Planète Santé n°22 mar/avr/mai 2016
Planète Santé n°22 mar/avr/mai 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°22 de mar/avr/mai 2016

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Éditions Médecine & Hygiène

  • Format : (200 x 265) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 28,4 Mo

  • Dans ce numéro : résistance aux antibiotiques, la revanche des microbes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Salon. du livre et de la Genève presse AU PROGRAMME Animations Stand Planète Santé Animations enfants Deviens un expert… … en soins de premiers secours … en nutrition avec un savoureux jeu de plateau … en cuisine sans gluten (avec la participation de l’Antenne des diététiciens genevois) … équilibriste sur le pont de la peur Fan de cinéma Venez mettre votre mémoire au défi Taille de guêpe ou kilos en trop ? Faites parler votre tour de taille (avec la participation de la Pharmacie Principale) Planète Santé sera présent au prochain Salon du livre et de la presse de Genève ! Palexpo, du 27 avril au 1er mai 2016 Conférences Place du moi Le samedi 30 avril, trois conférences proposées par Planète Santé autour de  : Le cancer – Pr Pierre-Yves Dietrich L’anxiété – Pr Guido Bondolfi La mémoire – Pr Jean-François Démonet et Andrea Brioschi Guevara Et bien plus encore… Le programme précis sera bientôt disponible sur  : www.salondulivre.ch www.planetesante.ch
IMPRESSUM Rédacteur en chef Michael BalaVOINE Rédactrice en chef adjointe Elodie Lavigne Rédacteurs Patricia Bernheim Elisabeth Gordon Jean-Yves Nau Benoît Perrier Marie-Christine Petit-Pierre Joanna Szymanski Conception graphique giganto.ch Photographie DR Edition Joanna Szymanski Éditeur Editions Médecine & Hygiène Chemin de la Mousse 46 1225 Chêne-Bourg planetesante@medhyg.ch Tél  : +41 22 702 93 11 Fax  : +41 22 702 93 55 Fiche technique ISSN  : 1662-8608 Tirage  : 10 000 exemplaires 5 fois par an Publicité Médecine & Hygiène Publicité Michaela Kirschner Ivan Küttel Chemin de la Mousse 46 1225 Chêne-Bourg pub@medhyg.ch Tél  : +41 22 702 93 41 Fax  : +41 22 702 93 55 Abonnements Version électronique  : gratuite Abonnement papier  : CHF 12/an Tél  : +41 22 702 93 11 Fax  : +41 22 702 93 55 abonnements@medhyg.ch www.planetesante.ch Planète Santé est soutenu par - la Société vaudoise de médecine - la Société médicale du Valais - l’Association des médecins Du canton de Genève - la Société neuchâTELOIse de médecine - la Société médicale du canton du Jura Comité de rédaction Dr Pierre-Yves Bilat Dr Henri-Kim de Heller Dr Marc-Henri Gauchat Dr Bertrand Kiefer Dr Michel MaTTEr Dr Monique Leky Hagen Dr Remo Osterwalder M. Pierre-André Repond Pr Bernard Rossier M. Paul-Olivier Vallotton Dr Véronique Monnier-Cornuz Dr Walter Gusmini Couverture Istockphoto/fuzznails Michael Balavoine rédacteur en chef Planète Santé Résistance aux antibiotiques  : la menaCE ouBLIée Les chiffres donnent le tournis. Entre 2000 et 2010, la consommation d’antibiotiques a augmenté globalement de 70%. Parallèlement à ce phénomène, le nombre de nouvelles molécules trouvées entre 1992 et 2010 n’a été que de sept alors qu’il était de seize entre 1983 et 1987. Les signaux sont donc clairs  : sans changement clair d’attitude, l’humanité se dirige tout droit vers un monde où chacun pourrait mourir d’une banale infection faute de traitement efficace. Comment en est-on arrivé là ? L’erreur a été d’imaginer qu’une stratégie de type militaire utilisant les médicaments face aux bactéries amènerait forcément une victoire. Selon une croyance quasi magique, nous avons en effet pensé que les pouvoirs des antibiotiques étaient inépuisables et qu’ils offriraient une solution définitive à chaque maladie bactérienne. En réalité, l’utilisation superflue et inappropriée de ces antibiotiques a poussé les bactéries à développer des stratégies de résistance. En mutant, certaines se sont adaptées et ont finalement réussi à survivre face à des tentatives de destruction toujours plus toxiques. Résultat  : les gonocoques, les salmonelles et autres staphylocoques multirésistants (MRSA), prolifèrent un peu partout dans le monde et les infections que ces bactéries edito provoquent sont devenues de plus en plus complexes à traiter. L’idée qu’à chaque résistance un arsenal thérapeutique toujours plus puissant trouverait la parade, a donc échoué. Face à la menace, bien réelle, d’infections échappant à tout traitement, il devient donc urgent de changer d’approche. Et de comprendre que, face aux bactéries, la logique ne s’exprime pas en termes de solutions mais plutôt d’équilibres. Les hommes partagent avec les bactéries un même environnement. Plutôt que de les combattre, il faut donc trouver une manière de cohabiter avec elles et d’arrêter de soigner des maladies bénignes à coups de traitements antibiotiques intensifs. Mais plus fondamentalement encore, il faudrait sortir de la lutte actuelle, fragmentée pays par pays et dents pour dents, et envisager, comme pour la préservation du climat, une réponse coordonnée et globale. Dans la création de résistances, les antibiotiques utilisés en médecine animale jouent un rôle encore plus grand que ceux utilisés pour les humains. La solution ne se trouvera donc que dans une révolution de nos modes de vie. Malheureusement, de cette nouvelle approche pourtant nécessaire, nous sommes encore loin.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :