Optimiste n°1 nov/déc 2015
Optimiste n°1 nov/déc 2015
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°1 de nov/déc 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 13,7 Mo

  • Dans ce numéro : tout peut changer en mieux !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
46 Le défi d’être soi Selon le psychosociologue Jacques Salomé, trois grandes pistes s’offrent aujourd’hui à toutes les personnes en recherche d’elles-mêmes  : Commencer une démarche de type psychothérapeutique (nettoyage de la tuyauterie relationnelle liée au passé, réactualisation des liens significatifs, confrontation avec des blessures passées, des situations inachevées etc.) ; Envisager un travail de sensibilisation et de formation aux relations humaines sans avoir besoin d’un prétexte professionnel, pour s’y engager ; Ouverture et engagement de recentration vers une démarche spirituelle. Une porte ouverte sur soi Vous êtes au centre de votre existence où l'implication à devenir qui vous êtes définira la qualité de votre vie et votre rapport au monde. Vous êtes votre ressource première d'où tout peut émaner et d'où tant de choses positives peuvent se réaliser. Nombreux sont ceux qui vivent leur vie en spectateur et la subissent. Nombreux sont ceux qui ne savent pas qui ils sont. Nombreux sont ceux qui cherchent honnêtement 5 clés pour s’épanouir dans cette voie Il est temps à présent de prendre un nouveau départ  : cette fois, ce n'est plus notre image sociale qui nous y engage, mais notre être profond. Bien plus qu'une simple remise en question, la crise de milieu de vie est une opportunité de croissance qui nous donne l'opportunité de faire fructifier nos talents et nos compétences. A condition de travailler sur… soi ! des solutions mais qui ont le sentiment que des réponses importantes leur manquent. La plupart d'entre vous savent beaucoup de choses sur eux-mêmes, d'autres sont en voie de découvrir ce vaste univers qui est en eux. Le travail sur soi est une voie « La notion du temps n'est pas un objet de notre savoir, mais une dimension de notre être. » (Merleau-Ponty) THINKSTOCK
accessible qui mène à la connaissance de soi et à la conscience de soi. Cette porte vous est ouverte à tout moment. Voici dix pistes pour commencer ce long chemin. 1. Apprendre à s’aimer et à se respecter 0n a toutes 50 bonnes raisons de s'aimer. Première règle  : pour développer notre estime de soi, il faut nous connaître. Le professeur Sidney B. Simon, de l'Université du Massachusetts, propose cet exercice à ses étudiants  : dresser la liste de « 50 bonnes raisons de se respecter », comme notre grande disponibilité ou notre bonne humeur. Les exemples ne manquent pas, il suffit d'y penser. « Quand on fait cette liste et qu'on la compare avec celle des autres, explique le professeur Simon, on prend conscience qu'on ne se respecte pas toutes pour les mêmes raisons. Et c'est là qu'on commence à changer. On peut hausser notre estime de soi lorsqu'on possède notre fameuse liste de raisons de s'estimer. De plus, comme elle met en valeur nos points forts, on peut s'y référer quand notre estime montre des signes de défaillance ! » 2. Renouer avec ses rêves et son enfant intérieur Notre inconscient est au cœur du travail sur soi. II suffit de renouer avec l'enfant que l'on était, celui-là même qui a abandonné son authenticité pour se conformer aux exigences de ses parents. Et cet enfant est là, dans nos rêves. Comment interpréter nos rêves ? Dès le réveil, il faut penser très fort à son rêve pour bien le fixer dans son esprit afin de le noter dans un carnet que l'on garde près de son lit. Plus tard, dans la journée, on relit nos notes et on interprète, par écrit, notre rêve par rapport aux préoccupations de notre vie présente. Selon Marion Woodman, les rêves révèlent des sentiments réels qu'on a parfois refoulés pendant des années. « Notre existence ressemble à un voilier qui a besoin d'un gouvernail, ajoute-telle, et les rêves nous fournissent ce gouvernail qui maintient l'équilibre entre nos mondes intérieur et extérieur. » Les rêves peuvent nous aider à atteindre notre destination, c'est-à-dire la connaissance de soi, essentielle à l'estime de soi. 3. Etre à l’écoute de ses désirs profonds La psychothérapeute Claudia Bepko, spécialiste des problèmes matrimoniaux et familiaux recommande l’exercice suivant pour nous aider à renouer avec notre vrai moi. Se réserver au moins deux heures à soi toute seule, où il n'y a rien pour nous déranger. Décrocher le téléphone, éteindre la radio et la télévision. Ne rien lire et ne s'engager dans aucune activité productive. On peut sortir se promener pour le simple plaisir. Laisser flotter notre esprit. Se rappeler ce qui nous plaisait quand on était enfant, ce qu'on souhaitait devenir, ce qui nous passionnait (et nous passionne toujours), et ce dont on rêve aujourd'hui. Et observer ce qui se passe en nous. En se prêtant régulièrement à cet exercice, on identifiera les changements qu'on souhaite apporter à notre vie. On découvrira aussi que nos pensées et nos sentiments peuvent être intéressants quand on se donne la peine de les exprimer ! 4. Méditer et se tourner vers plus de spiritualité La spiritualité est étroitement liée au travail sur soi. C'est ce que nous démontre Joan Borysenko dans son ouvrage Guilt is the Teacher, Love is the Answer. « On parvient à s'accepter, écrit-elle, quand on se sent en communion avec ce qu'il a de bon en nous et chez les autres. » Il est primordial de s'accorder chaque jour un moment de spiritualité. « Pour entrer en communion avec ce quelque chose en nous qui est sage, intuitif et que rien ne peut blesser, on peut faire une promenade dans la nature, écouter de la musique, lire ou écrire de la poésie, prier ou méditer », conclut-elle. 5. Entamer une psychothérapie Que peut la psychothérapie pour 47





Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 1Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 2-3Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 4-5Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 6-7Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 8-9Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 10-11Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 12-13Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 14-15Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 16-17Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 18-19Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 20-21Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 22-23Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 24-25Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 26-27Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 28-29Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 30-31Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 32-33Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 34-35Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 36-37Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 38-39Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 40-41Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 42-43Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 44-45Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 46-47Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 48-49Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 50-51Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 52-53Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 54-55Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 56-57Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 58-59Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 60-61Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 62-63Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 64-65Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 66-67Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 68