MRA n°837 déc 13/jan 2014
MRA n°837 déc 13/jan 2014
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°837 de déc 13/jan 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Rigel Éditions

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 66,2 Mo

  • Dans ce numéro : P51D, éternel mustang.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
PLAN MRA837 INFOPLAN Envergure : 2100mm Surface : 69dm² Profil : NACA 2415 Charge alaire : 60,86 g/dm² Masse en version thermique : 4200gr Moteur thermique : de 18cc à 26cc Moteur électrique : 1500 à 2000w Radio : 5 voies minimum (gaz, ailerons, direction, profondeur, crochet de remorquage) Nombre de servos : 7 (1 gaz, 2 ailerons, 2 direction, 1 profondeur, 1 crochet de remorquage) l’échelle 1 sur le plan encarté ; l’aile et le fuselage étant quant à eux cotés et représentés à l’échelle 1/2. LE MATÉRIAU Le polystyrène extrudé est utilisé principalement comme matériau d’isolation pour les planchers ou les murs, mais aussi pour les sols ; usage pour lequel on le trouve facilement en plaques de 6, 8,10 voire même 15 cm d’épaisseur, de couleur bleue, jaune ou violette. La découpe de cette matière peut se faire au cutter pour les faibles épaisseurs, mais surtout au fi l chaud. La méthode a déjà été souvent décrite. Si le travail est plus précis avec une avance automatique de l’arc lors de la découpe, on obtient néanmoins un résultat correct en travaillant manuellement à deux personnes, en suivant des repères sur les gabarits. Les collages bois/styro peuvent se faire à la colle blanche et l’époxy assurera des collages puissants, tout comme la colle PU. Cette dernière qui a la consistance du miel est expansive lors du séchage. L’AILE Il faut d’abord découper les gabarits dans une plaque de formica ou d’époxy pour circuit imprimé qui n’absorbe pas la chaleur. Le vrillage négatif d’1% en bout d’aile est déjà intégré dans les gabarits. Ceci étant fait, on peut découper les noyaux d’aile au fi l chaud. Ces derniers sont évidé comme suit : je fais des entailles au cutter sur l’intrados, qui vont permettre de faire passer le fi l pour la découpe de l’intérieure du noyau. En consultant le tableau récapitulatif, vous constatez que le gain de poids réalisé est de 30% du poids total, soit 113 g par demi-aile. On peut ensuite commencer à couper et poser le bord d’attaque et le faux bord de fuite puis recoller et combler les entailles du passage du fi l de découpe. Après avoir collé les saumons on peut fraiser l’emplacement des longerons, des supports de train et des clés d’aile à 56 MRA 837 Après découpe, les noyaux d’ailes sont évidés pour être plus légers et améliorer le rapport poids/puissance (important pour un remorqueur) la Dremel. Sur le plan en coupe de l’aile, vous pouvez constater qu’une épaisseur de 2mm de balsa ou de Dépron affl eure le noyau pour éviter d’avoir deux matériaux de densité trop différente lors du ponçage. Tout ce travail se fait sur un chantier constitué des dépouilles des noyaux calées en fonction du dièdre LE FUSELAGE Le fuselage est construit autour d’un caisson en CTP largement évidé allant du couple pare-feu à l’arrière de l’aile, habillé par des tronçons de polystyrène extrudé droit et gauche qui s’assemblent par emboîtement male-femelle. Ces derniers sont découpés au fi l chaud à l’aide de deux gabarits qui sont utilisés d’abord avec des extrémités mâles pour les côtés droits puis modifiés avec emboîtements femelles pour la découpe des côtés gauches. Les différents éléments sont ajustés puis collés sur l’armature. Le passage de l’aile est découpé en utilisant l’armature en CTP comme guide de découpe. Une fois le fuselage complètement assemblé on peut réaliser la découpe de l’assise du stab avec deux gabarits. STABILISATEUR ET DÉRIVES Le stabilisateur sans longeron est en polystyrène. Les dérives sont actionnées par deux servos Horizon Power AD 1711MG intégrés dans l’épaisseur du stab. L’excédent de poids par rapport à un servo unique dans le fuselage est très faible. Après la découpe du stab et le collage des bords d’attaque et des faux bords de fuite, on peut faire la saignée de passage des fils des servos de dérive, qui sera rebouchée par une languette de Dépron. Les dérives fi xes sont réalisées en Dépron de 6mm encadré par une baguette de balsa de Les saignées pour les longerons et autres supports de trains sont ouvertes à l’aide d’une fraiseuse guidée par une règle métallique Supports de train, renfort de passage des vis nylon et longerons sont glissés et collés dans leurs logements 6x6mm et volet de profondeur est fait avec la chute du noyau de stab renforcé par du balsa. L’ensemble de ses pièces est recouvert de papier kraft avant assemblage. La liaison stab/dérive est renforcée par une jambe de force en CTP. L’empennage ne sera collé sur le fuselage qu’après entoilage de ce dernier ; une petite pièce en CTP 15/10èmes renforcera la liaison. ENTOILAGE Comme beaucoup, j’avais entendu parler de l’entoilage au papier kraft sans l’avoir jamais pratiqué... Pour cet avion j’ai utilisé du kraft brun de 60gr/m² vendu 4 € en rouleau de 10m en papeterie. Résistant, il renforce de façon importante les structures par effet de tension lors du séchage. Ici, il remplace le coffrage. Si l’on n’y prend garde, la tension
Le Supercheron au décollage. L’empennage bi dérive est adapté au remorquage : le câble est plus libre et ne risque pas de se coincer dans les gouvernes Les pièces en styro du fuselage sont assemblées autour de cette armature en CTP. Il faut rigidifier le plancher et le dessus du compartiment réservoir si l’on opte pour des moteurs très puissants comme l’OS 26 cc Le fuselage est constitué de deux moitiés séparées dans le plan vertical, dont les éléments en styro découpés avec des gabarits importante peut entraîner un vrillage des éléments, il est donc impératif d’entoiler en même temps les deux côtés d’une pièce pour que les effets s’annulent. Pour le collage j’utilise un mélange de 50% de colle blanche et de 50% de colle pour papier peint lourd additionné d’eau pour obtenir un produit assez liquide et facile à passer au pinceau. Avant toute chose, il faut également savoir que le kraft a un côté brillant et un mat, et qu’il est strié dans le sens de la longueur. Les coupons sont mis à tremper dans l’eau pendant une dizaine de minutes avant la pose. On encolle le noyau et l’on pose le premier coupon juste égoutté, côté mat vers la colle et stries dans Le principe de construction, bien visible ici, est d’une simplicité déconcertante… le sens de la plus grande longueur. Le papier doit être entaillé pour épouser les courbes, et maroufl é comme du papier peint. Il faut faire la face opposée de la pièce sans attendre, puis laisser sécher. Pour éviter toute déformation, il est souhaitable de caler la pièce il faut surtout laisser l’air circuler tout autour. Après séchage complet, il faut passer un enduit de protection contre l’humidité comme l’enduit nitrocellulosique. J’ai utilisé du « fond dur », un vernis qui étanche et durcit le bois pour le préparer à la fi nition (et qui n’attaque pas le styro !). Les petits défauts sont masqués à l’enduit mural ultra light. Après ponçage et pour fi nir la préparation, on passe un mélange de « fond dur » et de 30% de talc au pistolet ou au pinceau pour faire disparaître les surépaisseurs de papier après un nouveau ponçage. CAPOT La forme est déjà dégrossie dans un bloc de polystyrène extrudé qui est ensuite fi xé sur le fuselage pour la mise en forme fi nale. Après stratifi cation et ponçage on pourra enlever l’intérieur et ajusté le capot en fonction du moteur. FINITION ET DÉCORATION J’ai utilisé de la peinture acrylique satinée Casto passée au pistolet ou à l’aérographe, puis protégée avec un vernis auto à deux composants résistant au carburant et au nitrométhane. Il faut PLAN MRA837 L’assise du stabilisateur est découpée à l’aide de gabarits. Il va de soi qu’il faut bien contrôler l’incidence Les noyaux du stab sont munis d’un BA et d’un faux bord de fuite en balsa. Les fils des servos des dérives courent dans une saignée colmatée avec une baguette de Dépron faire un essai d’accrochage de la peinture sur l’enduit au talc pour éviter les mauvaises surprises… Dans mon cas, ça ne tenait pas bien et j’ai dû poncer la peinture, puis passer une couche d’apprêt en bombe avant de remettre MRA 837 57



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 1MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 2-3MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 4-5MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 6-7MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 8-9MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 10-11MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 12-13MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 14-15MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 16-17MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 18-19MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 20-21MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 22-23MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 24-25MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 26-27MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 28-29MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 30-31MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 32-33MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 34-35MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 36-37MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 38-39MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 40-41MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 42-43MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 44-45MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 46-47MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 48-49MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 50-51MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 52-53MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 54-55MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 56-57MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 58-59MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 60-61MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 62-63MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 64-65MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 66-67MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 68-69MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 70-71MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 72-73MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 74-75MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 76-77MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 78-79MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 80-81MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 82-83MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 84-85MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 86-87MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 88-89MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 90-91MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 92-93MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 94-95MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 96-97MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 98-99MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 100-101MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 102-103MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 104-105MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 106-107MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 108-109MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 110-111MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 112-113MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 114-115MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 116-117MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 118-119MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 120