MRA n°839 avr/mai 2014
MRA n°839 avr/mai 2014
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°839 de avr/mai 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Rigel Éditions

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 70,8 Mo

  • Dans ce numéro : technique... remplacer un train mécanique.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
ESSAI AVION Le second Jungmann, entièrement décoré pour l’occasion, a fait son 1er vol quelques jours après le n°1. Avec le même résultat : des modélistes heureux du résultat de leur travail ! L’avion démonté pour le transport : les plans inférieurs et supérieurs qui restent solidaires sont maintenus à l’emplanture par des faux montants en bois. Les opérations de montage et démontage sont ainsi considérablement simplifiées LE GRANDEUR Le Bücker Bü-131 Jungmann(jeune homme) est un avion d’entraînement élémentaire des années trente, produit en Allemagne par Bücker Flugzeugbau, et utilisé -entre autres- par la Luftwaffe avant et durant la Deuxième Guerre Mondiale. Cet appareil de légende vole aujourd’hui encore dans de nombreux aéroclubs de divers pays de par le monde, où il a contribué à former de nombreuses générations de pilotes. 20 MRA 839 Elle est couplée à la dérive et commandée par câbles aller-retour par le servo de dérive. moTorISaTIon Cette maquette est prévue à l’origine pour recevoir un moteur à essence deux temps Zenoah G620 de 62 cc entraînant une hélice bipale 24x8 à 6200 t/mn, avec allumage de type magnéto, une bougie Champion RCJ-7Y et un carburateur classique Walbro HDA-48C. La puissance est plus que suffi sante pour voler à l’aise et tourner quelques fi gures. Un des deux avions dispose d’un démarreur de type axial, très fi able et facile à utiliser. Quelques problèmes
on entraîné le changement du moteur de l’un des deux avions. Le Zenoah a été remplacé par un EVO deux temps à essence de 80 cc avec allumage électronique alimenté par une batterie de 4,8V. Là encore, la puissance est plus que suffi sante pour faire voler le Bücker. fInITIon Les deux Jungmannont été fi nis selon des techniques et avec des matériaux différents. L’un est entoilé avec un tissu de nylon très fi n recouvert de plusieurs couches d’enduit de fi nition, tandis que l’autre a reçu une toile thermorétractable classiquement appliquée au fer à entoiler. A mon avis, le meilleur résultat est obtenu avec le nylon. Les ailes sont entièrement recouvertes de toile thermorétractable, et la section centrale du plan inférieur est intégralement coffrée à l’aide planches de balsa de 2mm. Les deux appareils sont peints en gris avec la couleur originale des Bücker espagnols (RAL 7037), et décorés avec des lettres et numéros correspondant à deux avions ayant réellement existé. Toute la décoration est l’œuvre de l’ami Osvaldo Sánchez, un véritable artiste et virtuose de la découpe du vinyle. Il nous a fallu fabriquer un moule pour le Il faut se méfier du couple de l’hélice lors du décollage ou des remises de gaz. C’est la seule réelle difficulté de pilotage du Bücker capotage moteur, et ce ne fut pas une mince affaire ! Nous avons d’abord fait un modèle en mousse de haute densité que nous avons habillé de plusieurs épaisseurs de fi bre de verre/époxy avant d’appliquer plusieurs couches d’apprêt. Enfin, il a fallu de longues heures de ponçage pour obtenir le résultat recherché : un master aux dimensions et formes correctes, parfaitement lisse. Ce modèle a servi à confectionner un moule en deux demi-coquilles qu’il a encore fallu cirer avec force démoulant et huile de coude avant de tirer le premier capot « bon de vol ». Celui-ci pèse 450 grammes. eQuIPemenT Les deux modèles sont évidemment dotés de radios de 2,4 GHz. Il y a deux servos pour la profondeur, deux pour les ailerons et un pour la dérive. Tous sont munis de pignons métalliques et développent un couple de 12 kilos/cm. Le servo de gaz, moins sollicité, est d’un modèle plus conventionnel et moins puissant. Par sécurité, l’énergie électrique est gérée par un système de double alimentation. La première est constituée de deux batteries LiPo de deux éléments (7,4 volts) et d’un dispositif électronique qui réduit la tension à 5,9 volts pour alimenter récepteur et servos ; l’autre est doté de deux batteries NiMH de cinq éléments (6 volts). ConCluSIon Ue fois de plus, cette expérience prouve que la construction de maquettes de grande taille telles que ce Bücker est une expérience gratifi ante. On pourrait penser que les différences entre un modèle au quart et un autre au tiers ne sont pas si importantes que cela, mais le vol du Jungmannau tiers est bien plus majestueux et proche de celui du grandeur que son « petit » frère. Et le transport n’est même pas un problème : grâce au système de montage/démontage de sa voilure divisée en trois sections, ce grand biplan reste facilement transportable en voiture, et peut être mis en œuvre en un rien de temps. On ne saurait en dire autant du petit Jungmanndont les ailes en une seule pièce prennent beaucoup de place et imposent un montage lent et laborieux. Je ne puis que vous conseiller de vous lancer à votre tour dans l’aventure, je vous assure que ça en vaut la peine : ces grands modèles sont vraiment fantastiques ! MRA 839 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 1MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 2-3MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 4-5MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 6-7MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 8-9MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 10-11MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 12-13MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 14-15MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 16-17MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 18-19MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 20-21MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 22-23MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 24-25MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 26-27MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 28-29MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 30-31MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 32-33MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 34-35MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 36-37MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 38-39MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 40-41MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 42-43MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 44-45MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 46-47MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 48-49MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 50-51MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 52-53MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 54-55MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 56-57MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 58-59MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 60-61MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 62-63MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 64-65MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 66-67MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 68-69MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 70-71MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 72-73MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 74-75MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 76-77MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 78-79MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 80-81MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 82-83MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 84-85MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 86-87MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 88-89MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 90-91MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 92-93MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 94-95MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 96-97MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 98-99MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 100-101MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 102-103MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 104-105MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 106-107MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 108-109MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 110-111MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 112-113MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 114-115MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 116-117MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 118-119MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 120