Optimiste n°1 nov/déc 2015
Optimiste n°1 nov/déc 2015
  • Prix facial : 4,90 €

  • Parution : n°1 de nov/déc 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 13,7 Mo

  • Dans ce numéro : tout peut changer en mieux !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
DOSSIER Prendre sa vie « Prendre mains sa vie en mains » THINKSTOCK D.R. 12 Changer ou refaire sa vie ? Changer de vie est un véritable challenge, et cela prend une résonance différente en fonction de l’âge. Il est évidemment plus facile de se lancer quand il n’y a pas de conjoint, que l’on assume les risques seuls. La décision peut être plus rapide, car les enjeux sont évidemment moins lourds. Dans tous les cas, voici dix clés pour réussir votre changement de vie. Tout le monde veut changer de vie à un moment ou à un autre. Partir ailleurs, ou partir loin, changer de métier, et parfois devenir indépendant. Le vieux rêve de vivre sans contraintes a la vie dure, car créer sa boite ou changer de boulot, c’est aussi en avoir, et de très nombreuses. Mais au moins sont-elles pour la plupart librement consenties. Et finalement, nombreux sont ceux qui finissent par se lancer, généralement après y avoir longuement réfléchi. 10 étapes essentielles Connaître ses motivations 1 profondes La première question à se poser est de connaître ses motivations profondes. Car changer de vie va entraî- 14 FÉMININPSYCHO ner un bouleversement important et il convient de ne pas prendre une décision sur un coup de tête, et ensuite s’enferrer dans cette volonté sans pouvoir changer d’avis. Le temps de la réflexion est précieux, car il est toujours possible de revenir en arrière. Changer de vie peut devenir réalité. Pour cela, savoir pourquoi l’on se lance permet de supporter les difficultés qui ne manqueront pas de se présenter. Que ce soit un besoin de se réaliser, déjà ancien, une quasi obligation de créer son propre emploi, peu importe, il faut être à même d’énoncer ses arguments en toute sincérité, et non pas seulement ceux que l’on répertorie dans la presse. Préserver sa vie personnelle 2 Pour ceux qui ne sont pas encore installés dans leur vie privée, peu importe évidemment. Mais lorsque l’on vit avec quelqu’un, ou que l’on a une famille, il est clair que la décision va avoir un impact direct sur eux. Plus ou moins, selon que l’on change d’activité, que l’on déménage en France ou que l’on parte à l’étranger. Si le projet peut être porté avec bonne volonté par tous, autant dire que cela est un souci de moins. Attention aussi à ne pas vouloir manipuler le conjoint, qui en cas de difficultés en voudra à l’autre de lui avoir forcé la main. Faire le point 3 sur ses compétences Lors de la phase de réflexion, faire le point sur les compétences acquises, ainsi que sur ses qualités naturelles, est nécessaire. Cela peut se faire via un bilan de compétences en particulier lorsque l’on est dans un processus de licenciement ou au chômage. Ce dispositif peut révéler des voies inattendues. Mais attention, il convient que ce bilan soit fait par une personne expérimentée, car il arrive trop souvent que le responsable ne fasse que donner sa bénédiction à un projet en cours sans véritablement approfondir le sujet. Ecouter et se faire conseiller 4 Toujours dans la période de préparation, il est intéressant d’écouter les proches qui ont une bonne connaissance de ce que l’on est. Ils ont parfois le recul nécessaire pour souligner certains atouts ou difficultés et évoquer des sujets auxquels on n’aurait pas pensé seul. Au-delà de son cercle familial et amical, les conseils doivent parfois émaner de personnes qu’il faut contacter soimême  : des organismes professionnels, d’anciens collègues, un réseau de conseils et d'experts… Tous les avis sont bons à prendre à condition de savoir en faire la synthèse en toute objectivité. Définir ses valeurs 5 pour choisir sa voie Changer de vie est un tournant suffisamment important pour qu’il corresponde vraiment à une volonté profonde. Mais cela engendre un stress évident, mieux vaut ne pas renouveler l’expérience trop souvent. Pour faire un choix, il est essentiel de se recentrer sur ses valeurs essentielles.
EXPERT Que veut-on ? Plus de confort et plus d’argent, une meilleure qualité de vie, se rapprocher de la famille, revenir à ses racines, créer de l’emploi, aider les gens, avoir du temps pour soi, se rapprocher de la nature… En réalité cela oblige à se poser des questions sur son propre système de valeurs à cette époque précise de sa vie. Faire des sacrifices 6 Changer de vie signifie aussi l’acceptation de certains sacrifices. Partir à l’étranger est un rêve ? Mais cela entraîne de facto l’éloignement par rapport à des personnes chères à son cœur. Cela peut aussi être le cas en changeant simplement de région. Il faut aussi parfois vendre un logement auquel on tient pour constituer un apport suffisant, vivre dans une plus grande précarité du moins un certain temps, avoir moins de temps disponible pour la famille et les enfants… Autant de sacrifices auxquels il faut se préparer. Evaluer les risques 7 L’évaluation des risques est bien entendu primordiale et fait normalement partie du projet. Car les risques sont globaux, professionnels et parfois personnels. Dans certains cas, il est difficile de tous les appréhender et c’est pendant la phase de préparation que peu à peu, on peut parvenir à les lister. Les écrire au fur et à mesure donne la possibilité de voir dans quelle mesure ils sont importants ou non. Réfléchir à son niveau de vie 8 Si l’on est jeune ou à la sortie de sa vie d’étudiant, le niveau de vie n’est pas encore stabilisé et la question importe finalement peu. Mais lorsque l’on a déjà un peu avancé dans sa vie professionnelle, il convient de savoir quel niveau de vie l’on souhaite atteindre dans l’absolu. Et dans ce cas, il devient clair que certaines voies sont impossibles, tandis que d’autres sont plus favorables à la concrétisation de ses désirs. Certains veulent beaucoup, d’autres beaucoup moins, le projet doit être cohérent avec ses ambitions financières. Avoir un plan B 9 Prendre conscience des risques permet parfois de prévoir un plan B, ou d’avoir au moins pour soi une idée de la façon dont on pourrait rebondir si cela ne marche pas. Une possibilité de revenir dans son ancienne société pendant six mois ou un an par exemple, ou de revenir en France si l’on est parti à l’étranger, une offre d’emploi ou d’association possible… Le plan B doit souvent être renouvelé si l’on veut qu’il fonctionne, du moins dans la période d’incertitude des débuts du changement de vie. Un retour en arrière doit toujours être possible, ou du moins envisagé, cela ne présage en rien d’un échec. Car il ne s’agit pas non plus de changer d’avis à la moindre difficulté. Le droit d’avoir plusieurs 10 vies Si culturellement, cela est encore assez nouveau pour les Français, le monde d’aujourd’hui oblige à avoir plusieurs vies professionnelles en tous cas. Les jeunes générations sont plus conscientes de ce phénomène, MARC SAUNDER, gérant de Nexmove, cabinet de conseil en évolution professionnelle. Que ça vienne des tripes ! « L'axe majeur d'une reconversion réussie  : il faut que ce soit quelque chose qui viennent des tripes, autrement dit, qu'il y ait du fond dans cette motivation. De fait, une reconversion ne peut pas être subie, elle doit être choisie. » elles qui s’attachent plus à soigner leur vie privée que professionnelle. Changer de vie devrait donc devenir de moins en moins rare au fil des années. Une bonne chose globalement qui permet de multiplier les expériences et de connaître des mondes différents. Après tout, l’on vit de plus en plus âgé, il est donc normal que la ligne ne soit pas qu’une simple droite. Se faire confiance Une reconversion réussie, un nouveau départ, un changement de vie passent avant tout par une bonne confiance en soi. Sans elle, point de réussite ! Si ce n’est pas votre fort, des méthodes de développement personnel peuvent vous aider à croire en vous et à mettre en place votre plan d’actions. Pour un nouveau départ Refaire sa vie sur le plan professionnel, c’est souvent prendre un nouveau départ, mais l’avantage, c’est qu’on aura pris du recul, on aura de l’expérience et on ne pourra plus commettre les mêmes erreurs que par le passé. Alors qu’hier, le rêve de nombreux Français était de trouver un seul et même boulot « pour la vie », les temps ont vraiment changé et aujourd’hui, nombreux sont ceux qui veulent avoir plusieurs vies en une, ce qui passe forcément par des métiers différents, parfois dans une autre région ou un autre pays. Prendre ce challenge comme une chance magnifique qui s’ouvre à nous est certainement se donner les meilleures chances de réussite. n J.B. FÉMININPSYCHO 15 13





Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 1Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 2-3Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 4-5Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 6-7Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 8-9Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 10-11Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 12-13Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 14-15Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 16-17Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 18-19Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 20-21Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 22-23Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 24-25Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 26-27Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 28-29Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 30-31Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 32-33Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 34-35Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 36-37Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 38-39Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 40-41Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 42-43Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 44-45Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 46-47Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 48-49Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 50-51Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 52-53Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 54-55Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 56-57Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 58-59Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 60-61Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 62-63Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 64-65Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 66-67Optimiste numéro 1 nov/déc 2015 Page 68