MRA n°837 déc 13/jan 2014
MRA n°837 déc 13/jan 2014
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°837 de déc 13/jan 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Rigel Éditions

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 66,2 Mo

  • Dans ce numéro : P51D, éternel mustang.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 92 - 93  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
92 93
ESSAI PLANEUR TEXTE : ROGER KACI PHOTOS : ROGER KACI ET THIERRY LE RALLE LE SPARKUS 2.2 DE T2M ELÉGANCE ET PERFORMANCES… Digne successeur du DG 1000, le Sparkus est un superbe planeur de 2,20m d’envergure, équipé lui aussi d’un pylône rétractable et réalisé intégralement en EPP finement moulé. Avec sa verrière fumée, son aile multi trapèzes très élégante terminée par des winglets, cette machine est des plus réalistes bien qu’elle ne soit pas la reproduction fidèle d’un planeur grandeur… 104 MRA 837
Décidément T2M a frappé très fort avec cette nouvelle machine, en nous proposant un beau planeur ARF qui non seulement vole parfaitement, mais est en plus doté d’un équipement des plus complets, avec son pylône moteur et sa roue principale rétractables, ses servos et ses aérofreins. LA BOÎTE ET SON CONTENU Conditionnés dans une boîte en carton haute en couleurs, les éléments du Sparkus sont parfaitement protégés et maintenus en place par un aménagement très astucieux, constitué de pièces en EPP. Au fond du carton se trouvent le stab, la pièce de liaison des demi-ailes et une petite boîte contenant la visserie et les cordons « Y » pour les servos d’ailerons et d’aérofreins. Cet emballage bien pensé sera réutilisable, non seulement pour le stockage du planeur, mais aussi pour son transport après qu’on aura démonté le stab. A moins que l’on découpe une partie du couvercle comme l’a fait Thierry, un ami modéliste de Haute Savoie… LE SPARKUS À LA LOUPE Après avoir passé un peu de temps à admirer la boîte, il est temps de s’intéresser maintenant à la machine qu’il contient, livrée entièrement équipée, terminée, décorée… Pendant le déballage, l’attention est d’abord attirée par la qualité du moulage et des surfaces de ce planeur, et l’articulation des gouvernes par amincissement local de l’EPP. On peut maintenant entrer dans le vif du sujet ! LE FUSELAGE La première chose qui saute aux yeux est la magnifi que verrière légèrement fumée (contrairement à celle du DG 1000 qui était incolore), qui souligne la fluidité des courbes de l’avant du fuselage. Elle est maintenue en place par deux clips en plastique. Un autre point sympa concerne les deux ouvertures du baquet de verrière qui peuvent éventuellement permettre l’installation d’un ou deux bustes de pilote. Mais la fonction des ces ouvertures est surtout de participer à la bonne ventilation de la batterie, il conviendra donc de ne pas les obturer totalement. L’air frais est admis par un perçage ménagé dans la pointe avant, imitant le passage du crochet de remorquage. La verrière ôtée donne accès à la platine radio équipée de trois servos de 9 g : profondeur, direction et train rentrant, dont les câbles sont parfaitement repérés. En partie avant, une bande de Velcro est prévue pour la fi xation de la batterie de propulsion. Côté mécanique, j’ai retrouvé avec plaisir le système de pylône moteur escamotable que j’avais apprécié avec le DG 1000, avec cette fois son module de mixage prêt à l’emploi. Ceci permettra de choisir entre deux façons de gérer le moteur et son pylône, (voir plus loin). Le contrôleur moteur est cette fois placé sous le système de rétraction du pylône, assez loin du récepteur. Cette position déportée à l’arrière permet d’éviter les risques de perturbations radio, surtout avec les ensembles travaillant sur les bandes 41 ou 72 MHz. Le mécanisme de la roue escamotable est tout en plastique et fonctionne fort bien. Son puits est obturé par deux trappes latérales rappelées en position fermée par deux ressorts. Les commandes des gouvernes sont assurées par des tringleries coulissant dans des gaines collées d’origine. INFOKIT SPARKUS 2.2 190 EUROS Distributeur : T2M Type de modèle : Planeur ARF, 3 axes à propulsion électrique Type de fabrication : Mousse EPP Envergure : 2,22 m Longueur : 1,00 m Masse annoncée : 930 g (sans batterie) Surface alaire : 28, 6 dm² Profil : NC Fonctions RC Direction, profondeur, ailerons, régime moteur/commande pylône rétractable, aérofreins, roue ventrale escamotable. Equipements fournis Moteur : Brushless monté sur pylône rétractable Contrôleur : 20A Hélice : 7 x 5 Servos (8) de 9 g Equipement recommandé Radio de 4 à 7 voies Accu de propulsion LiPo 3S 1300 mAh L’AILE Les ailes multi trapèzes sont également livrées entièrement équipées et décorées. Les servos d’ailerons et d’aérofreins sont dissimulés sous des caches en plastique collés à l’intrados. Les aérofreins à double lame ressemblent un peu à ceux distribués par Multiplex et Graupner, mais ils sont entièrement en plastique et leur lame inférieure n’est pas amovible. En regardant l’aile par transparence, il est possible d’observer la présence de 3 tubes parallèles, en carbone courant sur une grande partie de l’envergure de chaque demi-aile. Celui du milieu, plus gros, est chargé de recevoir la pièce de liaison des panneaux droit et gauche. Cette dernière, réalisée en plastique, intègre le dièdre et le système de verrouillage des panneaux de voilure. Sa fi abilité est perfectible (nous aurons l’occasion d’y revenir). Ici aussi, les câbles de servos sont répertoriés par une étiquette selon leur destination, avec toutefois, une petite erreur de traduction pour les A/F nommés « Spoiler » au lieu de « Airbrake », mais ce n’est pas bien grave…. LE STAB Celui-ci est livré terminé prêt à être monté. Il est renforcé à l’intrados par un tube en carbone. MISE EN ŒUVRE Pour cette opération, il va sans dire qu’il sera préférable de se reporter à la notice, un document illustré de photos en noir et blanc, comportant deux sections totalement indépendantes : l’une en français, l’autre en allemand. L’ÉQUIPEMENT NÉCESSAIRE Les différentes informations disponibles, ainsi que la notice, font état d’un équipement radio de 4 à 7 voies pour l’équipement du Sparkus. L’option basse proposant un ensemble 4 voies ne me paraît pas très réaliste, car elle ne permet pas l’utilisation des AF qui s’avèrent pourtant indispensables. Une radio 6 voies programmable me paraît être un minimum car elle autorise le couplage profondeur/AF (voir paragraphe dédié au vol). Une 7 voies offrira déjà pas mal de facilités, mais avec une 8 voies il sera possible de régler individuellement les ailerons et les AF, et de choisir de l’option « 2 » du contrôle moteur. Utilisant habituellement une piste en herbe j’ai choisi de me passer du train rentrant et de poser la machine sur le ventre afi n de ne pas arracher les trappes. Par précaution, j’ai pris soin d’obturer la fente existant entre les trappes avec du ruban MRA 837 105



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 1MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 2-3MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 4-5MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 6-7MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 8-9MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 10-11MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 12-13MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 14-15MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 16-17MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 18-19MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 20-21MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 22-23MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 24-25MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 26-27MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 28-29MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 30-31MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 32-33MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 34-35MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 36-37MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 38-39MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 40-41MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 42-43MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 44-45MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 46-47MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 48-49MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 50-51MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 52-53MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 54-55MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 56-57MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 58-59MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 60-61MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 62-63MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 64-65MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 66-67MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 68-69MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 70-71MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 72-73MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 74-75MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 76-77MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 78-79MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 80-81MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 82-83MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 84-85MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 86-87MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 88-89MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 90-91MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 92-93MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 94-95MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 96-97MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 98-99MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 100-101MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 102-103MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 104-105MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 106-107MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 108-109MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 110-111MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 112-113MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 114-115MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 116-117MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 118-119MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 120