MRA n°826 fév/mar 2012
MRA n°826 fév/mar 2012
  • Prix facial : 6,20 €

  • Parution : n°826 de fév/mar 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Rigel Éditions

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 83,9 Mo

  • Dans ce numéro : championnat de France maquettes.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
/Plan encarté mra n°a826 54 I FÉV MARS 2012 I Mra 826 La structure de l’aile est très dépouillée. C’est une vulgaire planche de Dépron 6mm renforcée par deux longerons et une clé en tube de carbone. Les tubes sont collés à l’époxy dans des gorges creusées dans les chants du Dépron à l’aide d’un petit outil très simple. gration des différents longerons et clé d’aile, en étant soigneux, précis et patient. J’ai procédé comme suit : J’ai d’abord préparé un endroit du chantier de travail avec du démoulant (la cire à parquet fait aussi l’affaire). Puis j’ai dessiné les emplacements des longerons et de la clé d’aile et recoupé la voilure en suivant les tracés avant de pratiquer, à l’aide d’un petit outil, une gorge dans la partie avant, dont on garnit les bords avec du scotch de carrossier pour protéger la surface du Dépron des souillures du mélange époxy-micro ballon utilisé pour y coller les longerons. Ces derniers sont assemblés en respectant l’angle de flèche voulu, avant d’être placés dans la gorge préalablement remplie d’un peu de mélange époxymicro ballon. L’excès de résine est ensuite enlevé à l’intrados et à l’extrados à l’aide d’une spatule en plastique, puis les scotchs de protections sont ôtés et l’assemblage est posé et calé sur le chantier apprêté au démoulant. Après séchage complet de la résine, on découpe dans la partie arrière de la voilure le triangle dont la base recevra le tube carbone faisant office de clé d’aile. Celui-ci est collé à l’arrière des longerons précédemment mis en place, en utilisant la même technique. Il ne reste plus qu’à pratiquer une autre gorge dans la partie arrière de la voilure et à recommencer la procédure décrite plus haut pour solidariser les deux moitiés avant et arrière de l’aile. Le résultat obtenu est une voilure légère, résistante et capable de supporter des facteurs de charge importants, supérieurs à ce qu’on exige habituellement de nos modèles. De toute façon, si les collages sont sujets à caution, on devrait être assez vite fixé… J’ai l’habitude de garnir les bords d’attaque de mes voilures avec une baguette de balsa 6x6mm arrondie par ponçage. C’est une précaution utile, qui prévient le vieillissement prématuré de mes modèles ; ceci n’est pas obligatoire et l’on peut se contenter d’utiliser du Blenderm. Construction du fuselage Il est maintenant temps d’entreprendre le travail d’assemblage du fuselage, qui n’a rien de bien compliqué. Il s’agit d’une simple caisse en Dépron ; com-
/Les bords d’attaque de l’aile basse étant particulièrement vulnérables aux chocs à l’atterrissage, il vaudra mieux les renforcer. Une baguette de balsa dur fera parfaitement l’affaire. posée de deux flancs solidarisés par quelques couples, avec une planche par-dessus et un bloc de styrodur pour le pif. Quelques coups de poncette suffisent à lui donner une allure plaisante et nous y sommes ! Si l’envie vous prend de donner de belles courbes, le rayon des angles du fuselage pourra être plus important si vous garnissez les flancs avec une bande de Dépron 6 x 10mm, sur la face interne de leurs contours. C’est une question de goût personnel… Comme il n’est pas indispensable pour la suite immédiate de la construction, le fuselage est remisé dans un coin. Les poutres On commence par les superposer afin d’en vérifier la symétrie et de corriger les imperfections éventuelles. Puis on fait un montage à blanc pour contrôler que tout est en ordre ; à ce stade, force est de constater que l’assemblage offre une rigidité toute relative. Pour remédier à cet important problème, des tubes carbone 4mm sont mis en place dans une gorge pratiquée dans la partie inférieure de chaque poutre. Là encore, le collage est réalisé à l’aide d’époxy additionné de microballon. Après séchage, on découpe les fentes qui recevront le stabilisateur, en s’aidant éventuellement d’un gabarit en carton pour conserver une bonne symétrie. Avant d’aller plus loin, la commande de profondeur doit être installée ; son emplacement et son trajet seront fonction de la localisation choisie pour le servo associé. Sur le proto, celui-ci est installé sur l’aile droite et la commande court sur la face intérieure de la poutre dans laquelle une gorge est creusée conformément aux indications du plan, en travaillant proprement, de sorte que le résultat soit montrable et exploitable. Montage des servos Après avoir équipé les palonniers des servos d’ailerons de dominos, allongé les câbles et contrôlé que les soudures ont été faites correctement ; vient le moment de les installer à leurs places respectives dans l’aile, tout comme celui de la profondeur. Le câblage pourra être retenu par un scotch ou intégré selon les goûts et l’humeur du moment. Assemblage final Après un montage à blanc de la poutre droite, qui permet de s’assurer que l’assemblage ne présente aucun défaut, on procède au collage définitif à l’époxy additionné de microballon, en s’aidant d’équerres pour contrôler les angles. Si on l’estime nécessaire, ont peut là aussi utiliser du scotch de carrossier pour protéger les surfaces des pièces à coller. Les excédants de colle ayant débordé sont enlevés en passant une On pourra dissimuler les câbles des servos dans l’épaisseur de l’aile. Cela représente un peu de travail, mais l’esthétique y gagnera beaucoup. Mra 826 I FÉV MARS 2012 I 55



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 1MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 2-3MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 4-5MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 6-7MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 8-9MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 10-11MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 12-13MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 14-15MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 16-17MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 18-19MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 20-21MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 22-23MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 24-25MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 26-27MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 28-29MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 30-31MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 32-33MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 34-35MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 36-37MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 38-39MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 40-41MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 42-43MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 44-45MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 46-47MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 48-49MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 50-51MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 52-53MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 54-55MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 56-57MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 58-59MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 60-61MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 62-63MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 64-65MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 66-67MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 68-69MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 70-71MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 72-73MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 74-75MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 76-77MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 78-79MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 80-81MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 82-83MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 84-85MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 86-87MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 88-89MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 90-91MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 92-93MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 94-95MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 96-97MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 98-99MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 100-101MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 102-103MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 104-105MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 106-107MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 108-109MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 110-111MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 112-113MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 114-115MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 116-117MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 118-119MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 120