MRA n°838 fév/mar 2014
MRA n°838 fév/mar 2014
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°838 de fév/mar 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Rigel Éditions

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 71,9 Mo

  • Dans ce numéro : le Viper Jet de Skymaster.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
ESSAI AVION LE GRANDEUR Le ViperJet est produit par Viper Aircraft Corporation sous forme de kit à assembler. Conçu à l’origine pour un moteur à piston entraînant une hélice propulsive à cinq ou six pales, le coût élevé de la formule et la nécessité d’éliminer les vibrations dues à l’arbre de transmission menèrent les concepteurs à installer un turboréacteur Turboméca Marboré au lieu du Continental Flat-6 prévu. Le prototype fit son premier vol fin octobre 1999 et fut présenté au public en 2000 lors du salon d’Oshkosh. Mais les concepteurs n’étaient pas satisfaits de la consommation du Marboré et le remplacèrent par un General Electric T58, puis par un General Electric J85, près de quatre fois plus puissant. Il fallut donc redessiner l’appareil, ce qui donna le Mk.II, légèrement plus grand et pressurisé, avec près de trois fois plus de capacité en carburant et un train d’atterrissage plus robuste. Le prototype fit son premier vol le 12 juin 2005. La firme offre à ses clients un programme d’assistance pour l’assemblage des éléments majeurs du fuselage, ainsi qu’un programme de formation pour leur apprendre à piloter leur ViperJet. Une version d’entraînement militaire, ainsi qu’une version non pilotée sont également proposées. 20 MRA 838 La décoration est celle d’un Hawk à l’occasion du 50ème anniversaire du 4FTS (Flight Training School) de la RAF téton sur la partie supérieure avant de la cabine pour en faciliter le centrage et le maintien sur son assise. Pour obtenir un centrage correct, les batteries sont logées tout à l’avant, de chaque côté du puits du train auxiliaire. Voilà résumé le plus gros du travail d’assemblage du Viper Jet, j’espère n’avoir rien oublié en route. Vue de la tuyère et de l’injecteur en laiton du dispositif fumigène centraGe, ÉQuIpe- Mentrc et Moteur Le moteur du Viper Jet est un réacteur Jet Cat P-160 SX qui délivre plus de 16 kilos de poussée et permet à l’avion d’évoluer avec aisance grâce à un rapport poids/poussée proche de 1:1, puisque la masse totale de l’appareil
DeBrIefInG Viper Jet conception : Bonne QuaLité du kit : eXceLLente aSSeMBLaGe : déLicat niVeau de piLotaGe : conFirMé aGréMent de VoL : trÈS pLaiSant L’atterrissage est grandement facilité par des volets efficaces et qui n’induisent aucun effet parasite. Tant mieux pour les nerfs du pilote ! La dérive est d’une taille généreuse. Son volet est actionné par un guignol double en fibre remplaçant le modèle d’origine, comme toutes les autres gouvernes de l’appareil sans carburant est inférieure à 17 kilos. L’équipement RC installé est composé de huit servos Futaba S9156 de 24kg/cm de couple, disposés comme suit : 2 pour les ailerons, 2 pour les volets, 2 pour la profondeur, 2 pour la direction (1 pour la dérive et 1 pour le train avant). La centrale est une Powerbox Competition SRS à laquelle sont connectés deux récepteurs Futaba R-6203SB de 2,4 GHz SBUS. Les valves électroniques de gestion du train d’atterrissage et de ses trappes sont des Airpower EV-2, tandis que les freins sont contrôlés par une Airpower 1U. Le séquenceur d’ouverture des trappes de train est un Airpower Smart Multi-function Sequencer SP qui offre la possibilité de travailler en mode Fail-Safe : le train descend si la pression tombe en-dessous de 3,5 bars ou toute autre pression programmée, ici 4 bars. Il pilote aussi la valve de frein 1U. Le cœur du système fumigène est une pompe Sullivan SkyWriter, et le système de contrôle des feux de navigation et de l’éclairage est un Multilight V7. L’ensemble des systèmes est alimenté par quatre accus : deux LiPo 2S de 4200 mAh pour l’alimentation de la Power Box Competition SRS, un LiPo 2S de 5200 mAh pour la turbine, et un LiPo 2S de 3300 mAh pour les feux et la pompe du fumigène. Le centre de gravité se situe à 250mm du bord d’attaque de voilure ; l’équilibre est obtenu une fois les batteries placées de chaque côté du puits de train avant, réservoirs principaux vides, nourrice pleine et train sorti. Pour ce qui est des débattements des gouvernes, on respectera en principe les indications de la notice. Il a fallu 5% de compensation à la profondeur pour contrer le couple généré par la sortie des volets. Ainsi, l’avion conserve un comportement parfaitement neutre. opInIon Skymasterjets signe un excellent appareil, construit avec des matériaux de qualité et bien fi ni. Ses remarquables aptitudes à haute et basse vitesse rendent les vols particulièrement réalistes. Il donne une telle sensation de confi ance que l’adrénaline ne coule pas à fl ots dans les veines du pilote au moment d’ouvrir les gaz pour le décollage. Son vol est majestueux, exempt de vices et, ce qui est très important avec un jet radiocommandé, l’atterrissage n’est pas particulièrement délicat… ce qui n’est pas négligeable quand on connaît la valeur du matériel que l’on pilote. En dépit de la qualité du kit, certaines améliorations pourraient encore être envisagées, comme les optiques des feux de navigation de série, des guignols de commande doubles en fi bre et une clé d’aile en carbone. Mais ces détails n’enlèvent rien au bilan très positif de cet essai : Ce Viper est vraiment un excellent Jet d’entraînement avancé ! MRA 838 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 1MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 2-3MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 4-5MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 6-7MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 8-9MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 10-11MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 12-13MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 14-15MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 16-17MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 18-19MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 20-21MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 22-23MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 24-25MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 26-27MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 28-29MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 30-31MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 32-33MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 34-35MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 36-37MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 38-39MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 40-41MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 42-43MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 44-45MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 46-47MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 48-49MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 50-51MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 52-53MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 54-55MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 56-57MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 58-59MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 60-61MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 62-63MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 64-65MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 66-67MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 68-69MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 70-71MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 72-73MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 74-75MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 76-77MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 78-79MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 80-81MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 82-83MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 84-85MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 86-87MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 88-89MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 90-91MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 92-93MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 94-95MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 96-97MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 98-99MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 100-101MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 102-103MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 104-105MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 106-107MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 108-109MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 110-111MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 112-113MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 114-115MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 116-117MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 118-119MRA numéro 838 fév/mar 2014 Page 120