MRA n°838 fév/mar 2014
MRA n°838 fév/mar 2014
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°838 de fév/mar 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Rigel Éditions

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 71,9 Mo

  • Dans ce numéro : le Viper Jet de Skymaster.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
ESSAI AVION tionnant la profondeur avec les câbles aller-retour prévus et en remplaçant la commande de direction livrée (CAP de 2 mm) par un jonc en carbone du même diamètre. Les charnières des gouvernes sont en laiton et elles avaient tendance à coincer légèrement. La conséquence était un retour au neutre fl ou de la dérive et de la profondeur. J’ai démonté ces charnières et, avec une petite lime ronde, j’ai très légèrement agrandi leurs trous de passage et tout est rentré dans l’ordre. Si, comme moi, vous n’avez pas de pince spéciale pour sertir les petits tubes laiton sur les câbles de commande, utilisez une pince coupante un peu émoussée. Cela fonctionne parfaitement. Pour installer les câbles de commande, la radio doit être en marche et les palonniers de servo doivent être bien à 90° par rapport au boîtier. Tous les guignols de profondeur ne sont pas utilisés. Ne trouvant pas très beau de les laisser vacants, j’ai simulé leur utilisation en les reliant à la cellule par un petit fi l élastique. La dérive est commandée par un palonnier et un axe en CAP traversant verticalement l’étambot du fuselage. Celuici a un peu de jeu dans son logement LE GRANDEUR L’Albatros D.V est un biplan de chasse allemand de la Première Guerre mondiale fabriqué par « Albatros FlugzeugWerke ». Il succéda à L’Albatros DIII qui souffrait de graves problèmes de résistance de l’aile inferieure, sans que le défaut soit vraiment expliqué par les ingénieurs. Le modèle DV, dessiné pour surclasser les chasseurs alliés, fut livré aux escadrons à partir de Mai 1917. Il se différenciait de son prédécesseur par un fuselage plus arrondi, une dérive plus grande et une aile supérieure surbaissée. Les commandes d’ailerons furent aussi modifiées. Mais malgré ces changements les problèmes de résistance structuraux persistaient. Les pilotes appréciaient l’Albatros car il était puissant (un moteur Mercedes D IIIa de 180 CV !) et offrait un large champ de vision. Malheureusement, la faiblesse persistante de l’aile inférieure leur interdisait de se risquer dans de long piqués à grande vitesse. Le modèle de E-Flite est la reproduction d’un Albatros D5a de l’escadron de chasse Jagdstaffel 18, localisé dans le royaume de Prusse durant la première guerre mondiale. L’insigne en forme d’oiseau sur le fuselage est l’emblème de cet escadron. 26 MRA 838 mais cela n’a pas de conséquence importante. LES AILES L’installation des servos d’ailerons n’appelle pas de commentaire particulier car il n’y a pas de diffi culté. J’ai peint les rallonges des servos avec de la peinture rouge pour qu’elles soient invisibles puis je les ai collées sur les montants de la cabane avec de la UHU Por. Sur le modèle d’essai, la clef en carbone de l’aile supérieure forçait exagérément pour rentrer. J’ai dû limer l’intérieur du tube du tronçon central pour résoudre le problème. LES ACCESSOIRES MAQUETTE Dans le kit, il y a les radiateurs d’eau du moteur et deux mitrailleuses. J’ai commencé par donner une touche de réalisme à ces éléments. J’ai imité le grillage du radiateur en collant un carré découpé dans de la moustiquaire et j’ai repeint les deux radiateurs couleur « vert primaire ». Les mitrailleuses étant trop simplistes à mon goût, je les ai remplacées par des modèles au 1/6 de chez Williams, qui sont de fi dèles répliques des LMG 08/15. Tous ces accessoires sont ensuite fi xés avec de la UHU Por aux emplacements prévus. Le pare-brise est collé de la même façon. Le poste de pilotage ouvre sur un siège en bois, un tableau de bord, un manche à balai et des palonniers. Mais il n’y a pas de pilote. Horizon Hobby en propose un en option mais je le trouve trop petit et pas assez réaliste. J’ai trouvé un buste au 1/6 de la marque Pete’s Pilot qui convient. Il est à peindre et demande quelques heures de travail mais le résultat en vaut la peine. J’ai repeint le moteur Mercedes avec des peintures métallisées pour maquettes plastiques. L’effet rendu est très agréable à l’œil. CABLES DE HAUBANAGE Ils sont optionnels car ils ne participent pas à l’intégrité de la structure, mais sans eux, l’Albatros perd beaucoup de son réalisme. Seul impératif : si vous devez absolument démonter votre biplan après chaque séance de vol, ne les installez pas car ils présenteront pour vous une contrainte importante. Le mode d’emploi explique bien la manière de procéder. J’ai ajouté un petit bout de gaine thermorétractable pour ne pas accrocher l’extrémité des câbles lors des manipulations. AMELIORATION DE L’ASPECT EXTERIEUR Mon but n’est pas d’obtenir une maquette de concours mais un avion aussi Les mitrailleuses LMG 08/15 semblent prêtes à faire feu ! Le pilote n’est pas inclus dans le kit. L’auteur a choisi un buste de chez Pete’s Pilots La suspension du train est réaliste et efficace. Notez la cordelette élastique noire La béquille est livrée vernie d’origine. Sa suspension très réaliste et efficace ! Seuls deux guignols de profondeur sont utilisés, les deux autres commandes sont factices. La dérive est directement actionnée par un renvoi
Les câbles de haubanage sont livrés dans le kit. Ils participent au réalisme de l’Albatros mais ne sont pas obligatoires Les commandes d’ailerons sont courtes et directes Le radiateur d’eau a été amélioré par l’auteur pour lui donner davantage de réalisme réaliste que possible sans y passer des centaines d’heures. Tel qu’il est livré, l’entoilage thermorétractable de l’Albatros est brillant. Mais les avions de cette époque n’étaient pas rutilants. J’ai commencé par dessiner les lignes de structure du fuselage avec un feutre noir de 0,1mm puis j’ai passé, avec un pinceau plat, deux couches de vernis mat à l’eau sur l’ensemble de l’avion. J’ai trouvé ce produit dans le magasin Cultura. J’ai poncé et peint l’hélice APC avec différentes teintes de brun mat. Je ne prétendrai pas qu’elle est réaliste, mais elle fait moins « plastique » …. DU PLOMB POUR LE CENTRAGE La notice indique que l’Albatros est une maquette et qu’il faut certainement du plombpour la centrer. Eh bien, elle ne se trompe pas car j’ai dû ajouter 340 grammes de plombsous le moteur pour ajuster le centrage au milieu de la plage préconisée. J’ai utilisé des plombs de chasse (diffi ciles à trouver !) noyés dans de la résine. Avec ce centrage, l’avion volant bien à plat, le volet de profondeur n’est pas tout à fait au neutre. RÉGLAGES Le fabricant recommande deux types de débattements : petits et grands avec toujours de l’exponentiel. Après plusieurs vols d’essais, je n’ai gardé qu’un seul type (voir réglages en annexe). N’oubliez pas le différentiel d’ailerons car l’Albatros est fortement sujet au lacet inverse. Sur ma radio, j’ai programmé cette valeur à 50%. CONCLUSION L’Albatros de E-Flite est un modèle attachant. C’est un kit de belle qualité, agréable à assembler, beau à regarder et enthousiasmant à piloter. Ce n’est pas du tout un avion pour les débutants mais un modèle pour les pilotes au geste sûr, surtout lors des manœuvres de décollage et d’atterrissage, et qui ont possédé au moins deux avions dont un à train classique. Si vous décidez d’installer les câbles de haubanage, sachez que vous devrez certainement le laisser assemblé. C’est un critère à prendre en compte pour le stockage et le transport. L’Albatros de E-Flite est un modèle qui ne laissera personne indifférent sur le terrain, pilote ou spectateurs. Bons vols ! DEBRIEFING ALBATROS D.VA Temps de construction : un peu plus d’une semaine Poids annoncé avec accu : 2700 g à 2900 g Poids obtenu avec accu 4S 3300 mA : 3237 grammes Surface alaire : 48,7 dm² Charge alaire obtenue : 66,46 g/dm² Centrage : 55 mm du bord d’attaque de l’aile supérieure (mesuré sur le tronçon central de l’aile) Equipements Utilisés pour l’essai : Moteur : Brushless Outrunner Power 32 Variateur : Graupner Genius 70 Ampères Hélice : 14 x 7 APC spécial électrique Accu : LiPo 4s (14,8v) 3300 mA (poids 406 grammes) Récepteur : Futaba R617 FS Servos numériques : 2x Spektrum A4010 et 2x Spektrum A5030 Alimentation de la réception : U-BEC intégré au variateur Débattements (2 conditions de vol) : Débattements : Profondeur : + ou - 25 mm avec 20% d’exponentiel Direction : + ou – 45 mm avec 20% d’exponentiel Ailerons : + 25/– 12 mm avec 15% d’exponentiel ON A AIME + Sujet original + Formes bien respectées + Les détails apparents (moteur, mitrailleuses, etc.) + Accessoires réalistes (tableau de bord, manche à balai, etc.) + La belle qualité de fabrication + Accu facilement accessible + Le bon rapport puissance/poids + La construction rapide pour une maquette de ce type + La construction très plaisante + La possibilité d’améliorer l’aspect maquette + Les qualités de vol générales + Le train amorti + Les équipements recommandés parfaitement adaptés + Les ailes démontables + Les pièces détachées disponibles ON A MOINS AIME - Centrage nécessitant du plombà l’avant - Pilote fourni en option CONCEPTION : BONNE QUALITÉ DU KIT : BONNE ASSEMBLAGE : DÉLICAT NIVEAU DE PILOTAGE : CONFIRMÉ AGRÉMENT DE VOL : AGRÉABLE Le travail d’amélioration fait par l’auteur est payant : l’Albatros est une semi-maquette réaliste MRA 838 27



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 1MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 2-3MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 4-5MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 6-7MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 8-9MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 10-11MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 12-13MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 14-15MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 16-17MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 18-19MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 20-21MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 22-23MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 24-25MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 26-27MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 28-29MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 30-31MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 32-33MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 34-35MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 36-37MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 38-39MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 40-41MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 42-43MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 44-45MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 46-47MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 48-49MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 50-51MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 52-53MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 54-55MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 56-57MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 58-59MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 60-61MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 62-63MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 64-65MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 66-67MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 68-69MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 70-71MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 72-73MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 74-75MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 76-77MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 78-79MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 80-81MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 82-83MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 84-85MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 86-87MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 88-89MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 90-91MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 92-93MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 94-95MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 96-97MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 98-99MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 100-101MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 102-103MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 104-105MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 106-107MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 108-109MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 110-111MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 112-113MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 114-115MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 116-117MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 118-119MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 120