MRA n°826 fév/mar 2012
MRA n°826 fév/mar 2012
  • Prix facial : 6,20 €

  • Parution : n°826 de fév/mar 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Rigel Éditions

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 83,9 Mo

  • Dans ce numéro : championnat de France maquettes.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
Essai super decathlon La roulette de queue solidaire du volet de dérive. Pour faciliter le centrage, radio et réservoir ont été montés le plus en arrière possible par l’auteur. platines et régler les commandes. Il y a pas mal de place à l’intérieur du fuselage. Il faut cependant improviser un peu au moment de fixer le récepteur 2,4GHz. J’ai ajouté une petite plaque de balsa pour y installer ce dernier à l’aide de mousse adhésive double face, et disposer correctement ses deux courtes antennes. Le réservoir de 220cc est mis en place et calé avec de la mousse. Son goulot traversant la paroi coupefeu, l’étanchéité est assurée par un cordon de mastic silicone ou acrylique pour éviter les infiltrations de carburant venu du compartiment moteur dans la cabine (surtout avec un 4T qui peut « cracher » par le carburateur…). Le premier vol a montré que ce type de disposition n’était pas l’idéal. Par la suite, le réservoir a été changé, reculé, et le récepteur placé sur un étrier en alu juste sur son arrière. Le bâti-moteur fourni est en nylon bleu, assez souple qui devrait assez bien amortir les vibrations. L’OS 52/4T que j’ai monté, tient quasiment entièrement sous le capot. J’ai juste dû faire une petite découpe pour le cache-culbuteurs, mais cela ne déforme pas beaucoup la ligne du capot. La sortie d’échappement a été prolongée par un flexible et le mini pot a été placé sous le fuselage, dans la sortie d’air chaud du capot. Il est de ce fait pratiquement invisible. Le contact bougie, fixé sur la cloison pare feu, est un raccord du commerce ; une petite ouverture circulaire permet d’y accéder facilement. Le train, en alu laqué blanc, est composé de deux moitiés qui sont vissées sur la plaque prévue à cet effet, sur le fond Le moteur, monté tête en bas, légèrement incliné pour mieux tenir sous le capot sans nécessiter trop de disgracieuses découpes. 48 I FÉV MARS 2012 I MRA 826
En VOL Je laisse la parole à Jean Benoit, le pilote d’essai : Avant le premier vol, le Décathlon est aligné sur la piste pour un essai de roulage. Sage précaution… A mi-gaz, il part brutalement de gauche et de droite en se dandinant, esquissant un drôle de french cancan ! Le modèle est visiblement trop lourd du nez. Le centrage préconisé à 100 mm du BA doit être strictement respecté. (Si vous préférez un CG plus avant, 90mm est la limite à ne pas dépasser). Au premier essai de décollage, ces mauvaises dispositions se confirment : Il est impossible de rouler droit et d’arracher l’appareil. Pour en avoir le cœur net, une clé Allen du fuselage. Puis, les roues et leurs carénages sont mis en place. L’étape suivante est la mise en croix, préalable à l’installation des haubans. Ceux-ci sont en tube alu. Ils s’attachent avec une vis et un écrou sur une patte sortant latéralement du fuselage et le raccord sur l’aile se fait via deux chapes vissées sur des quick-links et qui se clipsent dans deux tétons métalliques percés et vissés dans l’aile. Tout est prévu, étudié. Un petit bémol cependant : les quick-links sont maintenus par serrage de la vis-pointeau d’un insert laiton situé à l’extrémité de chaque hauban. Ce système ne m’a pas inspiré confiance La pièce dont collage défectueux aurait pu avoir de désastreuses conséquences… de 24 gr est scotchée à l’arrière du volet de dérive avant un nouvel essai. A la mise des gaz, le Décathlon reste difficile à diriger (peut-être un des effets de la dérive hypersensible ? NDLR) mais il consent enfin à quitter le sol. En l’air, le modèle dévoile son vrai visage : celui d’un petit avion sympa qui ne doit pas être brusqué. Le moteur OS 52/4T est suffisamment puissant pour voler relax mais ne permet pas toutes les pitreries que l’on s’autoriserait volontiers. Un moteur plus puissant serait tout à fait adapté. Globalement, le vol est stable sur tous les axes, mais pas très rapide. Le seul point noir à signaler est l’efficacité démesurée du volet de dérive. A la moindre action du palonnier, le Décathlon engage franchement en roulis et le déclenché brutal n’est jamais loin si on insiste. On pourra régler ce problème en ajoutant de l’exponentiel. La vrille est très engagée et rapide. Ce comportement fait du Décathlon modèle réduit un avion acrobatique, très maniable -à l’instar de son grand frèremais le rend assez délicat pour un débutant en pilotage 3 axes. En dépit de son aspect sympathique, ce n’est donc pas un avion de transition. L’atterrissage est facilité par la relative faiblesse de la vitesse de vol et la stabilité, mais le train assez rigide fait facilement rebondir l’avion au touché des roues. MRA 826 I FÉV mars 2012 I 49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 1MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 2-3MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 4-5MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 6-7MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 8-9MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 10-11MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 12-13MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 14-15MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 16-17MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 18-19MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 20-21MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 22-23MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 24-25MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 26-27MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 28-29MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 30-31MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 32-33MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 34-35MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 36-37MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 38-39MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 40-41MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 42-43MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 44-45MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 46-47MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 48-49MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 50-51MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 52-53MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 54-55MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 56-57MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 58-59MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 60-61MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 62-63MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 64-65MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 66-67MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 68-69MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 70-71MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 72-73MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 74-75MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 76-77MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 78-79MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 80-81MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 82-83MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 84-85MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 86-87MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 88-89MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 90-91MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 92-93MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 94-95MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 96-97MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 98-99MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 100-101MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 102-103MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 104-105MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 106-107MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 108-109MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 110-111MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 112-113MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 114-115MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 116-117MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 118-119MRA numéro 826 fév/mar 2012 Page 120