Philosophie pratique n°18 mar/avr/mai 2014
Philosophie pratique n°18 mar/avr/mai 2014
  • Prix facial : 6,90 €

  • Parution : n°18 de mar/avr/mai 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 59,1 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... peut-on se changer soi-même et avancer dans la vie ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Développement personnel 10 clés pour met tt tr re de la sages sse se da ans sa vie La sagesse évoque naturellement l’idée d’éveil spirituel, une voie pour cheminer. Ces questions déboucheront ensuite sur la recherche d’une meilleure connaissance de soi, de l’acquisition d’une nouvelle sagesse. Il s’agit de se lancer dans une exploration de son intériorité, afin de changer et de réussir à être durablement plus heureux, et plus en accord avec soi-même. Chemin vers la sagesse, l’éveil spi- rituel peut se pratiquer à toute époque de sa vie, après une prise de conscience. Voici i dix clés pour concilier sagesse et éveil spirituel dans nos existences. la perfection intrinsèque de toute chose, un sentiment de non sépara- tion entre e sujet et objet, une disso- lution du sentiment d’individualité séparéeée et une communion avec toute chose. P our les non-initiés, cette dé- marche d’éveil spirituel reste quelque peu abstraite et ne se fait pas par simple curiosité. Il convient d’avoir déjà développé une volonté de découvrir des réponses à des questions que l’on se pose. Intuition et spiritualité La notion d’éveil spirituel désigne un état de conscience supérieur dans de nombreuses religions et philo- sophies et l’aboutissement d’une voie religieuse ou spirituelle. Cette notion évoque traditionnellement une libération totale de l’ego (en tant que « moi » commun) et l’avè- nement d’une nouvelle conscience unifiée avec l’univers ou avec le divin, selon les croyances. Un tel état de conscience qui ne pourrait, par nature, être défini par les mots, est censé ouvrir l’individu à la connais- 24 Philosophie pratique sance spirituelle, au ravissement de l’âme, à un sentiment de commu- nion ou à la sagesse. L’éveil spirituel, tel qu’il est défini dans certains courants mystiques de l’hindouisme, du bouddhisme, du christianisme représente l’aboutissement d’un engagement personnel sur une voie spirituelle. Une ascèse physique, morale, intellectuelle est censée conduire le pratiquant à l’émancipation radicale que repré- sente l’éveil spirituel. La notion d’éveil spirituel est parfois rapprochée du concept d’intuition tel qu’il est proposé par Héraclite et Platon (notamment dans l’allégo- rie de la caverne) ou encore Plotin, Spinoza ou encore Bergson. Hors de toute notion de divinité, l’éveil spirituel est décrit comme une « vi- sion directe du réel » caractérisée par un sentiment d’éternité, une joie infinie, un émerveillement devant 1. Des questions sans réponse Lorsque l’on s’engage dans une re- cherche d’éveil spirituel, c’est que des questions sans réponse viennent perturber notre mode de fonction- nement. Elles sont souvent de ca- ractère philosophique et religieux, ou encore e scientifique ou psycha- nalytique. De grandes questions, qui peuvent ent sembler hors de notre portée mais qui restent essentielles. Telles que « Pourquoi la vie ?, Quid du bien et du mal ?, Comment ne pas être obsédé par la mort ?, Quel sens à ma vie ?, Pour ourquoi ne puis-je parve- nir à mener la vie que je souhaite ?, etc.. ». Cela ne concerne bien enten- du pas chacun d’entre nous. Il faut être préoccupé par cette recherche, vouloir améliorer ses connaissances, se sentir prêt. La spiritualité telle qu’on l’entend de nos jours n’est pas EXPERT FRÉDÉRIC LENOIR, PHIL OSOPHE ET ÉCRIVAIN, AUTEUR DE « PETIT TRAITÉ DE VIE INTÉRIEURE » (POCKET) « De tous mes livres de philosophie et de spiritualité, le « Petit traité de vie intérieure » est certainement le plus accessible, mais sans doute aussi le plus utile. Car ce n’est pas un savoir théorique que je cherche à transmettre, mais une connais- sance pratique, la plus essentielle qui soit : comment mener une vie bonne, heureuse, en harmonie avec soi-même et avec les autres. Ce que je dis ici avec des mots simples et des exemples emples concrets, comme au cours d’une conversation avec un ami, est le fruit de trente années de recherches et d’expériences. Mon témoignage personnel importerait peu s’il n’était éclairé par la pensée des philosophes et des sages de l’humanité qui ont marqué ma vie : le Bouddha, Confucius, Socrate, Aristote, Épicure, Épictète, Jésus, Montaigne, Spinoza, Schopenhauer, Lévinas parmi d’autres. Exister est un fait, vivre est un art. Tout le chemin de la vie, c’est passer de l’ignorance à la connaissance, de la peur à l’amour. »
Philosophie pratique L’éveil spirituel ? Une ascèse physique, morale, intellectuelle. liée à la religion ni aux croyances. Du moins en théorie. En réalité, plusieurs disciplines se croisent, dont la théologie. 2. Une quête d’absolu Cette quête d’absolu peut prendre des formes totalement différentes. Certains répondent à cet appel alors qu’ils sont encore jeunes, en s’engageant. Une personne peut devenir moine ou religieuse et décide ainsi de répondre à ce questionnement de cette façon. L’engagement religieux quel qu’il soit est en effet possible pour qui en ressent la vocation. Mais l’éveil spirituel ne concerne pas que ce type de profil. Quelle que soit sa profession, le mal être ou le questionnement peuvent surgir à vingt, quarante ou soixantedix ans. On sait par exemple que les chercheurs en mathématiques aboutissent souvent à une recherche philosophique. Certains travaillent aussi dans des domaines de prédilection, comme l’astronomie par exemple qui pose des questions telles que l’infinité de l’univers, sa création ou l’unicité de la race humaine. Cependant cette quête qui peut paraître impossible doit savoir rester cohérente et sensée. Un peu comme avec le Graal, il est possible qu’elle ne débouche pas sur la solution miracle, ni le bien-être recherché. Pas d’obligation de résultat dans ce cas bien précis. 3. Une démarche intellectuelle d’ouverture Si cette démarche d’éveil peut concerner tout un chacun, quel que soit son milieu, sa place dans la société ou ses origines, il est clair que cela demande une certaine connaissance de la méthode à adopter ainsi qu’une bonne dose de bon sens. Il n’est pas question de se laisser aller à suivre n’importe quel illuminé parce que l’on est à la recherche de sens. Cela arrive pourtant en particulier avec des jeunes gens vulnérables et qui n’ont pas appris à faire preuve de discernement, ni à penser par eux-mêmes. Le recrutement de ce style de cercles est bien connu et Philosophie pratique 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 1Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 2-3Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 4-5Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 6-7Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 8-9Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 10-11Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 12-13Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 14-15Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 16-17Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 18-19Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 20-21Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 22-23Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 24-25Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 26-27Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 28-29Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 30-31Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 32-33Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 34-35Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 36-37Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 38-39Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 40-41Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 42-43Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 44-45Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 46-47Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 48-49Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 50-51Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 52-53Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 54-55Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 56-57Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 58-59Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 60-61Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 62-63Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 64-65Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 66-67Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 68-69Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 70-71Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 72-73Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 74-75Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 76-77Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 78-79Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 80-81Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 82-83Philosophie pratique numéro 18 mar/avr/mai 2014 Page 84