MRA n°823 aoû/sep 2011
MRA n°823 aoû/sep 2011
  • Prix facial : 6,20 €

  • Parution : n°823 de aoû/sep 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Rigel Éditions

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 64,1 Mo

  • Dans ce numéro : « Giant » Corsair, un kit tout bois.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 90 - 91  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
90 91
ESSAI fun convenablement en fonction du sens de vol retenu, sinon, le Quadflyer sera incontrôlable et potentiellement dangereux. Le gyroscope ne compensera alors pas correctement les effets parasites induits, voire même, il les accentuera. Par ailleurs, il doit impérativement être monté bien amorti, et en cela, les mousses fournies dans le kit sont parfaites. Il vous faudra aussi respecter scrupuleusement le code couleur lors de l’assemblage des prises entre variateurs et moteurs afin que ces derniers tournent dans le bon sens (ils doivent être contrarotatifs deux à deux dans la diagonale). On branche les quatre variateurs au milieu du châssis, sur le raccord permettant de connecter la batterie d’alimentation. L’autre brin se branche sur l’entrée du gyroscope adéquate (moteur 1 sur entrée 1, etc... Regardez bien les schémas de la notice). Une fois les connections côté « entrées » du gyroscope faites, il faut brancher les « sorties » vers le récepteur. Deux possibilités s’offrent alors à vous pour le réglage de ce gyroscope : La première consiste à régler son mode de fonctionnement manuellement, en poussant un micro interrupteur sur le dessus du boîtier, avec un petit outil. On fait ainsi le choix entre une phase de vol type stationnaire (auto stabilité accrue => led verte) ou plus dynamique (mode « cruise » => led rouge). Ce mode de sélection implique aussi de régler le gain du gyroscope manuellement en tournant un petit potentiomètre. Ceci peut devenir vite fastidieux dans la mesure où il est recommandé d’initialiser le gyroscope en mode « Cruise » puis éventuellement de basculer en mode Stationnaire... Prêt à bondir... Il ne manque plus qu’une petite décoration originale sur le capot au centre de la machine. Pourquoi ne pas récupérer les personnages traditionnellement posés au sommet d’un gâteau de mariage ? Ce serait l’occasion d’une danse majestueuse... 106 I AOÛT SEPT 2011 I MRA 823 La seconde possibilité consiste à gérer tout cela via un interrupteur dédié sur l’émetteur radio. Il suffit de connecter alors le brin de fil vert venant du gyroscope sur une voie libre du récepteur et d’attribuer un interrupteur sur votre émetteur destiné au basculement d’un mode de vol à l’autre. Ce système permet un réglage beaucoup plus fin du gain gyroscopique, la compensation pouvant être affinée dans chaque phase de vol directement depuis l’émetteur. Ce fonctionnement est clairement à privilégier, sauf si votre radiocommande ne peut pas gérer le basculement (nombre de voies ou d’interrupteurs insuffisant). C’est plus simple, plus fiable, plus précis et ça ne risque pas d’endommager les micro-switches du gyroscope. Enfin, un capot en ABS vient coiffer le récepteur et le gyroscope. Il est maintenu en place par des aimants qu’il faut coller à la cyano. Attention lors de l’assemblage de ceux-ci, les aimants sont très solidaires entre eux, ne pas les laisser se fréquenter de trop près... La masse totale obtenue, complètement équipé (sans le récepteur, ni la batterie cependant), est de 405 grammes, ce qui est raccord avec ce qui est annoncé par Gaui. Réglages Il est conseillé dans la notice de partir, pour ceux qui ont des radiocommandes programmables, d’un programme avion. Bien sûr, le Quadflyer n’est pas équipé de servos, comme un hélicoptère ou un avion classique. Ils sont remplacés par les quatre variateurs qui bénéficient des savants mixages en provenance du gyroscope. Cependant, pour plus de commodité et de clarté, la dénomination sorties « servos » demeure sur le récepteur. Dans la notice, un précieux tableau récapitulatif vous indiquera la nécessité d’inverser ou non les « servos » selon la marque de votre ensemble R.C. Cela facilite grandement les réglages. Ma radio étant une Graupner/JR, il me fallait inverser tous les servos sauf celui des gaz. Cette recommandation s’est avérée exacte. Pour le confort en vol et eu égard au fait que les moteurs sont relativement proches les uns des autres (33 cm en diagonale), j’ai pris le parti de réduire électroniquement d’emblée la course des fonctions « ailerons » et « profondeur », de 50%, et et j’y ai ajouté 25% d’exponentiel. Ça peut paraître beaucoup (à affiner selon votre radio), mais dans mon cas, cela rend la machine particulièrement onctueuse sur tous les axes. Il est à noter également, que les variateurs doivent tous être initialisés simultanément avant le premier envol afin d’avoir une réponse homogène des commandes. La procédure de couplage des variateurs est la suivante : débrancher le fil vert du gyroscope sur le récepteur et mettre le potentiomètre de La séance de réglage en vol a eu lieu en salle.
Le QuadFlyer, s’il a une forme d’OVNI, se pilote en fait comme un hélicoptère classique. Il est d’une grande stabilité en vol, mais il peut aussi se montrer fort dynamique, au choix du pilote. debriefing Gaui Quadflyer Temps de construction : 3 heures (programmation de la radio comprise). Masse constatée : 415 gr (avec récepteur, mais sans batterie) Domaine de vol : Indoor et outdoor par vent modéré. Niveau de pilotage hélicoptère requis : intermédiaire, pilote maîtrisant le stationnaire Moteurs : 4 moteurs électriques Brushless Scorpion GUEC GM-410 de 400 W ; Kv de 1050 Batterie : 2 ou 3 éléments LiPo 2200 mAh on a aimé + l’originalité du concept + la qualité du kit et sa conception générale + la robustesse de la cellule + le montage rapide + la souplesse de fonctionnement + les excellentes qualités de vol + la précision du pilotage on n’a pas AIMé - le léger flou sur la notice concernant l’uniformisation du signal des variateurs et sa procédure un peu fastidieuse - la relative petite taille de la machine. réglage du gain gyroscopique à 0. Allumer l’émetteur. Mettre tous les trims au neutre. Ouvrir la commande des gaz à fond. Brancher la batterie de propulsion sur votre Quadflyer : cinq bips sont alors émis. Baisser à ce moment le manche des gaz à zéro : trois nouveaux bips seront émis. Et c’est terminé. Déconnectez votre batterie LiPo du Quadflyer. Une fois ceci fait, la notice recommande aussi de limiter la valeur de la puissance maximum des moteurs à 75%, sinon, le gyroscope risque d’être dépassé... Conclusion Le Quadflyer 330 XS est un objet volant atypique. Une fois dépassée les appréhensions concernant sa visualisation en vol et s’être fait à l’allure générale de la machine, on se prend vite au jeu en mêlant des phases de vol stables à des moments beaucoup plus balistiques. Les départs arrêtés « canon » sont très spectaculaires eu égard à la relative petite taille de la machine. * Une vidéo du premier vol est visible sur Internet à cette adresse : http://www.youtube.com/watch ? v=nXLMNsDvkxw&feature=BF &list=ULx_tqx2afhvw&index=1 A noter que le vol étant exempt de toute vibration, le Quadflyer devient l’engin idéal pour devenir une petite plateforme volante pour appareil photo ou caméra vidéo. La masse de la machine en ordre de vol étant de 550 grammes (avec une batterie 2S), cela laisse une marge d’emport théorique d’environ 500 autres grammes. Les quelques essais de prise de photos et de vidéos que j’ai pu faire sont assez probants. Il est bien évident dans ce cas qu’une batterie 3 éléments devient obligatoire et que plus vous chargez la bête, plus l’autonomie s’en ressentira. Dans la notice, le constructeur fournit d’ailleurs un tableau indicatif de l’autonomie prévisible en fonction de la masse au décollage et du nombre d’éléments de la batterie de propulsion. Pour ma part, c’est décidé, je lui change bientôt le châssis pour pouvoir y monter à demeure un appareil photo ou une caméra. Je pense aussi m’essayer au vol en immersion à partir de cet engin, même si la légère dérive constatée dans le vent pourrait se révéler être un petit handicap... A suivre donc ! • médiocre passable bonne innovante Conception médiocre moyenne bonne excellente Qualité du kit compliqué délicat moyen facile Assemblage débutant intermédiaire confirmé expert Pilotage désagréable moyen agréable très plaisant Agrément en vol MRA 823 I AOÛT SEPT 2011 I 107



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 1MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 2-3MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 4-5MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 6-7MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 8-9MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 10-11MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 12-13MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 14-15MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 16-17MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 18-19MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 20-21MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 22-23MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 24-25MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 26-27MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 28-29MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 30-31MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 32-33MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 34-35MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 36-37MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 38-39MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 40-41MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 42-43MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 44-45MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 46-47MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 48-49MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 50-51MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 52-53MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 54-55MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 56-57MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 58-59MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 60-61MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 62-63MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 64-65MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 66-67MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 68-69MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 70-71MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 72-73MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 74-75MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 76-77MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 78-79MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 80-81MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 82-83MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 84-85MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 86-87MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 88-89MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 90-91MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 92-93MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 94-95MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 96-97MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 98-99MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 100-101MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 102-103MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 104-105MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 106-107MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 108-109MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 110-111MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 112-113MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 114-115MRA numéro 823 aoû/sep 2011 Page 116