MRA n°839 avr/mai 2014
MRA n°839 avr/mai 2014
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°839 de avr/mai 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Rigel Éditions

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 70,8 Mo

  • Dans ce numéro : technique... remplacer un train mécanique.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
ESSAI AVION TEXTE : PATRICK ALVAREZ PHOTOS : AUTEUR ET PHILIPPE JAMET LES SPITFIRE & CORSAIR DE LRP AMUSEZ-VOUS EN VITESSE ! Je sais, certains vont encore dire : « Et encore un warbird ! » Ce n’est pas tout à fait vrai, car cette fois, il y en a deux ! Et en y regardant de plus près, on constate que le Spitfire et le Corsair qui nous occupent aujourd’hui se démarquent du lot car ils possèdent quelques arguments que beaucoup ne peuvent pas avancer… A commencer par la taille : ces « animaux » sont tous petits. Aucun problème pour les transporter partout, même dans la voiture pleine comme un œuf lors des départs en grandes vacances. Ensuite, vient la matière : ils sont intégralement en EPP. Inutile de revenir sur les avantages incontestables de ce matériau que d’aucuns considèrent (à tort) avec mépris alors qu’ils présentent de nombreux avantages parmi lesquels la robustesse n’est pas le moindre… Poursuivons avec le mode de propulsion : Ils sont électriques, et donc très faciles à mettre en œuvre. Le look, enfin, qui sort résolument des sentiers battus : le Spit arbore une déco portée par une machine ayant servi dans les forces aériennes de l’état d’Israël naissant, tandis que le Corsair a endossé l’habit de lumière des courses de Reno. Si votre curiosité est attisée et que vous désirez en savoir un peu plus, je vous invite à nous suivre en lisant les paragraphes qui suivent. Une dernière précision au passage : ces petits diables seront à mettre entre des mains sinon expertes, du moins déjà expérimentées et dotées de réfl exes bien affûtés. LES « KITS » Ils font partie d’une série de quatre machines dénommée Speedbirds, aux dimensions et caractéristiques très voisines, qui, outre nos Spitfi re et Corsair, comprend également un Messerschmitt 109 aux couleurs suisses et un Sea 46 MRA 839 Fury anglais. La boîte est commune à ces quatre modèles qui fi gurent tous sur le couvercle ; il suffi t de regarder quelle photo est cochée sur le côté pour savoir duquel il s’agit. Notez que, moyennant une rapide adaptation, ladite boîte pourra parfaitement servir au transport de la machine. Sachez enfi n que depuis peu, un P39 Airacobra et un FW 190 ont rejoint cet escadron plutôt remuant. Si ce chapitre s’intitule « Les kits » (notez les guillemets…), il faut tout de même avouer que le terme est quelque peu exagéré… même si les deux pièces qui composent chaque appareil autorisent à parler de montage. On trouve donc d’un côté le plan vertical de dérive emballé dans un sachet plastique et calé dans un alvéole de la boîte, et de l’autre… le reste de l’avion lui aussi bien protégé. Et c’est tout ! Comme dit plus haut dans le texte de présentation, le Spit et le Corsair sont moulés en EPP ; ils sont peints et décorés, les différents marquages sont des décals déjà posés en usine. Contrairement à celle du Corsair qui ne semble pas renforcée, l’aile du Spitfi re comporte un longeron en tube carbone. L’expérience des vols effectués montre que cette précaution est tout à fait justifiée. Dans les deux cas, les ailes sont dotées chacune d’un aileron actionné par un servo de 9 gr encastré dans l’épaisseur du profil, et dont la commande débouche sur l’extrados. Si l’esthétique en soufre un peu, cela limite considérablement les risques de dommages lors de l’atterrissage. La gouverne de profondeur est également en place, elle est commandée par un servo identique à ceux des ailerons. L’articulation des gouvernes, ailerons et profondeur, vient de moulage par amincissement local de l’EPP. On a droit également à la notice de mise en œuvre (pour ceux qui en auraient besoin…) dont la lecture de la traduction en français porte parfois à sourire, mais ce n’est nullement préjudiciable. L’essentiel y fi gure. Quelques autocollants purement publicitaires sont également fournis. Hormis le récepteur et la batterie de propulsion, tout l’équipement est déjà installé dans les modèles. Le moteur de type brushless d’un kv de 1950/v est fi xé sur un support qui est lui-même collé au fuselage et relié à un contrôleur de 20A. Le nez des deux appareils est terminé qui par un cône rouge vif, qui par le moyeu en alu du porte-hélice. Cette dernière, une 5.5x4.5, paraît bien petite… surtout sur le Corsair où elle ne dépasse pas beaucoup du capot annulaire. L’intérieur des deux fuselages est accessible en retirant la partie supérieure amovible dont le maintien est assuré par le capot en plastique à l’avant et des aimants à l’arrière. MONTAGE Un bien grand mot pour si peu de choses ! Le temps de main-d’œuvre devrait atteindre environ… 10 minutes en prenant son temps et en tenant compte
LRP a bien restitué les formes du célébrissime Spitfire et sans doute aussi son caractère : vif, rapide et plaisant à piloter, le mini warbird procure plaisir et sensations fortes ! Le Corsair n’est pas en reste et ne s’en laisse pas compter. Le badin ne faiblit guère et l’on s’amuse beaucoup à le piloter INFOKIT SPITFIRE/CORSAIR 130 EUROS Catégorie : Warbird-racer RTF Fabricant : LRP Distributeur : Avio&Tiger Envergure : 665 mm/600 mm Longueur : 555 mm/555 mm Poids annoncé : 320 g Poids obtenu : 343 g/350 g Moteur : Brushless 1950 kv Contrôleur : 20 A Radio : Gaz, Ailerons, Profondeur Accu : LiPo 3S 800 à 1000 mAh MRA 839 47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 1MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 2-3MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 4-5MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 6-7MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 8-9MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 10-11MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 12-13MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 14-15MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 16-17MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 18-19MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 20-21MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 22-23MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 24-25MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 26-27MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 28-29MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 30-31MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 32-33MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 34-35MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 36-37MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 38-39MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 40-41MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 42-43MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 44-45MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 46-47MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 48-49MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 50-51MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 52-53MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 54-55MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 56-57MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 58-59MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 60-61MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 62-63MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 64-65MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 66-67MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 68-69MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 70-71MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 72-73MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 74-75MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 76-77MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 78-79MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 80-81MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 82-83MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 84-85MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 86-87MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 88-89MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 90-91MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 92-93MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 94-95MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 96-97MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 98-99MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 100-101MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 102-103MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 104-105MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 106-107MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 108-109MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 110-111MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 112-113MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 114-115MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 116-117MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 118-119MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 120