Poker Mag n°2 fév/mar 2016
Poker Mag n°2 fév/mar 2016
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°2 de fév/mar 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 42,4 Mo

  • Dans ce numéro : les secrets du champion du monde !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 80 - 81  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
80 81
80 Insolite/Les paris les plus fous de l’histoire UN JOUEUR RUSSE PERD TOUT, Y COMPRIT SA FEMME ! L'anecdote a de quoi faire sourire. Andrei Korpov un joueur russe totalement ruiné a décidé pour se refaire de jouer sa femme lors d'une partie de poker. L'homme avait auparavant misé ses clés de voiture, sa montre en or et se collection de vodka, avant de tout perdre. L'histoire, relayée par sur Jackpot.co.uk n'est pourtant pas un cas isolé. L'histoire du joueur russe de poker Andrei Karpov est invraisemblable. Pendant une partie de poker, ayant perdu tous ses objets de valeurs, il paria sa femme pour tenter le tout pour le tout. Il perdit son pari et quelques jours plus tard, l'homme qui gagna la mise vint lui réclamer son dû. Et sa femme accepta, pour ensuite épouser le vainqueur. Sa femme comme seul stack Au moment le plus critique de la partie, Andrei Karpov a donc mis en jeu Tatiana, sa femme. Toby Maguire Sergey Brodov, son rival à l'époque, a accepté ce pari peu orthodoxe pour finalement le remporter. Quelques jours plus tard, Andrei est tout de même venu à la maison de Brodov Karpov pour réclamer le retour de Tatiana. Tatiana ne souhaite pas revenir Mais surprise, la femme a refusé et souhaite maintenant rester auprès de son nouveau mari comme elle l'explique  : "Je sais que cela peut paraître humiliant, mais à partir du moment ou mon ex-mari a fait ça, j'ai réalisé que je devais le quitter. Sergey est un homme très gentil, et la vérité est que je suis très heureuse avec lui, malgré qu'il m'ait "gagné" au poker." Au final, l'histoire est peut être plus belle qu'on pouvait le penser.. Poker mag n°2
Rasheeda Begum n’avait qu’un an lorsque son père s’est engagé à la marier à un proche pour honorer une dette de poker. Quinze ans plus tard, le gagnant est venu réclamer son dû. « Je ne suis pas la femme de sa vie. Plutôt mourir que de ne pouvoir protéger mon intégrité physique et ma fierté », explique par téléphone à l’AFP la jeune femme depuis Hyderabad, à 160 km de Karachi, la grande ville portuaire du sud du Pakistan. « Lorsque j’avais à peu près 10 ans, ma mère m’a expliqué ce qui s’était passé. Déjà à l’époque je ne parvenais à croire que mon père ait pu commettre un tel crime », dit-elle. « J’ai honte d’avoir vu le jour dans cette société », lâche-t-elle. Décédé depuis, son père était un joueur invétéré. Le sordide arrangement fut scellé en 1992 lorsqu’il perdit une partie de poker disputée contre un ami, Lal Haider. Au lieu de s’acquitter de la dette de 10000 roupies (166 dollars), il lui promit sa fille. La mère de Rasheeda, Nooran, s’acquitta pourtant de la somme après la mort de son époux. Mais Haider revint récemment à la RASHEEDA, GAGNÉE AU POKER ! charge, réclamant cette fois Rasheeda au nom de coutumes immémoriales. Haider et des acolytes ont alors intimidé la famille, menaçant d’enlever l’épouse espérée dans les montagnes du Baloutchistan (Sud- Ouest). « Nous sommes des gens pauvres et nous ne pouvons pas nous défendre seuls. On ne peut pas quitter notre maison non plus », constate amèrement Dur Mohammad, l’oncle de Rasheeda qui vit avec les deux femmes. Le gouvernement de la province de Sindh assure de sa diligence et affirme avoir ordonné l’arrestation des suspects et la protection de la famille Begum. « Vendre une fille est un acte barbare », assure le porte-parole provincial, Salahuddin Haider. Les associations des droits de l’homme et certains hommes politiques sont également montés au créneau sur ce dossier emblématique des progrès qui restent à accomplir malgré la politique de « modération éclairée » prônée par le général Musharraf destinée à rejeter l’extrémisme islamiste. Le gouvernement pakistanais a d’ailleurs fait un pas le 13 février en présentant au Parlement un projet de loi visant à Poker mag n°2 interdire les mariages forcés, pratique courante dans les zones rurales les plus traditionnelles du pays. Pourtant les crimes restent légion. Fin février, deux jeunes Pakistanaises soupçonnées de flirter avec des hommes du village dans la province du Sindh ont été tuées à coups de hache par leurs oncles pour « rétablir l’honneur » de la famille. Ils ont justifié leur acte en expliquant à la police que les victimes étaient des « kari » (ou « femmes noires ») , une qualification désignant des femmes indignes et susceptibles d’être exécutées au nom de « l’honneur familial ». Selon des chiffres officiels, près de cinq mille personnes, en majorité des femmes, ont ainsi été tuées ces cinq dernières années dans les zones rurales du Pakistan. Dans un autre incident survenu le 20 février, une ministre provinciale pakistanaise, connue pour son militantisme en faveur de la cause des femmes, a été abattue par un islamiste lors d’une réunion politique dans le centre du pays. Son meurtrier a argué qu’elle ne respectait pas le code vestimentaire islamique et qu’elle faisait campagne pour l’émancipation des femmes. Il s’est avéré que le fanatique avait échappé à son procès pour le meurtre de quatre prostituées commis en 2003. « C’est la preuve de la persistance d’une société féodale où les femmes sont traitées comme des esclaves », déplore Zia Awan, un avocat spécialisé dans l’aide juridictionnelle aux femmes et aux mineurs. 81



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 1Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 2-3Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 4-5Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 6-7Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 8-9Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 10-11Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 12-13Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 14-15Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 16-17Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 18-19Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 20-21Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 22-23Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 24-25Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 26-27Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 28-29Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 30-31Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 32-33Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 34-35Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 36-37Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 38-39Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 40-41Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 42-43Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 44-45Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 46-47Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 48-49Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 50-51Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 52-53Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 54-55Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 56-57Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 58-59Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 60-61Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 62-63Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 64-65Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 66-67Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 68-69Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 70-71Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 72-73Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 74-75Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 76-77Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 78-79Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 80-81Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 82-83Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 84-85Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 86-87Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 88-89Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 90-91Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 92-93Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 94-95Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 96-97Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 98-99Poker Mag numéro 2 fév/mar 2016 Page 100