MRA n°838 fév/mar 2014
MRA n°838 fév/mar 2014
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°838 de fév/mar 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Rigel Éditions

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 71,9 Mo

  • Dans ce numéro : le Viper Jet de Skymaster.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
ESSAI RADIO Le récepteur X8R de 8 à 16 voies : compact et léger, il est le plus polyvalent de la gamme FrSky actuelle cepteurs FrSky première génération V8FR, V8R7, V8R4 ou doubler l’émission -HFM12 MX 22 Futaba Fasst -TM-7, TM-8, TM-10 Futaba Fasst module Les capteurs télémétriques -Sonde tension LiPo -Compte-tours -Niveau de carburant -Sonde de température -Sonde de courant 40A et 100 A -Capteur d’accélération triaxial -Sonde altimètre/variomètre PROGRAMMATION SUR PC OU SUR LA RADIO La Taranis offre une souplesse incomparable et peut être programmée directement ou sur ordinateur. Pour vous faire une idée plus précise de ses performances, voici une liste de ses caractéristiques : - 32 voies programmées (8 à 32 voies émises suivant le module HF) - 60 modèles en mémoire, extensibles à l’infi ni par carte SD - 9 phases de vol - 64 mixages libres, activables dans les phases de vol - 16 courbes personnalisables avec 3, 5, 9 ou 17 points chacune - 32 interrupteurs logiques - 5 variables globales, différentiables par phase de vol - Formatage des manches avancé avec courbe et différentiable par groupe de phases de vol - Alertes vocales ou émission de sons personnalisables - Affi chage et enregistrement des données de vol en direct - Verrouillage récepteur sur un modèle (receiver match). - Alarmes télémétriques RSSI (alerte si le signal radio devient moins bon) - Test automatique d’émission - 2 chronomètres : normal et compte à rebours, démarrage au% de gaz, annonces vocales - Trims ajustables linéaires et exponentiels - Fonction trainer par prise Jack 3.5 et 50 MRA 838 simulateur - Calibration des manches et potentiomètres - Système Long Range (LRS) natif, capable d’étendre de 3x la portée des systèmes 2,4 actuels - Latence très basse, temps de rafraîchissement très court (9ms pour 8 canaux, 18ms pour 9-16 canaux) - 3 modes de Fail Safe - Fonction synthèse vocale, sons personnalisés (format WAV) - Affectation des canaux entièrement libre Cet inventaire à la Prévert a de quoi satisfaire les plus exigeants d’entres nous… peu de radios, voire aucune autre, n’en proposent autant ! MENU SETUP Les paramètres généraux sont paramétrables dans les 7 pages du MENU SETUP (appui long sur MENU). Mode de pilotage, heure, date, tension accu, écran LCD, rétro éclairage, carte SD, écolage, se règlent dans ce menu. CARTE SD On trouve sur la carte : BMP : images modèles Docs : manuel X9D Taranis en anglais Info : Logiciel Companion 9X, vidéos d’installation, etc. Models : modèles enregistrés LA PROGRAMMATION SUR ORDINATEUR Elle offre un véritable confort. En effet, Companion 9X propose un assistant de confi guration. Pour l’utiliser, on commence par charger l’EEPROM émetteur, puis on double clique sur un numéro de modèle libre, et l’assistant de confi guration s’ouvre. On valide alors le type de modèle (avion, planeur, hélico, aile delta), l’empennage (normal, V), le nombre de servos d’ailerons, le nombre de servos de profondeur, si il y a des volets et les voies attribuées sur le récepteur. On voit apparaître ensuite les mixages créés automatiquement. On gagne ainsi beaucoup de temps ! Une fois ces mixages créés, on règle les débattements, expos, etc. Les différents onglets en haut de page permettent d’effectuer virtuellement une programmation poussée. On termine en enregistrant le fi chier sur l’ordinateur (sauvegarde) puis on le transfère dans l’émetteur (en marche, câble USB branché). Pour cela, il faut aller dans le menu Flasher « Transférer l’EEPROM », ou on clique sur l’icône du menu. Le modèle est maintenant sur l’émetteur. Il reste à contrôler les mixages et sens de débattements validés sur le modèle (sur une propulsion électrique, on débranche le moteur par sécurité). Si tout est OK on peut aller voler ! On peut aussi copier et utiliser un modèle déjà créé comme base pour un nouveau modèle équivalent. A noter que, si vous copiez des modèles créés sur une radio 9X (fi chiers XX.eepe), les inters ou potentiomètres devront être réaffectés. PROGRAMMATION SUR L’EMETTEUR On peut bien entendu programmer un nouveau modèle classiquement, en naviguant dans les menus à l’aide des 6 touches situées de part et d’autre de l’écran LCD. Elles sont faciles d’emploi, sans égaler toutefois une molette 3D. Ecrans d’accueil. Au nombre de 3, on peut choisir l’écran le plus adapté à notre usage. Ecran télémétrie. Un appui long sur « PAGE » ouvre l’écran A noter qu’en mode édition, l’appui simultané permet : EXIT/PAGE : valide une valeur à –100 -/ENT : valide une valeur à +100 +/- : inverse la valeur MENU/PAGE : valide une valeur à 0 SERVOS : la page 7/13 offre les réglages désormais classiques, sub trim (choix multiples voir notice chapitre 1.21), trim vers offsets transfère les trim des phases de vol, limites de courses, inversion de sens. COURBES : la page 8/13 regroupe les 16 courbes disponibles. Chacune peut comporter de 3 à 17 points en entrée ou dans les mixeurs. Les entrées ou valeurs absolue sont paramétrables. VARIABLES GLOBALES : page 9/13, disponible pour chaque phase de vol, cette fonction peut regrouper des paramètres. La notice donne pour exemple une aile avec 4 servos d’ailerons, plutôt que de régler 4 différentiels, une seule valeur globale sera choisie. COMMUTATEURS PERSONNA- LISES : ce menu offre une souplesse de réglage très intéressante pour valider des commutateurs logiques. La notice chapitre 1.24 énumère toutes les subtilités de ce menu. FONCTIONS PERSONNALISEES : page 11/13, ici les commutateurs peuvent activer des fonctions spéciales, lire une valeur variable à intervalles donnés, activer l’écolage, etc.
TELEMETRIE : page 12/13 on bénéfi cie à nouveau d’un menu étendu, à noter un contrôle (SWR) de l’antenne émetteur rarement rencontré même sur du très haut de gamme. Le nouveau variomètre satisfera les planeuristes par sa précision, « Lim » permet de régler les sons en fonction de ratios fi xés par l’utilisateur. GABARITS : la dernière page 13/13 offre une base de départ pour programmer ou modifi er un modèle déjà existant. Cela fait gagner du temps mais c’est loin d’être aussi puissant qu’avec Companion 9X sur un ordinateur. Des possibilités intéressantes ou inédites : TRIMS : paramétrables, ils peuvent être exponentiels pour un réglage rapide d’un nouveau modèle. On peut ainsi obtenir un trim qui agit sur toute la course du manche. Prudence tout de même avec ce réglage… Reconnaissance automatique : en basculant un inter ou en manipulant un potentiomètre il est reconnu automatiquement, c’est bien pratique ! En appuyant sur +/- simultanément, on inverse le sens d’action. GAZ SOURCE : défi nit les fonctions des gaz, en particulier la minuterie via le canal pour une prise en compte en cas d’inter de coupure moteur RECEPTEUR No : un récepteur de la série « X » peut être dédié à un modèle PHASES DE VOL : 9 phases de vol avec la phase par défaut sont proposées, cela permet de répondre à tous les besoins. MANCHES : ce menu paramètre les manches, on peut affecter dual rate, exponentiel, course réduite, courbe, side (effet sur un seul côté du manche). Ces réglages s’ajoutent aux mixages libres, on peut ainsi faire des réglages très complexes avec une souplesse inconnue jusqu’à ce jour MENU MIXEUR Ce menu, page 6/13, est le plus puissant de la Taranis. Il permet de tout faire en défi nissant au préalable ce que l’on souhaite obtenir. Imaginez une radio qui dispose de 64 mixeurs, de 8 à 32 voies, 9 phases de vol, 8 commutateurs physiques, 32 commutateurs logiques, une aide virtuelle avec Companion 9X sur ordinateur, un paramétrage des manches et 16 courbes 17 points ! C’est ce que propose la Taranis X9D. Que l’on pratique l’avion, le planeur ou l’hélicoptère, chaque discipline dispose d’un outil doté d’une puissance de programmation inconnue jusqu’à maintenant surtout compte tenu du tarif pratiqué (sous la barre des 200 euros). Le Les récepteurs de la 9X fonctionnent parfaitement avec le module HF Fly Sky FS-RM002, avec après avoir activé le menu module externe en PPM menu mixeur est à construire par l’utilisateur ou bien formaté par Companion 9X pour gagner en temps et facilité. Chaque servo connecté à une voie du récepteur peut recevoir autant d’entrées de mixage que nécessaire ! Les pilotes volant sur radio Multiplex ne seront pas dépaysés. C’est un formidable outil pour réaliser des mixages particuliers. Pour chaque entrée de mixage, on peut valider le ratio, un décalage, un trim, un différentiel un commutateur, un signal sonore, un délai, la phase de vol. Il n’y a donc aucune limite, ce firmware est LA réponse aux modélistes expérimentés cherchant une radio capable de faire face à toutes les problématiques. La Taranis offre une surprenante puissance de programmation ! LE RECEPTEUR X8R Avant d’acquérir un ensemble radio je regarde le tarif des équipements annexes, surtout celui des récepteurs. FrSKy en propose une belle gamme, de 4 à 16 voies, à un tarif très intéressant. La plupart fonctionnent avec une tension parmi les plus basses du marché (2,8V) ce qui augmente la fi abilité de la liaison, même en cas de baisse momentanée de la tension réception. De petite taille, le X8R permet de tout faire : X-Bus pour employer 16 servos, télémétrie, sortie en ligne (plus pratique dans les petits modèles). Il fonctionne en diversity (double réception) et la portée annoncée de 1,5km suffi t dans tous les cas de fi gure. Un modèle longue portée va être disponible pour les vols en immersion (portée triplée). Le mode Receiver Match permet de lier un modèle au récepteur, ceci évite de décoller sur le programme d’un autre modèle avec les risques que cela comporte ! UTILISATION SUR DES MODELES Emetteur en main, on apprécie sa légèreté, l’ergonomie, les informations vocales qui évitent de quitter le modèle des yeux pendant le vol et la portée à perte de vue. La Taranis permet de piloter plusieurs heures en planeur par exemple, sans fatigue particulière, on ne peut que regretter la capacité réduite de l’accu d’origine (qu’on peut remplacer par un 2000 mAh en option). On peut s’amuser à tester une infi nité de mixages pour régler un modèle à la perfection sans limites ou impossibilité due au logiciel ! Les développeurs d’Open TX sont à l’écoute de demandes spécifi ques. C’est l’avantage de l’open source : tout un chacun peut apporter sa contribution. UNE RADIO A DECOUVRIR Cet ensemble radio est très performant et universel. Le firmware Open TX offre, avec la télémétrie et la synthèse vocale, un éventail de possibilités inconnu dans cette gamme de prix. Même du très haut de gamme 2 à 10 fois plus onéreux n’offre pas la programmation et la modularité rencontrée sur la Taranis X9D. On pourra seulement regretter le design classique du boîtier, mais la gamme va évoluer au fi l du temps. La Taranis, disponible en France à un tarif étonnant, satisfera toutes les applications, y compris le vol en immersion pour lequel un récepteur longue portée devrait être bientôt disponible. Bons vols à toutes et à tous ! MRA 838 51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 1MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 2-3MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 4-5MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 6-7MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 8-9MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 10-11MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 12-13MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 14-15MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 16-17MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 18-19MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 20-21MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 22-23MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 24-25MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 26-27MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 28-29MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 30-31MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 32-33MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 34-35MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 36-37MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 38-39MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 40-41MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 42-43MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 44-45MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 46-47MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 48-49MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 50-51MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 52-53MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 54-55MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 56-57MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 58-59MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 60-61MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 62-63MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 64-65MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 66-67MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 68-69MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 70-71MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 72-73MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 74-75MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 76-77MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 78-79MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 80-81MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 82-83MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 84-85MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 86-87MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 88-89MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 90-91MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 92-93MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 94-95MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 96-97MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 98-99MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 100-101MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 102-103MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 104-105MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 106-107MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 108-109MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 110-111MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 112-113MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 114-115MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 116-117MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 118-119MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 120