Philosophie de Vie n°6 mar/avr/mai 2016
Philosophie de Vie n°6 mar/avr/mai 2016
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°6 de mar/avr/mai 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 33 Mo

  • Dans ce numéro : être positif, est-ce bon pour tout.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
Donner du sens à sa vie Une question de sens… L’expression « sens de la vie » désigne l’interrogation humaine sur l’origine, la nature et la finalité de l’existence. De nombreux auteurs, philosophes, sociologues, psychologues se sont penché sur la question qui taraude l’humanité. Mais dans notre vie de tous les jours, la question du « sens de la vie » se transforme plus souvent en interrogation sur le sens de « notre » propre existence. Et pour certains, l’existence de par sa dureté se vide parfois de toute substance… « En quoi puis-je croire ? Ai-je raison de vivre ? Ma vie a-t-elle le moindre sens, la plus petite signification ? Suis-je un rouage indispensable de l’univers ? » (François Morel) 40 - Philosophie de vie n°6 Pour l’humanité, selon si l’on compte avec ou sans Dieu, il n’existe actuellement que deux genres de réponses, opposés l’un à l’autre quant au sens de la vie  : celle des athées et celle des croyants. Pour les athées Les athées ne prétendent pas savoir ce qu’il y avait avant l’univers ni d’où provient toute l’énergie et la matière le composant. De la même manière, ils ne spéculent pas sur l’existence d’un dogme préétabli qui donnerait un sens immuable à la vie (hormis celui, trivial, de la naissance vers la mort et non l’inverse). Au contraire, pour certains, le sens de la vie (ou de notre vie) est à construire chaque jour et pour d’autres il faudrait simplement tirer le parti optimal de la vie sans perdre trop de temps à lui chercher un sens métaphysique. Pour Sartre, la vie n’a pas de sens intrinsèque mais c’est seulement l’existence qui fixe le sens des choses (ce qui est la définition de l’existentialisme). Cette position est proche de celle d’Aristote pour qui « nous sommes ce que nous faisons », par opposition à l’essentialisme de Platon. Selon Nietzsche, le fait qu’il n’y a pas eu de plan à l’origine des choses signifie que rien n’a de sens dans l’absolu et qu’il est inutile de chercher par les sciences et la philosophie à en trouver un. La seule chose à faire est alors de chercher à vivre, de jouir de la vie sans s’interroger à propos d’un réel hypothétique. Il reste selon Stephen Hawking une inconnue de taille  : nous pou-
vons en jouant sur les trois grandes constantes physiques, concevoir une quasi-infinité de mondes, les uns viables, les autres non. Sa question est donc  : « Qu’est-ce qui a insufflé le feu à ces équations ? » Bien que diverses pistes existent (principe anthropique, mousse d’univers de Linde...), les conjectures subsistent. Pour les croyants Pour les croyants des grandes religions monothéistes, il n’est pas nécessaire de chercher un sens à la vie car il serait donné par Dieu. Pour la religion chrétienne, ce sens se veut simple  : les théologiens depuis l’avènement du Christ et même encore de nos jours, adhèrent à cette idée selon laquelle les hommes ont pour destinée de se parfaire, de s’élever vers le haut, vers Dieu, ceci notamment en s’allégeant ; ils doivent Pour les croyants des grandes religions monothéistes, il n’est pas nécessaire de chercher un sens à la vie car il serait donné par Dieu. ainsi se diviniser. Après avoir mis l’Homme sur terre en quelque sorte pour le tester, Dieu le rappelle à lui. Saint Irénée a ainsi dit dans les premiers siècles de la chrétienté « Dieu s’est fait homme pour que l’homme se EXPERT DOMINIQUE ESTRAGNAT, MAÎTRE DE CONFÉRENCES, DOCTEUR EN PHILOSOPHIE ET EN SCIENCE POLITIQUE UNE QUÊTE DE SENS « L’homme du quotidien s’affronte régulièrement à des évolutions de vie qui imposent une réorientation  : comment concilier mes projets, mes contraintes avec l’aspiration au bonheur et la qualité du présent ? Au milieu des doutes et des blessures de mon histoire, de mes émotions et des pensées qui m’assaillent, du vacarme de mon environnement, comment rester présent à mes désirs fondamentaux ? Une invitation à ne pas subir sa vie, à lui reconnaître du sens, à clarifier les enjeux de nos convictions et accueillir la quête de sens qui hante nos choix fondamentaux. » fasse Dieu ». On comprend dès lors que pour la religion chrétienne, même après le concile Vatican II, la terre n’est qu’une sorte de test, plus précisément comme l’a montré le Christ par l’exemple, de chemin de Philosophie de vie n°6 - 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 1Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 2-3Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 4-5Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 6-7Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 8-9Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 10-11Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 12-13Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 14-15Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 16-17Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 18-19Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 20-21Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 22-23Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 24-25Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 26-27Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 28-29Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 30-31Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 32-33Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 34-35Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 36-37Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 38-39Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 40-41Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 42-43Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 44-45Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 46-47Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 48-49Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 50-51Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 52-53Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 54-55Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 56-57Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 58-59Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 60-61Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 62-63Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 64-65Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 66-67Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 68-69Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 70-71Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 72-73Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 74-75Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 76-77Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 78-79Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 80-81Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 82-83Philosophie de Vie numéro 6 mar/avr/mai 2016 Page 84