MRA n°839 avr/mai 2014
MRA n°839 avr/mai 2014
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°839 de avr/mai 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Rigel Éditions

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 70,8 Mo

  • Dans ce numéro : technique... remplacer un train mécanique.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 100 - 101  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
100 101
TECHNIQUE La plupart du temps, tous les équipements du train ne peuvent être logés dans la même partie de la cellule. Ici, la bombonne d’air, le tiroir de distribution (flèche bleue) et un petit manomètre de surveillance des fuites dans le système prennent place dans le fuselage ser en vol dos pour aider le vénérable servo Hitec HS 75 BB franchement à la peine. Qu’à cela ne tienne, j’ai dans un premier temps cherché à le remplacer par un JR « maous costaud » sensé être 2 à 3 fois plus puissant… qui a grillé au premier vol ! Il apparaît alors évident que la solution passe par le remplacement des mécaniques proposées par un système produisant beaucoup plus de couple. LE PNEUMATIQUE A ENCORE DE BEAUX JOURS… La mode est à l’électrique et l’on voit de plus en plus de marques proposer des mécanismes de train rentrant électriques qu’il suffi t de brancher… comme un servo. C’est effectivement attrayant ; mais le prix de ces merveilles peut être assez élevé. L’autre alternative est la version pneumatique qui a vu son coût baisser avec l’arrivée de son concurrent à électrons. Il est désormais possible de trouver des sets complets à des prix compétitifs. C’est l’option que j’ai retenue pour équiper mon Fury, en mal d’un train qui rentre vraiment à tous les coups ! Le set provient de la gamme Planet Hobby, disponible chez Lindinger. J’ai choisi une version normalement prévue pour un P 47 mais qui est bien adapté à ce warbird british. Pour une bonne centaine d’euros, on trouve les roues et roulette en alu avec de vrais 112 MRA 839 La connexion des conduites pneumatiques (de couleur différentes pour éviter toute inversion) se fait, comme pour les rallonges de servos, au montage des ailes. Des raccords de qualité type Festo doivent être utilisés pour prévenir les risques de fuites La modification terminée. Les trains sont désormais bien plus robustes et remontent sans sourciller les roues à l’échelle. La fixation des trappes a également été revue pour s’adapter aux nouveaux atterrisseurs. pneus, des mécanismes robustes avec peu de jeu, des jambes amorties, le tiroir de distribution, la bombonne, la valve de remplissage, des raccords en T, de la conduite et quelques clés et accessoires. La qualité de l’ensemble est très correcte, hormis quelques accessoires qu’il faut remplacer absolument comme nous allons le voir plus loin. Il est du type à double effet, c’està-dire que rétraction et extension se font avec de l’air sous pression. Le verrouillage mécanique des fins de course évite qu’il s’efface au roulage ou qu’il sorte sous l’effet des accélérations en vol. C’est le Fury qui va être content, il
En position rentré, le train est parfaitement centré et verrouillé dans son logement va enfi n pouvoir se camper fi èrement sur un atterrisseur à la hauteur ! Reste à l’adapter à la structure moyennant quelques découpes des supports et du coffrage. LES PRÉCAUTIONS À PRENDRE… On entend souvent des remarques concernant les trains pneumatiques, sources de fuites d’air comprimé et posant problème. Il faut respecter absolument quelques règles simples pour obtenir une installation saine : Regrouper les éléments autant que faire se peut pour éviter tout raccord. Quant c’est possible, on intégrera par exemple la valve de remplissage, le réservoir, le tiroir de distribution et son servo et enfi n les mécaniques dans l’aile. De la sorte, au moment du montage, il ne reste que le servo à connecter. Mais ce n’est pas toujours possible, Voler sans redouter un dysfonctionnement du train est plus confortable… En lisse, ça a quand même une autre allure et les trajectoires s’en ressentent ! comme ici dans le cas de notre Hawker. Les conduites sont à raccorder. Il n’y a pas 36 solutions, seules deux sont viables. Passer par des raccords en plastique blanc avec joint Robart (le joint est à enduire de graisse silicone) ou mieux encore, utiliser des raccords automatiques Festo. Et pour éviter tout tracas lors du branchement, utiliser 2 conduites de couleurs distinctes pour les circuits « rentrée » et « sortie ». Utiliser une tuyauterie souple, solide et de qualité. Je ne connais que la Festo qui est disponible en différents diamètre et peu coûteuse ; il n’y a donc pas lieu d’hésiter. Les T ou Y de raccordement sont également disponibles en 2 qualités ; plastique ou métallique. Tous sont fi ables, mais les plastiques sont plus fragiles. Lorsque j’ai du stock, je privilégie donc les métalliques. Si vous voulez une installation durable et exempte de fuites, vous devez utiliser les accessoires mentionnés ci-dessous. Le Fury n’a pas échappé à cette règle. Les conduites fl exibles fournies dans le set d’origine ne résistaient pas à la pression, et les raccords vissés fuyaient comme des paniers percés. Mon warbird est équipé comme décrit ci-dessus et le fonctionnement du train est désormais sans reproche. Enfi n si vous voulez sécuriser un peu plus l’installation, le montage en parallèle d’un petit manomètre permet de surveiller la consommation d’air sur un cycle, les fuites, la pression minimale de fonctionnement… Enfin, s’il subsiste des fuites ou si elles apparaissent avec le temps, pour les traquer, le mieux est d’utiliser des détecteurs (bombes spécifi que genre « Sherlock »). Le liquide pulvérisé mousse au contact d’une fuite, même infi me. FAITES VOTRE CHOIX… Cette présentation s’appuie sur le montage d’un type de train pneumatique. Bien sûr, on peut choisir des modèles parmi les autres marques, nombreuses à proposer ces accessoires. Il est aussi possible de composer son propre set avec des éléments de différentes provenances. C’est l’application à laquelle est destiné le montage ; votre avion, qui guidera votre choix. Eurokit a l’avantage de proposer toutes les pièces détachées séparément, Spring Air a des versions simple effet (rentrée en pression, sortie sous l’effet d’un ressort) rustiques et solides, Robart est connu pour ses mécaniques en tôle pliée, Jet A1 équipe ses pivots de roulements, etc. Des électrovannes programmables que l’on branche au récepteur peuvent également avantageusement remplacer le tiroir pneumatique et son servo. Bref, le tout pneumatique offre une fl exibilité maximale. Enfin, les raccordements au montage sont fi nalement similaires à ceux d’un train électrique… alors prêt à remplacer votre train mécanique poussif par un pneumatique qui a du souffl e ? MRA 839 113



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 1MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 2-3MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 4-5MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 6-7MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 8-9MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 10-11MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 12-13MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 14-15MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 16-17MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 18-19MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 20-21MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 22-23MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 24-25MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 26-27MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 28-29MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 30-31MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 32-33MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 34-35MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 36-37MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 38-39MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 40-41MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 42-43MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 44-45MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 46-47MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 48-49MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 50-51MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 52-53MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 54-55MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 56-57MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 58-59MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 60-61MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 62-63MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 64-65MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 66-67MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 68-69MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 70-71MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 72-73MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 74-75MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 76-77MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 78-79MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 80-81MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 82-83MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 84-85MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 86-87MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 88-89MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 90-91MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 92-93MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 94-95MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 96-97MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 98-99MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 100-101MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 102-103MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 104-105MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 106-107MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 108-109MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 110-111MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 112-113MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 114-115MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 116-117MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 118-119MRA numéro 839 avr/mai 2014 Page 120