MRA n°837 déc 13/jan 2014
MRA n°837 déc 13/jan 2014
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°837 de déc 13/jan 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Rigel Éditions

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 66,2 Mo

  • Dans ce numéro : P51D, éternel mustang.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
ESSAI AVION La structure du fuselage, assez simple, est typique des avions entoilés de cette époque L’imposant capot annulaire est une jolie pièce en alu qui dissimulera parfaitement le Zenoah 45 ou 62 L’aiLe Comme beaucoup d’avions Morane Saulnier de cette période, le MS AI est un avion à aile parasol dont la voilure est constituée de deux panneaux rectangulaires en légère fl èche. Ces derniers comprennent treize nervures principales en balsa, toutes de dimensions égales, avec une fausse nervure entre chacune d’elles au bord d’attaque. Deux Croisement de deux époques : Le Morane AI en passage bas avec en toile de fond, un Mirage F1 dans sa hangarette 30 MRA 837 longerons en pin 10x10mm, un à l’intrados et l’autre à l’extrados assurent la tenue de la voilure en fl exion. Le bord d’attaque est constitué d’une simple baguette de balsa de 10x10mm, tandis que le bord de fuite est un profi lé formé de baguettes en hêtre. Après assemblage et collage de toute la structure de la voilure, les servos d’ailerons sont installés couchés afi n de demeurer invisibles et simuler au mieux la commande Même s’il était plutôt spartiate, il était difficile de faire l’impasse sur l’aménagement du poste de pilotage ouvert. On est loin des glass-cockpits actuels… originale. Dans le même but, l’articulation des ailerons a été modifiée et les charnières remplacées par des pièces en aluminium « maison ». Les demi-voilures sont montées sur le fuselage au moyen d’une cabane et d’un ensemble de haubans en cordes à piano de 5mm gainées de pin et profi lées, vissés sur des platines fi xées sur la voilure et dans le fuselage. C’est en fait la partie la plus complexe de la construction, puisque c’est de la bonne fabrication de cet ensemble que dépendent les calages corrects et la solidité du modèle, et par là même, les qualités de vol et l’allure de notre chasseur. Le travail n’est pas vraiment facilité par l’absence totale de toute mention relative à l’incidence et au dièdre des demiailes… Béotiens s’abstenir ! Toute la voilure a été entoilée avec du Sig-Koverall. Après mise sous tension à chaud, trois couches d’apprêt ont été appliquées sur toutes les surfaces, en guise de préparation pour la peinture. Le FuSeLage Les éléments de la structure de l’avion tels qu’ils sont fournis dans le kit
La vieille dame montre ses dessous… La grande trappe d’accès à l’électronique est pratiquement invisible Nous abordons ici un domaine critique. Considérant que les confi gurations des deux avions sont identiques et les solutions techniques similaires, les essais initiaux ont mis en évidence un cruel manque de puissance moteur qui a nous obligés à utiliser la totalité de la piste de 60 mètres afi n de prendre l’air sans trop de problèmes. Une fois en l’air, force a été de constater que si le vol était bien réaliste, il était également risqué, comme toujours quand on vole en permanence à la limite, avec la puissance maximale permise par le EN VOL moteur. C’est pour cela, comme expliqué plus haut, que Pascual a cherché à obtenir plus de puissance de son moteur tandis que Ginès a carrément remotorisé son Morane. A l’atterrissage le modèle s’est d’abord avéré incontrôlable, car trop sensible aux ordres donnés sur l’axe de lacet. Il est donc très diffi cile de le ramener au sol sans problèmes, et dans la quasi-totalité des cas l’atterrissage se solde par un capotage ou un cheval de bois entraînant de la casse et des ruptures d’hélice. Nous avons donc dû nous adapter à l’avion, et apprendre à atterrir sur courte distance avant de laisser l’appareil terminer tout seul son roulage, sans toucher au manche de direction. Pour ce qui est du vol proprement dit, on peut affirmer que vu le travail effectué, et en dépit des corrections de détails exigées par le modèle, le comportement de nos deux Morane-Saulnier AI est réaliste et conforme à ce qu’on peut attendre de maquettes d’avions de combat de cette époque. MRA 837 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 1MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 2-3MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 4-5MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 6-7MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 8-9MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 10-11MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 12-13MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 14-15MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 16-17MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 18-19MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 20-21MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 22-23MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 24-25MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 26-27MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 28-29MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 30-31MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 32-33MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 34-35MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 36-37MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 38-39MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 40-41MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 42-43MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 44-45MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 46-47MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 48-49MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 50-51MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 52-53MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 54-55MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 56-57MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 58-59MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 60-61MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 62-63MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 64-65MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 66-67MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 68-69MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 70-71MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 72-73MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 74-75MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 76-77MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 78-79MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 80-81MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 82-83MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 84-85MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 86-87MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 88-89MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 90-91MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 92-93MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 94-95MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 96-97MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 98-99MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 100-101MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 102-103MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 104-105MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 106-107MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 108-109MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 110-111MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 112-113MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 114-115MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 116-117MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 118-119MRA numéro 837 déc 13/jan 2014 Page 120