Optimiste n°1 nov/déc 2015
Optimiste n°1 nov/déc 2015
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°1 de nov/déc 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 13,7 Mo

  • Dans ce numéro : tout peut changer en mieux !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
Changer… par amour ENQUÊTE « Changer… par amour » 30 réellement. Adoptez cette méthode pour les points qui vous semblent primordiaux dans la vie de couple. S’il les énonce de lui-même vous saurez ainsi que c’est sincère. Ne pas vouloir changer l’autre Après, quand le couple s’est formé, et que l’on se sent enfin sur la bonne voie avec la bonne personne se pose toujours la question du changement. Car personne n’est parfait. Ni votre partenaire, ni vous. L’autre a des défauts plus ou moins acceptables. Ce qui est vrai pour l’un est vrai pour l’autre. Se posent alors deux nouveaux paramètres  : l’envie de changer soi-même pour lui plaire encore plus et le besoin de le faire changer pour qu’il soit plus conforme à nos attentes. Oui mais a-t-on le droit de demander à l’autre un changement ? Plus exactement, peut-on changer son conjoint ou son partenaire amoureux ? On a alors tendance à penser que notre amour va réussir à corriger les défauts de l’autre. Ainsi cette femme qui constate la violence de son partenaire déjà lors des premières fréquentations et qui se rassure  : « Oh, mon amour va le changer ! Il a eu une enfance difficile. Mais maintenant, c’est fini. Notre relation va le guérir. ». Croire que notre amour va changer l’autre, c’est un bel espoir. Cette EXPERT THINKSTOCK D.R. 46 FÉMININPSYCHO espérance est du reste entretenue à travers nombre de fictions véhiculées par la littérature, le cinéma et la télévision. Si l’espoir est nécessaire, il ne devrait pourtant pas occulter certaines réalités. Les statistiques de divorce témoignent de la difficulté à réussir une vie de couple satisfaisante. Nos sentiments amoureux n’arrivent qu’exceptionnellement à faire changer notre partenaire de façon durable. Le contraire est plus fréquent  : avec le temps, les travers du partenaire finissent par avoir raison de notre amour. Laisser l’autre être lui-même Essayer de changer quelqu’un contre son gré ou à son insu, c’est par définition de la manipulation. En clair, c’est manquer de respect envers son partenaire. Et là où il n’y a pas de respect, on ne peut pas sincèrement parler d’amour. Au contraire, pour aimer véritablement une personne, il est nécessaire de la respecter. Et respecter quelqu’un, c’est aussi le laisser choisir ses comportements en toute liberté. C’est le laisser être lui-même et l’accepter tel qu’il est. Mais cela ne signifie pas pour autant qu’il faille tout accepter de la part de notre partenaire. Si nous ne supportons pas quelque chose, c’est à nous de poser nos limites. Il y a une grande différence entre poser ses limites et vouloir changer l’autre. ERIC PETIT, psychologue de couple L’amour nous transforme Dans le premier cas, nous exprimons clairement notre zone de tolérance. Nous demandons à notre partenaire de décider en toute connaissance de cause. C’est à lui que revient l’initiative du changement, ce qui augmente sa motivation à agir. Dans le deuxième cas, nous avons souvent une attente cachée qui se traduit par des pressions sur l’autre. Comme nous décidons à sa place, sa volonté de changer est moindre, voire nulle. Au contraire, il risque de s’opposer à notre manipulation en s’accrochant aux comportements qui nous déplaisent. En résumé, au même titre qu’il ne faut pas changer pour l’autre, il ne faut pas demander à l’autre de changer pour nous. L’amour, c’est le respect de la différence et de l’altérité. En revanche, vouloir changer pour soi, pour s’améliorer et améliorer son existence, ça c’est un vrai défi ! n A.M. « C’est vrai que l’amour nous transforme, c’est quelque chose d’impalpable, c’est la douceur d’un bonheur énorme qui nous transcende de façon inexplicable. On se sent joyeux, on se sent léger, on a envie de rire, de danser de chanter, de faire plaisir, de partager, on se sent capable de tout affronter. L’amour nous comble et nous rassasie, parfois on perd même l’envie de manger, nous avons des ailes, c’est la frénésie, nous serions presque capables de voler. On ne sait pourtant pas vraiment ce que c’est que l’amour, c’est quelque chose d’indéfinissable, une recherche de toujours, un sentiment fécond et insaisissable. On sait juste qu’il est intarissable que plus on donne et plus il abonde, c’est la chose la plus formidable qui puisse nous arriver en ce monde. » THINKSTOCK D.R.
Ne pas perdre son identité L'amour de soi, désormais tellement revendiqué, serait-il incompatible avec l'amour de l'autre ? Être soi-même dans le couple c’est respecter ce que l’on est tout en tenant compte de l’autre. Mais l’amour est également le dernier lieu où accepter que le regard de l’autre nous définisse, nous soutienne et nous change. Pas pour s'aliéner mais, au contraire, pour s'aider à aller au cœur de soi-même. Aujourd'hui, nous attendons de l'autre qu'il comble nos désirs et nos attentes tout en nous laissant libres de nous réaliser comme nous l'entendons. Peut-on rester soi en vivant avec un autre ? Peut-on s'épanouir en étant la moitié d'un couple ? Comment ? Pourquoi avons-nous si peur que l’autre nous change ? Comment expliquer cette inquiétude propre à toute rencontre amoureuse ? Comment la dépasser ? Aimer, est-ce rester soi ou accepter de devenir un autre ? Autant de questions auxquelles Nicole et Philippe Jeammet, psychothérapeute et psychanalyste, ont essayé de répondre dans leur Lettre aux couples d’aujourd’hui, les nouveaux défis de la vie à deux (Bayard). Un subtil équilibre… La plupart des individus rêve de vie de couple, mais a peur de se perdre en tant que personne, d’étouffer, de se faire absorber par le quotidien. Chacun a plus ou moins besoin d’espace, de respiration personnelle. Il n’y a donc pas de recette miracle. Pour que le couple tienne cela relève d’un savant dosage des deux ingrédients principaux de la vie à deux  : le partage et les moments d’indépendance où chacun vaque à ses occupations, à ses passions (sport, peinture, lecture). On remarque que s’il y a une exagération du fusionnel le couple éclate et si celui-ci est trop indépendant le résultat est identique. A partir du moment où chaque membre du couple vit des choses séparément, il est donc indispensable qu’il y ait des compensations, c’est-à-dire de vrais moments de partage à deux, discussions, dîner en tête à tête, spectacle. Et c’est encore plus important quand le couple a des enfants. L’analyse de Maslow Dans Motivation and personality, le psychologue Abraham Maslow présentait une hiérarchie des besoins dont un grand nombre d'intervenants se sont ensuite inspirés en les appliquant à plusieurs domaines. En développant davantage ces idées que tous considèrent maintenant comme évidentes, le père de la psychologie humaniste en est venu à distinguer les motivations de croissance et de déficience. Grossièrement, on peut les distin- FÉMININPSYCHO 47 31 THINKSTOCK D.R.





Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 1Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 2-3Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 4-5Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 6-7Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 8-9Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 10-11Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 12-13Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 14-15Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 16-17Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 18-19Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 20-21Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 22-23Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 24-25Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 26-27Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 28-29Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 30-31Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 32-33Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 34-35Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 36-37Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 38-39Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 40-41Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 42-43Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 44-45Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 46-47Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 48-49Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 50-51Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 52-53Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 54-55Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 56-57Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 58-59Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 60-61Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 62-63Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 64-65Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 66-67Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 68