voir plus loin). Relancer (raise) Le joueur en position de « suivre » peut augmenter les enchères, et miser dans le pot (au total de ce qu'il mise) une somme supérieure à la dernière enchère. Une relance après une première relance est une sur-relance. Il n'est pas possible de relancer sur le montant de sa propre enchère  : si tous les joueurs dans le coup ont suivi, le tour d'enchère est fini. Tapis (All-in) Le joueur qui n'a plus assez de jetons pour suivre mise la totalité de ce qui lui reste. Cela lui permet de participer à l'enchère en cours sans avoir à miser plus loin, quelles que soient les relances, comme s'il décidait de « suivre » à chaque fois. S'il perd, il est éliminé et perd son tapis. S'il gagne, il ne remporte les mises des autres joueurs qu'à hauteur de son tapis, le reste des enchères étant remporté par le joueur ayant la deuxième meilleure main (et ainsi de suite, en cas de « tapis » multiples). Un joueur peut également faire tapis lors d'une relance ou une sur-relance. Le tour d'enchère est terminé lorsque tous les joueurs ont soit misé la même somme, soit se sont retirés du coup. EN PRINCIPE, ON NE JOUE QU'AVEC CE QUI SE TROUVE SUR LA TABLE. IL N'EST PAS POSSIBLE D'ACHETER DES JETONS SUPPLÉ- MENTAIRES AU COURS D'UNE ENCHÈRE. 88 Poker mag n°2 CartEs Le donneur demande à chaque joueur encore dans le coup (en commençant sur sa gauche) le nombre de cartes qu'il désire échanger. Chaque joueur annonce à tour de rôle le nombre de cartes qu'il écarte, en les rejetant (face sur la table), avant d'en recevoir autant de nouvelles. Le donneur rassemble toutes les cartes écartées. Un joueur qui n'échange aucune carte annonce « servi », sinon « une carte », ou « deux cartes », parfois « trois cartes ». Il est possible d'échanger quatre cartes, mais une seule personne par tour a le droit de le faire  : si un joueur a demandé quatre cartes, il n'est plus possible de le faire. Dans ce cas, le donneur donne trois cartes, et ne donnera la quatrième qu'après que tout le monde a été servi (si le demandeur de quatre cartes est le dernier à être servi, le donneur lui donne trois cartes, « flambe » la suivante en la mettant sous le paquet, et distribue la dernière)3. Au poker fermé, l'échange de plus de trois cartes n'a de sens que pour les parties au « blind », quand un joueur a misé sans avoir regardé son jeu et découvre une main totalement vide. Dans certaines variantes de poker en salle, il peut être autorisé de changer toute la main. dEuxièmE tour d'EnChèrEs Le deuxième tour se déroule suivant les mêmes règles que le premier, seuls pouvant enchérir les joueurs qui sont restés dans le coup au premier tour. fin du Coup La partie se termine lorsque  : il ne reste plus qu'un joueur en jeu. Il remporte alors le pot sans même avoir à montrer son jeu ; il n'y a plus de tour de mise. On passe alors à l'abattage (showdown), phase où les mains des joueurs encore en lice sont comparées pour déterminer le détenteur de la meilleure. En cas d'égalité, le pot est partagé équitablement entre les gagnants. S'il y a abattage de jeu, tous les joueurs encore en compétition montrent l'intégralité de leur jeu à tous les joueurs de la table. lEs mains Dans le jeu classique (sans joker ni cartes rajoutées) les mains, ou combinaisons possibles, de la plus faible à la plus forte sont  : Pas de combinaison ou tirage, Jeux courants qui peuvent être améliorés  : Paire < Double paire < Brelan, Jeux forts  : Quinte < Couleur < Main Pleine (Full),
Carré < Quinte Flush (jeu « cinq étoiles », pratiquement imbattable). Lorsque deux paires, deux brelans ou deux carrés s'affrontent, c'est celui ou celle de la valeur la plus élevée qui l'emporte. Dans le cas de deux mains pleines (full house), le départage se fait sur la hauteur du brelan. Pour la double paire, on compare d'abord la paire la plus élevée, puis l'autre. Pour le reste, la main la plus forte est celle qui contient la carte de rang le plus fort, et en cas d'égalité, on compare les rangs suivants. Si vraiment les deux mains sont semblables, il y a partage du pot. Cela peut arriver, car les valeurs des mains ne tiennent pas compte de la couleur (l'As de trèfle a la même valeur que l'As de pique, par exemple). Le Poker Fermé peut se jouer de 3 manières différentes  : - No Limit (sans limite)  : les mises sont illimitées. - Limit  : les mises sont limitées, les joueurs doivent miser (ou relancer) à hauteur de la grosse blinde au cours des 2 premiers tours d'enchère et 2 fois la grosse blinde au cours des tours suivants. Pot Limit  : les mises sont limitées à la valeur actuelle du pot. proBaBilité d'avoir au moins... On peut calculer la probabilité d'avoir chacune de ces mains. Le principal point à en retenir, pour les enchères à l'ouverture, est le tableau qui donne la probabilité d'avoir au moins une main de telle ou telle force. La lecture de ce tableau est directe  : si le talon est de 52 cartes, un joueur a plus qu'une paire d'as dans 14,4% des jeux distribués. En pratique, la plus grande majorité des jeux se joue dans la zone basse  : Rien, paire, tirage jouable, double paire ou brelan. Ce tableau est indépendant du nombre de joueurs, mais n'est pas exploité directement ainsi. L'utilisation typique de ce tableau est de répondre à des questions comme  : J'ai une paire de roi servie, nous jouons à quatre à 32 cartes, quelle est la probabilité a priori pour que ma main soit la meilleure ? Pour ce type de question, les étapes de calcul sont  : La probabilité pour un joueur d'avoir plus qu'une paire de roi dans ces conditions est  : 36,8%. Il aura moins avec une probabilité de 63,2%. Pour que la paire de roi soit la plus forte, il faut que le premier adversaire ait moins ET le second ait moins ET le troisième ait moins. La probabilité est le produit des trois  : 63,2% x 63,2% x 63,2% = 25,2%. On peut donc parier à un contre trois que Poker Tournament Poker mag n°2 ma paire de rois n'est pas la meilleure main des quatre. 89



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 1Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 2-3Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 4-5Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 6-7Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 8-9Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 10-11Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 12-13Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 14-15Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 16-17Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 18-19Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 20-21Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 22-23Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 24-25Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 26-27Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 28-29Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 30-31Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 32-33Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 34-35Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 36-37Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 38-39Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 40-41Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 42-43Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 44-45Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 46-47Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 48-49Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 50-51Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 52-53Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 54-55Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 56-57Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 58-59Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 60-61Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 62-63Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 64-65Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 66-67Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 68-69Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 70-71Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 72-73Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 74-75Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 76-77Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 78-79Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 80-81Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 82-83Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 84-85Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 86-87Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 88-89Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 90-91Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 92-93Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 94-95Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 96-97Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 98-99Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 100