MRA n°839 avr/mai 2014
MRA n°839 avr/mai 2014
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°839 de avr/mai 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Rigel Éditions

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 70,8 Mo

  • Dans ce numéro : technique... remplacer un train mécanique.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
ESSAI AVION L’hélice très réaliste impose un montage un peu particulier : l’empreinte hexagonale du porte-hélice (flèche rouge) s’emboîte à l’arrière du moyeu et l’écrou de serrage est remplacé par une discrète pièce en plastique (flèche bleue) pièces s’encastreront dans les aménagements prévus pour cela dans le fuselage (voir plus haut), les gouvernes étant reliées par une pièce centrale en plastique. MontaGe Pour ce travail, je me suis attaché, autant que possible, à suivre la notice dans laquelle vous retrouverez en bonne place les numéros de vis nécessaires à chaque phase du montage… poSe DeS GuIGnoLS La toute première opération à effectuer concerne la pose des guignols sur les ailes uniquement, les autres étant installés d’origine. Ces guignols sont munis de 4 pieds s’insérant dans des perçages préparés dans l’aile. Deux de ces pieds (en diagonale) étant prévus pour accueillir les vis. Lors de ce travail j’ai constaté que le fabricant avait pris soin de fournir une vis supplémentaire, une sympathique attention dont le bienfondé sera constaté à maintes reprises au cours de la mise en œuvre du Waco. InStaLLatIon Du cIRcuIt LuMIÈRe Pour être franc, j’ai fait l’impasse sur cette étape, partant du principe que les LEDs seraient invisibles en plein jour. Pour ceux que cela intéresse, cette installation sera à réaliser au fur et à mesure de l’avancement de l’assemblage du Waco, et commencera dès maintenant. Ce circuit chemine depuis le fuselage vers les saumons de l’aile supérieure via une fente courant à l’intrados de l’aile inférieure remontant sur le mât d’entre plans avant pour rejoindre l’intrados de l’aile supérieure et les saumons où se trouve le logement des desdites loupiottes. Tous les cheminements sont ensuite recouverts de bandes de papier autocollant. Comme on ne risque pas d’oublier cette opération omniprésente au fi l des pages de la notice, je ne m’y attarderai donc pas… fIXatIon De L’aILe InfÉRIeuRe Avant toute chose, il faudra choisir le type de branchement de vos servos sur le récepteur ; sur une seule voie de celui-ci en utilisant le cordon « Y » livré dans la boîte, ou sur deux voies distinctes. Dans les deux cas, je vous invite à brancher, selon l’option choisie, une ou deux rallonges que vous aurez pris soin de repérer, pour être sûr de les retrouver le moment venu. La fi xation de l’aile proprement dite est assurée par 4 vis auto foreuses repérées PA2 6x30 et PA2 6x40, une dénomination pour le moins curieuse concernant en réalité des vis de 2x40 et 2.5x30 !!! Elles se fi xent dans les renforts installés dans le fuselage. Pour faciliter leur mise en place, il est préférable d’amor- Avec ce Waco, Roc Hobby nous gâte… le kit est de qualité, l’avion est détaillé et au point. Difficile de résister quand on aime les biplans ! 32 MRA 839 Le logement de la batterie est situé entre la cloison pare-feu et l’habitacle avant. L’accu est maintenu par une sangle velcro Le compartiment radio est dissimulé sous le poste de pilotage. Les antennes du récepteur 2,4 GHz disposées à 90° sont glissées dans des tubes-guide en plastique. La trappe d’accès est maintenue par un système de languette et d’aimant cer leur prise en effectuant une rotation manuelle avec un foret de 3 mm. InStaLLatIon De L’eMpennaGe HoRIZontaL Après l’aile inférieure, vient le moment d’installer le stab, comme indiqué plus haut. Sa fi xation est assurée par une vis de chaque côté, qui vient mordre dans la clé de fuselage. Le raccordement de la pièce centrale de gouverne étant assuré par une vis centrale, il faudra débrancher le volet de direction pour passer le tournevis. La vérifi cation de la position relative aile/stab s’est avérée tout de suite parfaite et n’a nécéssité aucune retouche.
EN VOL Les essais en vol ont mis en évidence l’ineffi cacité de la gouverne de direction, les petits débattements d’origine étant trop faibles. Je les ai passé à +/-12mm, et les grands à +/-18mm. Les chapes ont été sécurisées avec les traditionnels colliers que j’ai coupés dans de la Durit ; ils remplacent ceux du kit qui sont d’infâmes « trucs » inutilisables que j’ai dû jeter. Concernant le test moteur, RAS, j’ai branché l’ensemble, le tout a démarré sans coup férir (mais que racontait donc cette « notice » en anglais ?). Le centrage donné par la notice et validé pendant les tests en vol a été obtenu sans ajout de lest, simplement en installant la batterie préconisée. Le Waco dans son élément Après une très longue période de mauvais temps peu propice aux essais, la première journée ensoleillée a été mise à profi t pour tester le Waco en vol à partir du terrain de Melun-Villaroche, l’ami David étant aux commandes et moi derrière mon fi dèle Canon. Les dernières vérifi cations d’usage accomplies, il est temps de passer aux choses sérieuses. Le Waco posé sur la piste a fi ère allure… Mise des gaz, l’avion s’élance franchement… A gauche… Le couple généré par la grande batteuse se fait sentir, malgré l’angle d’anticouple adopté, et la dérive semble un peu à la peine. Cela se passe beaucoup mieux à la deuxième tentative ; le décollage intervient au bout d’une dizaine de mètres fIXatIon Du tRaIn D’atteRRISSaGe Celui-ci est inséré dans une fente et maintenu par une plaquette moulée en plastique. L’encastrement de cette pièce dans son support n’est pas fameux. J’ai dû poncer la plaque de fermeture qui était un peu trop large, et agrandir les trous d’encastrement avant de découvrir un troisième coupable : la nervure centrale était bloquée à ses deux extrémités à hauteur des pliages de la corde à piano, un petit coup de ponçage en arrondi et tout est rentré dans l’ordre ! Les pantalons de roue sont simplement clipsés sur les jambes de train et rendus solidaires des carénages au moyen de griffes présentes sur ces derniers. N’étant pas très confi ant quant à la pérennité de ce système, j’ai réalisé de petites attaches en CTP que j’ai fi xées aux pantalons de train par des vis à métaux Tf de 1.6mm. après la mise des gaz progressive. Plein gaz, l’avion monte rapidement. Première constatation, le moteur n’est pas anémique du tout et saura nous tirer d’un mauvais pas en cas de besoin. Une hauteur confortable atteinte il est temps de tester le centrage ; gaz réduits, manche au ventre l’avion ralentit et, pratiquement arrêté, entame une spirale à gauche très facilement rattrapable… une bonne indication pour l’atterrissage. Les tests de centrage confirment que celui de la notice est correct. Forts de ces indications nous pouvons procéder en toute quiétude à la traditionnelle prise de photos. Celle-ci terminée, il est temps de voir ce que le petit Waco « a dans le ventre » … David enchaîne quelques fi gures de voltige classique, non sans avoir, par précaution, testé le vol dos au préalable. Celui-ci, demande, pour être correct une action à pousser MontaGe DeS MÂtS Mâts d’entre plans et de cabane sont prêts à poser à l’aide des vis dédiées ; il faudra utiliser les plus longues côté fuselage. Pour faciliter le travail, le fabricant s’est donné la peine de repérer les mâts gauches (left) et droits (right) en La puissance disponible est suffisante et permet de rejoindre facilement l’altitude de sécurité d’environ un centimètre sur le manche, ce qui reste correct. Dans cette position, l’avion affi che une assiette à cabrer assez réaliste. La boucle, grâce à la motorisation installée, peut être ample et assez jolie. Le tonneau est pas mal barriqué en petits débattements, pour devenir très vif en grands où le Waco semble aussi nerveux qu’un Pitts… Le renversement nous a permis de constater que cette fi - gure qui passait assez facilement (sans plus) en grands débattements, était pratiquement impossible en petits. Ceci m’a conduit à augmenter de façon assez importante les débattements de cette gouverne (cf. paragraphe réglages). Pour terminer, nous arrivons à l’atterrissage qui, grâce à l’aptitude de l’avion à voler lentement, ne pose guère de problème… Non seulement il est beau, mais en plus il est gentil ce Waco ! La plaque de maintien doit être poncée pour faire un peu de place à la CAP du train, et ses trous agrandis pour permettre un bon encastrement collant en partie haute une lettre L et R. Malgré toutes ces attentions, j’ai réussi à me tromper… Eh oui ! L’avion était sur le dos… inutile de vous expliquer plus longtemps ! MRA 839 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 1MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 2-3MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 4-5MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 6-7MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 8-9MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 10-11MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 12-13MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 14-15MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 16-17MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 18-19MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 20-21MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 22-23MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 24-25MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 26-27MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 28-29MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 30-31MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 32-33MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 34-35MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 36-37MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 38-39MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 40-41MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 42-43MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 44-45MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 46-47MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 48-49MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 50-51MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 52-53MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 54-55MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 56-57MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 58-59MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 60-61MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 62-63MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 64-65MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 66-67MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 68-69MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 70-71MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 72-73MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 74-75MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 76-77MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 78-79MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 80-81MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 82-83MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 84-85MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 86-87MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 88-89MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 90-91MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 92-93MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 94-95MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 96-97MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 98-99MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 100-101MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 102-103MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 104-105MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 106-107MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 108-109MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 110-111MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 112-113MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 114-115MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 116-117MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 118-119MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 120