MRA n°837 déc 13/jan 2014
MRA n°837 déc 13/jan 2014
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°837 de déc 13/jan 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Rigel Éditions

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 66,2 Mo

  • Dans ce numéro : P51D, éternel mustang.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
ESSAI AVION Les auteurs ont réalisé le lardage (très) visible sur le fuselage de l’avion grandeur. A gauche la préparation de la pose des rivets œillets ; à droite, le travail terminé… Les ailes rectangulaires recouvertes, avant tension de l’entoilage. Leur construction est simple et sans problème particulier ne conviennent pas à la réalisation d’une maquette digne de ce nom. Mais comme nous avons choisi cette option au lieu de partir d’un plan fi dèle et de découper nous-mêmes les pièces, il ne nous est guère resté d’autre possibilité 32 MRA 837 que celle de « faire avec » le kit, tout en reprenant et modifi ant presque tous les éléments quand c’était nécessaire. Le fuselage fusiforme est composé, sur le premier tiers de sa longueur en partant de la cloison pare-feu, par quatre Même s’il ne fut pas l’avion le plus marquant de la Grande Guerre, le Morane-Saulnier AI est le précurseur d’une lignée d’avions à aile parasol performants. Il est très apprécié des modélistes. On les comprend, il est magnifique ! La béquille arrière sous sa forme originelle. Elle a été rendue orientable par la suite, pour contrôler les ardeurs de l’avion au roulage Les empennages reprennent le dessin classique des créations Morane-Saulnier. Comme souvent sur les avions de cette époque, ils ne sont pas surdimensionnés… couples identiques, et par des baguettes de balsa de 10x10mm et des couples de diamètres dégressifs sur les deux tiers restants. Un bloc de balsa de forme conique termine le fuselage, comme sur l’avion original. Au cours du montage, il
Le Morane-Saulnier AI grandeur En automne 1915, les performances du Morane-Saulnier Modèle N, monoplan monoplace de chasse, sont éclipsées par l’apparition du Nieuport 11 « Bébé ». L’année suivante, les modèles de reconnaissance constituent la plus grande partie de la production de Morane-Saulnier qui doit étudier un nouveau chasseur. Deux monoplans font leur apparition en 1917, le biplan AF et son équivalent à aile parasol, le Modèle AI. Le premier dispose d’un moteur rotatif Le Rhône 9J de 120 chevaux, d’un fuselage fusiforme de section circulaire, et d’une voilure biplan décalée, sans dièdre avec des mâts en N. L’empennage est composé d’un stabilisateur triangulaire et de la dérive typique des productions Morane. On sait peu de choses du biplan AF, qui de toute évidence ne fut pas une réussite. Les premiers exemplaires de production du modèle AI sortent avec un moteur Le Rhône de 120 chevaux ou un Gnome Mono soupape 9N rotatif, sous un capot ouvert dont la moitié inférieure est dotée de sept orifices de refroidissement. La voilure parasol rectangulaire aux saumons recoupés présente une légère flèche et dispose d’ailerons équilibrés par des masselottes, tandis qu’une grande échancrure est pratiquée au bord de fuite, au droit du poste de pilotage. Les montants de la cabane et les haubans en bois entoilé sont mis sous tension par des câbles, créant ainsi une solide liaison voilure/fuselage. Conséquence de la configuration en flèche de la voilure, les haubans principaux sont légèrement inclinés vers l’arrière. Le fuselage fusiforme de section circulaire, constitué de cadres et longerons en bois, est entoilé, à l’exception des panneaux métalliques entre le carénage moteur et la cabine. Le plan fixe de l’empennage, haubané à l’intrados, est de petites dimensions mais les volets de profondeur sont de grande taille. Les surfaces de profondeur et de direction sont de forme triangulaire. Comme sur la majorité des Morane-Saulnier de l’époque, le train d’atterrissage est scindé en deux demi-axes à partir d’un mât central en V. Le modèle AI est doté de mitrailleuses Vickers synchronisées tirant à travers le disque de l’hélice. La première unité dotée du Morane AI est l’Escadrille 156 qui reçoit ses premiers avions en janvier 1918. Malgré quelques problèmes structuraux enregistrés initialement, beaucoup de pilotent apprécient ses qualités de vol. Il est généralement admis que d’autres unités vont recevoir un ou deux exemplaires du Morane AI pour ses bonnes performances, mais en mars 1918 le Modèle AI est retiré du front et relégué à l’entraînement avancé. 1200 exemplaires ont été construits, dont 51 achetés par l’American Expeditionary Force, affectés aux missions d’entraînement à la chasse. La version armée d’une mitrailleuse devient alors MS27 C-1, celle à deux mitrailleuses le MS29 C-1 et la version désarmée le MS30 E-1. Après la guerre, bon nombres d’avions vont rester en service, dont certains remotorisés avec un Clerget de 130 chevaux. Envergure 8,51m Longueur 5,65m Constructeur Société de Constructions Aéronautiques Morane-Saulnier Poids 414 kg Moteur Gnome Monosoupape 9NB L’engin était plutôt ombrageux au roulage, avant modification de la béquille arrière et adoption d’un pilotage adapté MRA 837 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 1MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 2-3MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 4-5MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 6-7MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 8-9MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 10-11MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 12-13MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 14-15MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 16-17MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 18-19MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 20-21MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 22-23MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 24-25MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 26-27MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 28-29MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 30-31MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 32-33MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 34-35MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 36-37MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 38-39MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 40-41MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 42-43MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 44-45MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 46-47MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 48-49MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 50-51MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 52-53MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 54-55MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 56-57MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 58-59MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 60-61MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 62-63MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 64-65MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 66-67MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 68-69MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 70-71MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 72-73MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 74-75MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 76-77MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 78-79MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 80-81MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 82-83MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 84-85MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 86-87MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 88-89MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 90-91MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 92-93MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 94-95MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 96-97MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 98-99MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 100-101MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 102-103MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 104-105MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 106-107MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 108-109MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 110-111MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 112-113MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 114-115MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 116-117MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 118-119MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 120