Philosophie de Vie n°4 jui/aoû/sep 2015
Philosophie de Vie n°4 jui/aoû/sep 2015
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°4 de jui/aoû/sep 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 41,5 Mo

  • Dans ce numéro : la gentillesse en mode de vie... est-ce que cela paye ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
● Sexualité au féminin la petite dernière va débarquer ou que vous ne connaissez pas véritablement l’état de santé de votre partenaire, inutile de penser atteindre le nirvana. que vous menez, ou si le problème est plus profond. L’absence de vie sexuelle dans un couple n’est pas anodin. Réagissez ! THINKSTOCK Petit manuel des « bons conseils » Rien de plus important pour être bien que de se relaxer. En yoga par exemple, il existe même des techniques permettant de circuler dans tout le corps, y compris dans les zones génitales. Si cela ne vous dit rien, faites vous masser par exemple, ou couchezvous tranquillement en mettant une musique que vous aimez et fantasmez. Organisez une petite soirée en amoureux en mettant les enfants chez vos parents, et si vous en avez les ressources, partez tous les deux en voyage dans un coin où vous souhaitez aller depuis longtemps. Retrouvez le plaisir du jeu. Et oui, la lingerie elle-même fait parfois office de déguisement sexy pour des femmes qui ne sont pas particulièrement accros à ce type d’accessoires. En même temps que le jeu, et sans pour cela retomber en enfance, soyez curieux avec une dose d’impudeur. Après tout, même en amour, tout est affaire d’apprentissage et personne n’a la science infuse. De plus, nous changeons avec le temps et nos sensations ainsi que celles de l’autre restent à découvrir. Laissez vagabonder votre imagination. Si l’on veut réussir un acte, il faut normalement faire quelques efforts et y penser, surtout lorsque la routine commence à s’installer. Laissez-vous aller à quelques idées folles, qui permettront de redonner du piment à votre couple. La sécurité est aussi un élément important  : si vous stressez à l’idée que Prenez le temps. « Vite fait… » ne fonctionne pas vraiment au niveau plénitude. Il faut avoir le temps de procéder à tous les préliminaires amoureux et totalement personnels qui nous conviennent. Prendre conscience du corps de l’autre et du sien demande un peu de temps et d’expérience. Pas de honte. Ni pendant ni après. Tout le monde a le droit de commettre des erreurs, surtout si elles sont constructives et non pas destructrices. Si cela vous convient, parlez ou faites parler votre partenaire. Rien de plus érotique que les mots d’amour qui viennent s’ajouter aux caresses. Vous allez devenir parents. Il s’agit d’un événement habituellement heureux si tout se passe bien et si la grossesse a été désirée, mais nul doute que cette nouvelle étape modifie la vie sexuelle du couple bien au-delà de la naissance. Il faut savoir rester vigilante à ce moment délicat, et savoir réinvestir sur son couple sans pour autant culpabiliser vis-à-vis des enfants. Il peut arriver bien entendu que votre désir soit en berne à certains moments, justement après une grossesse ou en période de ménopause. Si le repos ne vient pas à bout de votre fatigue ou de votre non désir, parlezen car rien de pire que de laisser s’installer une situation qui est non satisfaisante notamment pour votre partenaire. Et si vous en avez assez, si votre partenaire ne vous séduit plus, prenez le large. Partez un peu respirer et reprendre votre souffle, afin de voir si ce manque de désir n’est finalement pas si grave et bien compréhensible étant donné la vie quotidienne Ne pensez pas que vous êtes frigide, parce que vous ne parvenez pas à vous sentir bien alors que justement les conditions érotiques ne sont pas réunies. Avant de vous dire que vous êtes en cause, réfléchissez à l’environnement et à votre partenaire. Tout le monde le sait, il faut savoir varier les plaisirs, et pas forcément en changeant de partenaire. Une solution relativement simple, mais pas toujours satisfaisante. La variété avec un compagnon avec qui vous avez une véritable relation affective, voici un beau challenge ! La vie est de plus en plus longue d’un côté, de l’autre elle peut s’interrompre demain, donc dommage de ne pas en profiter à plein. Il est clair que dans une vie de couple, il y a un certain ralentissement de la vie sexuelle les années passant. Certains psychanalystes ont même remarqué que l’attachement entre le couple augmentant, le besoin de rapports sexuels diminuait. Comme si le sexe demandait une certaine dose de risque ou de mise en danger même virtuel… Mesdames, rassurez-vous. Vous n’êtes pas seules en cause, car il faut être deux pour faire l’amour ! Certains amants sont maladroits. Se faire « prendre à la hussarde » peut avoir son charme, encore faut-il que tous vos sens soient en éveil et que vous y soyez prédisposée. En règle générale, autant pour l’homme que pour la femme, le désir va « crescendo », en progression, alerté par des stimulations en tous genres, pour attendre son paroxysme  : la jouissance ultime. L’objectif  : Que tous vos sens soient concentrés sur un immense plaisir individuel, mais vécu à deux, ce qui en augmente les effets… n J.B. 40 - Philosophie de vie n°4 18 FÉMININPSYCHO
« Sexualité au féminin » DOSSIER TÉMOIGNAGES À chaque femme, son désir Chaque femme aborde sa sexualité de façon différente, en fonction de ses connaissances, de son éducation, de ses désirs, de ses attentes et de son âge. Nos lectrices ont accepté de nous livrer certains de leurs secrets les plus intimes en matière de séduction et de désir. TÉMOIN MARIE-ALICE FAGOUARE (42 ans, mariée, commerçante) « Je retombe amoureuse de mon mari chaque été » « Chaque été, mon mari et moi (22 ans de mariage cette année !) , nous laissons au moins pendant huit jours nos deux enfants à mes parents, afin de partir rien que tous les deux pour une croisière. Nous prenons le minimum de bagages, surtout des maillots de bain, des paréos, des shorts, de l’huile solaire et un appareil photo. Tous les étés, j’ai l’impression de le redécouvrir, de réapprendre à l’aimer… Le quotidien n’est pas bon pour le couple en général, et pour le nôtre en particulier. Trop de tracas, trop de problèmes financiers…. Le fait de s’échapper permet véritablement de se retrouver, notamment au lit, où nous prenons le temps de nous occuper de l’autre. Nous expérimentons de nouvelles positions, nous faisons des choses insolites… bref, nous laissons libre court à notre inspiration et à notre imagination qui redevient très fertile. Résultat, je retombe amoureuse de mon mari chaque été ! C’est magique ! Et j’avoue que j’attends avec impatience les vacances suivantes pour me retrouver dans cet état, comme au premier jour de notre rencontre ! » Propos recueillis par Jane Bourgeois. TÉMOIN JULIE MANERVE (26 ans, célibataire, avocate, Paris) « Je deviens une autre » « Les vacances n’ont d’intérêt pour moi que si je m’évade du quotidien. Je fais en sorte de partir loin, à l’étranger, et si possible dans un club de vacances très animé. En général, je pars seule, afin de ne pas avoir à affronter le regard de ceux qui me connaissent. Dans mon boulot, je suis toujours tirée à quatre épingles, en tailleur. En vacances, c’est différent. Je me lâche. Je deviens une autre femme, hyper sexy, toujours dans des tenues provocantes et dénudées. J’affiche que je suis libre et prête à toutes les rencontres. Je fais le plein de préservatifs avant mon départ. Il m’arrive d’avoir plusieurs amants en 15 jours. Je n’ai pas assez de temps pour avoir la sexualité que je souhaiterais dans l’année. Alors, au mois d’août, je fais le plein de sensations et de souvenirs pour l’année à venir. Mes amies trouvent cela choquant. Moi non. J’assume mes envies et mes désirs. » ANNIE LEMARQUE TÉMOIN (55 ans, divorcée, enseignante) « Internet a changé ma vie » « J’ai divorcé de mon mari il y a 7 ans. Pendant les deux premières années après notre séparation, je ne voulais plus entendre parler des hommes en général. Pendant ce laps de temps, je n’ai plus du tout eu de sexualité. J’étais bien trop coincée par mon éducation judéo-chrétienne pour me masturber ou acheter des sex-toys dont mes copines intimes disaient pourtant le plus grand bien. Puis, il y a 5 ans environ, ma meilleure amie m’a inscrite sous un pseudo sur un site de rencontres sur internet. Au début, c’était pour me changer les idées et rire un peu, puis, peu à peu, je me suis prise au jeu. Ma première rencontre en vrai, après de longs échanges virtuels, m’a rassurée car elle s’est plutôt bien passée. Le Monsieur en question n’avait rien d’un pervers ni d’un coureur, il voulait « juste une amitié et plus si affinités ». Il ne s’est rien passé entre nous. Depuis, j’ai rencontré une bonne dizaine d’hommes avec lesquels j’ai eu au moins une relation sexuelle. J’y ai pris goût et maintenant j’ai besoin de ces rencontres sans lendemain, juste pour se faire du bien. Et puis, qui sait, je ne désespère pas de rencontrer le nouvel amour de ma vie… » Philosophie de vie n°4 - 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 1Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 2-3Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 4-5Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 6-7Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 8-9Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 10-11Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 12-13Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 14-15Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 16-17Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 18-19Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 20-21Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 22-23Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 24-25Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 26-27Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 28-29Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 30-31Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 32-33Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 34-35Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 36-37Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 38-39Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 40-41Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 42-43Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 44-45Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 46-47Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 48-49Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 50-51Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 52-53Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 54-55Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 56-57Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 58-59Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 60-61Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 62-63Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 64-65Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 66-67Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 68-69Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 70-71Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 72-73Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 74-75Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 76-77Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 78-79Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 80-81Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 82-83Philosophie de Vie numéro 4 jui/aoû/sep 2015 Page 84