MRA n°838 fév/mar 2014
MRA n°838 fév/mar 2014
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°838 de fév/mar 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Rigel Éditions

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 71,9 Mo

  • Dans ce numéro : le Viper Jet de Skymaster.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 90 - 91  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
90 91
ESSAI PLANEUR L’E Typhoon est un planeur compact, facile à transporter Le moteur est monté en dernier et le cône vissé sur l’arbre, sans les pales qui ne seront ajoutées qu’après programmation, par sécurité. Le contrôleur est fi xé au velcro adhésif, tout comme la batterie de propulsion et le récepteur 2,4 GHz dont les antennes sont disposées à 90° l’une de l’autre pour assurer une réception parfaite. Le fuselage est maintenant terminé. LA MOTORISATION Le fuselage peut recevoir un moteur de 35mm de diamètre au maximum. Je possédais une motorisation puissante (PU 500W) fi able et légère, procurant un taux de montée important. Le moteur Kontronik 480-31 réducté 5,2/1 pèse 200g, une masse idéale pour respecter le centrage. Son rendement, sa qualité de fabrication et les résultats obtenus en vol, confortent ce choix. Avec un porte-pales de 55 mm, un cône Aéronaut 36mm, une hélice Aéronaut Cam Carbon 13 ou 15x8, on obtient une bonne autonomie (I= 36 à 38A). L’effi - cacité est d’un excellent niveau, avec des poussées de 5 et 6g/W, et presque 92% de rendement moteur seul (utilisé ici en haut de sa courbe). Les batteries sont des 3S et 4S 2200 mAh 40C. Puis j’ai choisi une 3S1300 mAh avec une hélice Graupner carbone 14x9,5 (380W absorbés en début de pack). Le taux de montée est bien adapté à la catégorie, les 200 et 300W/kg obtenus sont donc suffi sants pour motoriser convenablement un hotliner polyvalent comme l’E Typhoon. En 3S, on monte à la verticale à presque 8m/s, et à 16m/s en 4S. C’est parfait compte tenu du courant absorbé par le moteur, inférieur à 40A. Kontronik, fi dèle à sa réputation, a développé une motorisation très effi - ciente. Seuls les moteurs US Neu sont aussi performants. J’avais aussi un moteur Plettenberg réducté FAI, mais les 140A en pointe ( !) fatiguent les LiPo… Caractéristiques du Kira 480-31 réducté : diamètre 28 mm, longueur 79 mm, diamètre arbre de sortie 5 mm et longueur 20 mm, réduction 5,2/1. Ri= 14 mOhm, Kv=3100, Io= 1,3Ah, Pmax 20s= 700W. Le rendement du moteur seul (moteur, contrôleur, câblage), proche de 80%, est exceptionnel. Voir tableau A. L’EQUIPEMENT La radio est une Multiplex Royal Pro avec récepteur M-Link 9 voies doté de la télémétrie, associé à une sonde GPS embarquée (vitesse, altitude, distance). Pour m’assurer que les servos sont suffi sants pour l’E Typhoon, j’ai calculé les efforts sur les gouvernes avec pour hypothèse une vitesse maximale en piqué de 220 km/h. Les débattements modérés (hormis ceux des volets que l’on ne sort complètement qu’à l’atterrissage) réduisent le couple nécessaire. Voir tableau B. Les servos retenus sont des Corona DS939MG (digital, pignons métal, roulements), donnés par le fabricant pour délivrer un couple de 2700g/cm, suffi - sant, même pour les volets qui ne sont sortis complètement qu’à basse vitesse. On pourra aussi choisir des servos de format 12g environ, épaisseur 12mm maxi, délivrant un couple minimum de 2500g.cm pour équiper ce motoplaneur très rapide. Le renvoi pendulaire a été revu par l’auteur ; un palier laiton avec un fourreau maison ont été confectionnés pour éliminer le jeu Le fourreau à épaulement refait par l’auteur une fois collé en place à l’époxy lente. Remarquez la sortie de commande carénée de la dérive : l’E Typhoon est aérodynamiquement très propre La connexion commande/renvoi de profondeur est accessible par une trappe. Pratique ! LES REGLAGES Les valeurs de débattements données par la notice donnent satisfaction pour un vol de loisir. Par la suite, chacun les fera évoluer en fonction de ses habitudes. Ce type de machine demande plusieurs séances de vol pour affi ner centrage et débattements. Les faibles valeurs angulaires montrent à quel point il faut soigner les réglages, un pied à TABLEAU A BATTERIE TENSION HÉLICE TR/MIN I(AH) PU (W) N(%) V (KM/H) POUSSÉE KONTRONIK KIRA 480-31 5,2/1 + CONTRÔLEUR JAZZ 55A 40 C 11,1V 15X8 5850 36 325 92 71 1950G 40 C 11,1V 13X8 7900 38 465 93 96 2300G TABLEAU B UNITÉS MÉTRIQUES. COUPLE POUR ACTIONNER UNE GOUVERNE = LARGEUR X LONGUEUR X V² X ANGLE (°) DÉSIGNATION LARGEUR (M) LONGUEUR (M) VITESSE (M/S) ANGLE (°) COUPLE (G.CM) AILERON (1/2) 0,038 0,505 60 30 2072,52 VOLETS (1/2) 0,050 0,410 60 60 4428,00 PROFONDEUR 0,060 0,250 60 20 2160,00 DÉRIVE 0,048 0,225 60 35 1360,80 102 MRA 838
La prise MPX 6 broches est collée à l’époxy rapide dans l’emplanture, juste derrière le fourreau de la clé. Le profil mince JH, fin et polyvalent, est une vraie réussite. Les servos d’ailes protégés avec de la gaine thermo sont simplement collés à l’époxy semirapide La commande carénée de volet affleurant à l’extrados se fait discrète. Visuellement et surtout, aérodynamiquement La motorisation choisie par l’auteur fait parler la poudre : 6 secondes pour monter à 100 m… pas mal ! coulisse peut faciliter la tache… Ailerons +5/- 7mm Profondeur +/-10mm Dérive : maximum Butterfl y : 45° vers le bas, ailerons -7mm, profondeur piqueur 4mm Exponentiel : 30% partout Volets positif et négatif : +/-8 mm Mixage Snap fl ap : ailerons +/-1mm, volets +/- 1,5mm Phase de vol thermique : volets +2mm, ailerons +1mm Le centrage conseillé à 80 mm pourra être reculé à 87-88mm ensuite UNE MACHINE A SENSATIONS ! L’E Typhoon est un motoplaneur réussi, facile à vivre et à mettre en œuvre, et qui procure de formidables sensations grâce à ses hautes performances. Et avec un LiPo 1300 mAh, il est au même poids que le planeur pur, ce qui n’est pas rien ! Peu sensible aux turbulences ou au vent, même fort, l’E Typhoon va ou l’on veut. Sa grande pureté aérodynamique est donc payante. Jamais pointu à piloter, il permet de se faire plaisir en toute décontraction pour peu que l’on ait l’habitude des machines fi nes et rapides. Flash RC a eu une très bonne idée en important en France RCRCM qui signe ici une machine qui en donne beaucoup pour sa taille. Compact, on pourra facilement le glisser dans une housse et aller se faire plaisir dans un somptueux cadre montagnard, sa légèreté le fera presque oublier pendant la montée vers le site de vol. Il est seulement dommage que le stabilisateur ne soit pas mieux articulé et que la commande de dérive soit perfectible. Mais c’est bien vite oublié ! Bons vols à toutes et à tous ! DEBRIEFING E TYPHOON Temps de montage : 10 heures Poids en ordre de vol obtenu : 1650 g Charge alaire : 51 g/dm² Equipements embarqués Récepteur : 2,4 GHz 9 voies Servos : 6 x DS939MGde 12g, couple 2,7kg/cm Vitesse maxi : 200km/h Utilisation : vent nul à force 6 Débattements : Ailerons +5/-7 mm Profondeur +/- 10 mm Dérive +/- 25 mm Exponentiel : 30% partout Centrage de la notice : 80 mm Centrage retenu : 86 mm du BA ON A AIME + La qualité générale du kit + Le design + L’aérodynamique soignée + La rigidité de la cellule + Le vol rapide + L’aptitude au vol à voile + Les capacités en voltige + Un réel agrément de pilotage + Les grands écarts de vitesse + La polyvalence ON AURAIT AIME - Une notice en français - Ne pas avoir à refaire le palier du renvoi pendulaire - Des commandes qui ne frottent pas dans le pied de dérive Carnet d’adresse : www.flashrc.com CONCEPTION : BONNE QUALITÉ DU KIT : EXCELLENTE ASSEMBLAGE : MOYEN NIVEAU DE PILOTAGE : CONFIRMÉ AGRÉMENT DE VOL : TRÈS PLAISANT MRA 838 103



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 1MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 2-3MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 4-5MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 6-7MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 8-9MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 10-11MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 12-13MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 14-15MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 16-17MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 18-19MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 20-21MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 22-23MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 24-25MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 26-27MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 28-29MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 30-31MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 32-33MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 34-35MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 36-37MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 38-39MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 40-41MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 42-43MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 44-45MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 46-47MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 48-49MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 50-51MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 52-53MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 54-55MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 56-57MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 58-59MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 60-61MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 62-63MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 64-65MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 66-67MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 68-69MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 70-71MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 72-73MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 74-75MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 76-77MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 78-79MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 80-81MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 82-83MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 84-85MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 86-87MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 88-89MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 90-91MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 92-93MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 94-95MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 96-97MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 98-99MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 100-101MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 102-103MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 104-105MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 106-107MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 108-109MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 110-111MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 112-113MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 114-115MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 116-117MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 118-119MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 120