Philosophie pratique n°27 aoû/sep/oct 2016
Philosophie pratique n°27 aoû/sep/oct 2016
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°27 de aoû/sep/oct 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 20,5 Mo

  • Dans ce numéro : l'instant présent, secret de la joie au quotidien.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
ADOBESTOCK J’ai besoin de changer d'air ! Vous avez l'impression de tourner en rond, de ne plus être à votre place, de manquer d’air ? Vous vous demandez si votre travail, votre conjoint et/ou votre existence actuelle vous rendent heureux. Il est temps de changer quelque chose dans votre vie, sous peine de risquer la dépression. Oui, mais quoi ? Vous pensez que vous avez besoin de changer d’air ? Vous avez raison, mais changer d’air ne veut pas forcément partir loin et tout quitter. On peut en effet changer sa vie tout simplement en acceptant d’y réfléchir, de la remettre à plat ou de changer sa façon de voir les choses. Accepter de voir les choses en face Souvent, nous sommes malheureux car nous refusons d’accepter de voir 54 Philosophie pratique 56 FÉMININPSYCHO Moi & moi la réalité en face. Le premier travail qui s’impose à vous est donc de lâcher prise pour entrer dans une phase d’acceptation de vos faiblesses, de vos doutes, de vos peurs profondes, de vos fragilités. C’est en effet la meilleure méthode pour vous construire un nouveau futur, ou rester comme vous êtes, en acceptant de changer ce qui est possible et de vous adapter. Emergeront alors une mine d'idées pour entreprendre une démarche de fond sur votre place dans le monde. Nous avons pris l’habitude de dissimuler ce qui se passe en nous afin d’acheter la reconnaissance, l’intégration ou un confort apparent plutôt que de nous exprimer tels que nous sommes. Nous avons appris à nous couper de nous-même pour être avec les autres. La violence au quotidien s’enclenche par cette coupure  : la non-écoute de soi mène tôt ou tard au non-respect de l’autre. Il y a urgence à être d’avantage conscients de notre manière de penser et d’agir. C’est le premier pas capital pour quiconque
cherche à se libérer de ses habitudes néfastes et à s'ouvrir aux concepts de la communication non-violente et de la recherche de sérénité. Retrouver son énergie vitale Mais la première chose à faire, c’est d’abord de retrouver son énergie vitale. L’énergie vitale porte plusieurs noms en fonction des cultures. En Inde, on l’appelle « prana », au japon « ki », en chine « chi » et en occident « bio-énergie ». Cette énergie vitale est la source de vie qui vous permet de garder un bon tonus mental et physique quelles que soient la saison et les circonstances. Les causes de la fatigue nerveuse ou psychique sont extrêmement nombreuses et souvent difficiles à mettre en évidence. Celle-ci est souvent la conséquence de circonstances socioenvironnementales éprouvantes (vie familiale, travail, surmenage intellectuel et physique, stress...). En effet, la vie trépidante, frénétique, traumatisante, joue un rôle important dans la fatigue nerveuse. Cette fatigue associe un manque de forme physique et intellectuelle. S’oxygéner la vie Pour prévenir ou soigner ce manque d’air et cette fatigue, quelques  : mesures toutes simples sont à mettre en place de toute urgence  : Privilégier l’optimisme Il a été prouvé que la baisse de forme comme le vieillissement sont intimement liés à l’attitude de la personne  : être optimiste, sourire, rire, rencontrer des gens, bref rester actif est la meilleure médication préventive. Il faut donc positiver pour rester en forme. Car les pensées positives apportent du bien-être à l’inverse des pensées négatives qui vous font couler vers le fond. Choisissez de vous entourer de personnes gaies, souriantes et bienveillantes. Fuyez les personnalités toxiques. ADOBESTOCK S’aérer Il est essentiel de s’aérer chaque jour et d’aérer aussi son habitation et son lieu de travail. Privilégiez des temps de pause dans la nature pour respirer à l’air libre dès que possible. Votre cerveau sera plus rapide, plus dynamique, plus tonique s'il bénéficie d'une bonne oxygénation. Pour cela, pendant 5 minutes, respirer profondément en prenant une inspiration de 5 secondes et une expiration de 5 secondes. Ralentir et apprendre à dire non Ne pas se fixer d’objectifs impossibles à atteindre, apprendre à ralentir, à prendre le temps de vivre et d’apprécier (les gens qu’on voit, ce qu’on mange, ce qu’on fait, ce qu’on écoute…) est essentiel pour maintenir un état psychologique au top. Il faut également apprendre à dire non à tout ce qui nous fait du mal ou du tort. Cela peut paraître simple à première vue, mais c’est extrêmement compliqué. Ne pas mettre la barre trop haute, être indulgent envers soimême, relativiser, accepter ses imperfections sont autant de pistes pour se maintenir en pleine forme. Dormir suffisamment Un bon sommeil est la condition sine qua non à une bonne santé. Selon les personnes, une moyenne de 6 à 8 heures par jour est essentielle pour recharger ses batteries et refaire le plein d’énergie vitale. Que vous soyez couche-tôt ou couche-tard peu importe, ce qui est important c’est de veiller à s’endormir et à se lever à peu près aux mêmes heures tous les jours ADOBESTOCK Philosophie pratique en respectant les besoins de sommeil de son horloge biologique. Choisir une activité physique « plaisir » Marcher 30 minutes rapidement plusieurs fois par semaine est excellent et suffisant. Mais d’autres activités centrées sur l’énergie vitale sont fabuleuses pour la santé. Il s’agit du Pilates, du yoga, du Qi-Gong, du Taï-Chi, de l’aquagym et de la natation. Tous ces sports sont à la fois excellents pour renforcer votre tonus musculaire profond et brûler des calories sans en avoir l’air, tout en privilégiant la respiration, les étirements, la relaxation et le travail sur les méridiens. Méditer chaque jour Pas facile d’apprendre la méditation en pleine conscience. Pourtant, ses effets sur la forme physique et mentale sont désormais largement prouvés. Il suffit pour cela de s’accorder 10 minutes, matin et soir (au lever et au coucher) pour essayer d’être totalement présent à soi-même, en prenant conscience de sa respiration, en laissant aller et venir ses pensées sans les retenir. Les résultats sont garantis et plus vous pratiquerez, plus vous serez efficace et moins vous pourrez vous en passer. En suivant ces quelques conseils très simples, en quelques semaines seulement, vous retrouverez l’énergie vitale nécessaire à la vie dont vous rêvez, et transformerez peu à peu ce rêve en réalité. n V.L. Philosophie pratique 55 FÉMININPSYCHO 57



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 1Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 2-3Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 4-5Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 6-7Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 8-9Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 10-11Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 12-13Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 14-15Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 16-17Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 18-19Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 20-21Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 22-23Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 24-25Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 26-27Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 28-29Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 30-31Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 32-33Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 34-35Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 36-37Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 38-39Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 40-41Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 42-43Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 44-45Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 46-47Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 48-49Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 50-51Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 52-53Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 54-55Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 56-57Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 58-59Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 60-61Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 62-63Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 64-65Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 66-67Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 68-69Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 70-71Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 72-73Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 74-75Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 76-77Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 78-79Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 80-81Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 82-83Philosophie pratique numéro 27 aoû/sep/oct 2016 Page 84