MRA n°837 déc 13/jan 2014
MRA n°837 déc 13/jan 2014
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°837 de déc 13/jan 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Rigel Éditions

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 66,2 Mo

  • Dans ce numéro : P51D, éternel mustang.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
ESSAI AVION Le bord de fuite des karmans doit être collé dans son logement. La déco, parfaitement raccord, aidera à ne pas se tromper de sens La roulette directrice est rétractable électriquement. Notez la vis de fixation avant du stabilisateur, au fond du logement Les commandes de direction et profondeur ne sont pas gainées sur toute leur longueur. Il vaudra mieux y remédier pour gagner en précision et fiabilité 48 MRA 837 Chacune des trappes centrales du train principal est commandées par un servo et un séquenceur Le train principal est amorti et doté de jolies roues conformes à celles du P51 original. Il entraîne les trappes externes via de petites CAP. Le tout fonctionne parfaitement LE GRANDEUR On ne présente plus le P51D Mustang, pourtant l’histoire de cet avion qui a permis d’acquérir la supériorité aérienne, sans laquelle l’invasion de l’Europe aurait été impossible, est bien plus longue et compliquée qu’on pourrait le supposer. Souvent considéré comme le meilleur chasseur à hélice de tous les temps, il fut développé en 1940 pour les Britanniques qui avaient cruellement besoin de chasseurs. Préféré au Curtiss P40, le nouvel avion est en fait l’adaptation d’un projet développé par North American qui n’a jusqu’alors jamais conçu d’avion de combat : le NA-73X. Les Britanniques, peu satisfaits des performances du moteur Allison d’origine, mais ravis du comportement de leurs NA-73 Mustang I en remotorisent cinq avec des Rolls- Royce Merlin 65. Le résultant est probant et North American reprend l’idée avec le succès que l’on connaît. 15585 Mustang seront produits… Mais c’est une très longue histoire à laquelle le MRA a consacré une monographie (en vente à notre librairie). Les servos d’aileron et de volet, ainsi que leurs câbles ne sont dissimulés que par du ruban adhésif. Efficace, mais un peu « cheap » … toute leur longueur pour prévenir tout risque de fl ambage. INSTALLATION RADIO L’installation du récepteur est l’occasion de mettre un peu d’ordre dans le compartiment radio où les rallonges des servos, les câbles de l’éclairage et le séquenceur des trappes de train sèment une jolie pagaille. Il y a beaucoup de fils électriques à repérer et ranger et l’espace est fi nalement compté… Récepteur et module sont immobilisés avec du velcro et les prises sont numérotées. Ma radio ayant des possibilités étendues, je n’ai pas utilisé les cordons Y fournis pour les ailerons et volets. Chaque servo a été connecté sur une voie séparée pour régler les neutres et débattements. DECORATION Le modèle est livré peint et décoré. Il reste cependant quelques menues choses à faire, comme le collage des stickers fi gurant les instructions portées sur les trappes de visite et orifi ces de remplissage des différents fluides (un plan détaillé indique l’emplacement des autocollants numérotés). Les Américains étant friands de ce genre de « littérature », leurs avions sont de véritables romans volants… Les modélistes tatillons seront tentés de revoir certains détails et de patiner leur P51. Attention, le « Gunfi ghter » grandeur est un avion de collection bichonné, astiqué, briqué ! REGLAGES Hormis le centrage préconisé, il y a visiblement eu un problème lors de la rédaction ou de la composition de cette partie de la notice, tant certaines des valeurs préconisées sont étranges. Comme celles de la profondeur qui, avec +/- 40mm en grands débattements (quasiment impossibles à obtenir), ou même +/- 24mm en petits débattements, sont « un peu » disproportionnées… La masse de 2050 g donnée par la notice correspond en réalité à la masse à vide sans accu. Le poids total avec accu 4S 3300 mAh est de 2516g. Le centrage à 110mm du BA à l’emplanture peut sembler très avant, mais est pourtant parfaitement adapté. Inutile donc de le retoucher. Il est obtenu sans lest avec une batterie LiPo 3300 mAh au lieu et de celle de 2600 mAh
Imaginez le son du Packard « Merlin » et la foule des grands jours… vous serez transporté à la Ferte-Alais ou à Duxford préconisée, qui est trop légère. Les débattements des gouvernes ont été ramenés dans une plage plus raisonnable, pour donner au P51 une allure et une agilité en rapport avec celles d’un véritable warbird. Ils sont tempérés par des taux d’expo qui rendent le pilotage confortable et le comportement « onctueux » et préservent le mordant nécessaire lorsque l’on veut secouer un peu la machine. Ailerons : +/-17mm (petits débattements), +/- 22mm (grands débattements. (20% d’expo) Profondeur : +/-20 mm (20% d’expo) Direction : +/-30 mm (20% d’expo) J’ai respecté les débattements prévus par le constructeur pour les volets. Les deux positions correspondent au cran de décollage ou d’approche (- 22 mm) et cran de fi nale ou d’atterrissage (- 45 mm). Pour mémoire : les modélistes oublient souvent ou ne savent pas que sur les avions grandeur, les volets ne peuvent être sortis sur la totalité de la plage de vitesse sous peine de déformation ou d’arrachement, surtout au braquage maximum. Le fameux « couple cabreur » a bien souvent (mais pas exclusivement) pour origine la vitesse excessive lors de la sortie des hypersustentateurs, qui fait grimper l’avion sous un angle prononcé. CONCLUSION Ce P51D Mustang est une très jolie semi-maquette presque prête à voler, très bien conçue, qui sera une monture docile pour tous les pilotes bien dégrossis amateurs de beaux chasseurs de la 2ème Guerre Mondiale. Ils se régaleront aux commandes d’un modèle sain, vraiment très beau en vol, qui leur permettra d’appréhender les particularités de la présentation le vol d’une maquette équipée de volets et d’un train escamotable. Et tout cela sans se ruiner ni devoir passer tout l’hiver dans leur atelier… Que demander de plus ? ■ Les réservoirs pendulaires, glissés par l’avant dans des rails en plastique, ne sont pas largables. Hormis la vitesse d’évolution, ils n’altèrent pas les qualités de vol DEBRIEFING P51D MUSTANG FMS ON A AIME + La qualité générale de fabrication du modèle + La facilité et la rapidité du montage + Le look de la machine et sa décoration + La limpidité de la notice + Les qualités de vol + L’homogénéité et l’efficacité des commandes + Le fonctionnement du train escamotable ON A MOINS AIME - Le poids total annoncé correspondant au poids sans accu - Les débattements préconisés un peu étranges - L’articulation des volets un peu sommaire et fragile - La gravure un peu lourde des lignes de tôle CONCEPTION : BONNE QUALITÉ DU KIT : EXCELLENTE ASSEMBLAGE : FACILE PILOTAGE : INTERMÉDIAIRE AGRÉMENT EN VOL : TRÈS PLAISANT Le Mustang n’est pas difficile à poser. L’approche est facilitée par l’utilisation des volets et du manche des gaz qui aident à réguler la pente de descente. Là encore, le réalisme est saisissant MRA 837 49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 1MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 2-3MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 4-5MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 6-7MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 8-9MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 10-11MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 12-13MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 14-15MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 16-17MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 18-19MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 20-21MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 22-23MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 24-25MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 26-27MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 28-29MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 30-31MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 32-33MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 34-35MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 36-37MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 38-39MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 40-41MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 42-43MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 44-45MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 46-47MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 48-49MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 50-51MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 52-53MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 54-55MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 56-57MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 58-59MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 60-61MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 62-63MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 64-65MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 66-67MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 68-69MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 70-71MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 72-73MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 74-75MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 76-77MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 78-79MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 80-81MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 82-83MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 84-85MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 86-87MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 88-89MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 90-91MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 92-93MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 94-95MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 96-97MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 98-99MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 100-101MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 102-103MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 104-105MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 106-107MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 108-109MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 110-111MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 112-113MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 114-115MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 116-117MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 118-119MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 120