MRA n°839 avr/mai 2014
MRA n°839 avr/mai 2014
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°839 de avr/mai 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Rigel Éditions

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 70,8 Mo

  • Dans ce numéro : technique... remplacer un train mécanique.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
ESSAI AVION LE GRANDEUR On ne présente plus le Spitfire. Dérivé des hydravions Supermarine de la coupe Schneider et décliné en nombreuses versions tout au long de la Seconde Guerre Mondiale, il a connu une seconde jeunesse au sein des forces aériennes des jeunes nations nées ou ayant obtenu leur indépendance après 1945. Ainsi, Israël dut recourir à des moyens « détournés » et, parfois, faire preuve de ruse pour réunir et mettre en œuvre un embryon de force aérienne au sein de laquelle se sont vu côtoyés des appareils autrefois ennemis tels Messerschmitt 109 (S199), P51, Mustang et Spitfire. Le N°57 présenté ici est l’ancienne monture d’Ezer Weizmann, ancien Flying Sergeant de la RAF et futur président d’Israël Comme le Spitfire, le Corsair est une des « stars » de la Dernière Guerre, que même les plus ignares en aéronautique identifient du premier coup d’œil. Grâce notamment à la forme caractéristique de son aile et au célèbre feuilleton « Têtes Brûlées ». Comme son homologue anglais, le Corsair a joué les prolongations après la fin de la guerre en participant aux guerres de Corée et d’Indochine, à l’affaire de Suez ; mais aussi à des conflits oubliés comme la « guerre du football » entre le Salvador et le Honduras en 1969. La déco du modèle LRP est fantaisiste, c’est celle d’un F2G Super Corsair qui n’a jamais été mis en service. 50 MRA 839 étiquette indiquant le numéro de la voie concernée. REGLAGES Avant de vous précipiter vers votre terrain de vol, il conviendra tout de même Le noir est élégant et va bien au Spit… mais ne facilite pas la visualisation par son pilote Le profil d’aile, mince, suffit à peine à loger les servos d’ailerons qui restent visibles à l’intrados Sur les deux modèles, l’accès aux équipements est facile. Le dessus du fuselage s’ouvre sur presque toute sa longueur de procéder à quelques vérifi cations et réglages préliminaires. En premier lieu, il faudra valider le sens de débattement du manche de la commande du moteur. Dans un deuxième temps, ce sera au tour du réglage du sens et de l’amplitude des débattements des gouvernes
Le premier lancé du Corsair a mis en lumière la nécessité de changer de technique Lancer ce microbe de cette manière laisse le temps de réagir lorsque l’effet de couple se manifeste et que les gouvernes manquent encore d’efficacité. Surtout lorsque le pilote agit seul d’ailerons et profondeur. La notice indique +/-3,5 mm pour les ailerons, et +/- 4 mm pour la profondeur, sur les deux machines. Vu le résultat des nombreux vols effectués, il est fortement (euphémisme) conseillé de respecter ces valeurs, au moins lors de la prise en main, car les « bestioles » sont rapides et déjà très réactives ainsi réglées. Plus tard, vous pourrez toujours ajuster les débattements, mais je ne suis pas persuadé que les augmenter vous apportera un surcroît de plaisir. Ce qui est sûr en revanche, c’est que vous aurez droit à de bien belles montées d’adrénaline… CONCLUSION Ces petits modèles, comme leurs compagnons de la série Speedbirds, représentent une excellente alternative pour ceux qui désirent s’amuser avec des machines au caractère bien trempé. Leur prix pourrait sembler un peu élevé, comparé à certaines productions équivalentes (ou annoncées comme telles), mais la qualité de ces produits est réelle, tant du point de vue de la conception que de celui des équipements installés. On devient vite accroc aux sensations qu’ils procurent, mais c’est sans danger ! Bons vols ! DEBRIEFING SPITFIRE/CORSAIR ON A AIME + Le look semi-maquette + Le kit vraiment RTF + La simplicité des machines, gage de fiabilité + Le faible encombrement + La vitesse d’évolution élevée + Les sensations fortes procurées ON A MOINS AIME - La livrée basse visibilité du Spitfire - Le petit défaut de calage moteur sur le Spitfire CONCEPTION : SIMPLE ET JUDICIEUSE QUALITÉ DES KITS : TRÈS BONNE NIVEAU DE PILOTAGE : EXPÉRIMENTÉ AGRÉMENT DE VOL : TRÈS PLAISANT ET GRISANT Le repos des guerriers après le sprint. On se demande bien qui, des avions ou des pilotes en a le plus besoin… MRA 839 51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 1MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 2-3MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 4-5MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 6-7MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 8-9MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 10-11MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 12-13MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 14-15MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 16-17MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 18-19MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 20-21MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 22-23MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 24-25MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 26-27MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 28-29MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 30-31MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 32-33MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 34-35MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 36-37MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 38-39MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 40-41MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 42-43MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 44-45MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 46-47MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 48-49MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 50-51MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 52-53MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 54-55MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 56-57MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 58-59MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 60-61MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 62-63MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 64-65MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 66-67MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 68-69MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 70-71MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 72-73MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 74-75MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 76-77MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 78-79MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 80-81MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 82-83MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 84-85MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 86-87MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 88-89MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 90-91MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 92-93MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 94-95MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 96-97MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 98-99MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 100-101MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 102-103MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 104-105MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 106-107MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 108-109MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 110-111MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 112-113MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 114-115MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 116-117MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 118-119MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 120