Moto Passion n°1 nov/déc 2013
Moto Passion n°1 nov/déc 2013
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°1 de nov/déc 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 70,5 Mo

  • Dans ce numéro : le match... Yamaha V-Max contre Ducati Diavel.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
HARLEY-MANIA - Rassemblement Il y a deux endroits dans le monde où tout motard doit se rendre une fois dans sa vie : le rassemblement Harley de Daytona Beach et celui de Sturgis bike week. 42/MOTOPASSION Il y a deux endroits dans le monde où tout motard doit se rendre une fois dans sa vie : le rassemblement Harley de Daytona Beach et celui de Sturgis bike week. Les deux « concentration Harley » se différencie par leur esprit. Daytona bike week, c’est chromes et paillettes au bord de mer. Sturgis bike week, c’est le « biker's way of life » au milieu d’un écrin de verdure : les Black Hills. Chaque année début août, des hordes de motards convergent vers Sturgis, petite bourgade du Midwest pour participer au plus grand rassemblement motocyclisme du monde. Nichée au pied des Blacks-Hills, les collines noires du Dakota du Sud, cette ancienne cité minière de 6 000 âmes devient la « Mecque du deuxroues » et voit sa population passer à plus de 500 000 fous du « bike ». C'est un événement d'exception dont les activités incluent des courses de motos, de dragsters et le motocross. Bien sûr, la principale attraction est la rue principale de la ville, ouverte uniquement aux motos pour l'occasion, créant ainsi une marée de bikes et de bikers. Sur Main Street, la rue principale, c'est la grandmesse Harley, l'occasion de voir « l'America » en cuir et chromes. Sur les trottoirs, les curieux se bousculent pour admirer le défilé des « easy-riders » montés sur leurs machines infernales, entendre le vrombissement des moteurs chevauchés par des filles quasi-nues et des gros bras tatoués. Pour profiter pleinement de la manifestation, il faut débuter son périple bien en amont. D’après notre expérience, le run débute à Salt Lake City en Utah, traverse Grand Teton National Park, le Yellowstone et le parc national des Montagnes Rocheuses. Les 3 journées complètes à la Sturgis bike week sont mises à profit pour participer au rassemblement Harley, mais aussi pour visiter les parcs du coin : les Badlands, le Mont Rushmore, Crazy Horse Memorial, le Custer Park et ses milliers de bisons, sans oublier deux routes fabuleuses, l’Iron Mountain Road et la Needles Highway. Nous faisons aussi étape à Cody, la ville de Buffalo Bill et nous aurons l’occasion d’assister à son rodéo. Nous logerons à Deadwood, petite ville cow-boy où est enterrée Calamity Jane et qui ne se trouve qu’à 12 miles de Sturgis où nous irons vivre la fête à 100%. Aller à Sturgis de France C’est possible avec son Harley, mais c’est quand même le parcours du combattant ! Il faut savoir qu'embarquer une moto pour 15 jours aux USA n'est pas valable de tout point de vue : embarquement 1 mois à l'avance, récupération 1 mois après, prix du transport par bateau, risque de détérioration ou vol de pièces, assurance (on ne vous assure pas aux US et votre assureur français non plus), entreposage… bref, vous l'avez compris, il vaut mieux louer sur place une moto, ce qui est très facile mais demande de s’y prendre longtemps avant ! Car vous ne serez pas seul à vouloir louer une Harley à cette époque ! Si vous désirez seulement participer à la fête mais pas faire de miles, alors il est possible de louer directement chez le dealer HD de Sturgis. (Regardez notre encadré, les infos s’y trouvent). Attention aussi aux dates, par exemple, cette année le rassemblement débutait le 5 août pour se terminer le 11 août ! Et bien, dans la réalité, cela avait déjà commencé dès le vendredi 2 août au matin, avec l’arrivée des bikers en groupe, spectacle impressionnant ! Mais dès le
samedi soir dans la nuit, ou très tôt le dimanche matin, tout était quasiment vide ! Il est donc préférable d’arrivée le jeudi soir et de repartir comme tout le monde le dimanche suivant au matin ! Alors sachez que le prochain rassemblement aura lieu entre les 4 et 10 août 2014, soit du lundi au dimanche, on vous conseille vivement d’arrivée le vendredi 1er août. Il existe aussi de nombreux voyagistes qui proposent le périple Sturgis ! Mais la plupart vous proposent en fait, un circuit dont deux ou trois jours à Sturgis, pas la totalité. Le programme prévoit des visites ou autres, si vous ne recherchez que le rassemblement Harley, vous allez devoir vous débrouiller tout seul ! Remarquez, cela présente un gros avantage, le prix ! Car c’est de cette manière que vous allez faire le voyage à moindre coût ! Il existe des hôtels bien sûr dans la petite ville (7 000 habitants seulement), on peut aussi loger chez l’habitant ou l’habitante si vous avez de la chance ! Il existe aussi des campings officiels (entre 20 et 25 km de Sturgis) et beaucoup de « sauvages », bien que cela ne soit pas autorisé aux Etats- Unis, il y a une certaine tolérance cette semaine-là ! Remarquez, il y a de la tolérance à tous les niveaux cette semaine de fête ! Le camping le plus célèbre et le plus « chaud » reste celui de la ville de Sturgis, le Buffalo Chip est génial, mais il faut réserver dès maintenant et encore, il est peut-être déjà trop tard. L’avantage de ce camping, c’est aussi qu’il s’occupe de tout, vos résas pour les concerts, les animations etc. car sans sézame vous ne rentrerez pas dans les concerts, trop de monde et tous ou presque sont payants, sauf justement ceux du camping. La musique dure quand même presque toute la nuit, si vous comptiez sur quelques bonnes nuits de sommeil, ce n’est pas là qu’il faut séjourner ! Pour en revenir à ce qui nous intéresse ici, la folle semaine de Sturgis est tolérée presque durant cette période. La fête débute avec l’arrivée dès le vendredi ou le samedi des groupes de bikers venus de toute l’Amérique et même du Canada ! L’arrivée est un spectacle à lui tout seul ! Car la plupart des « bikers » viennent déguisés… Et certains déguisements frisent l’indécence ! C’est ainsi que l’on peut voir se promener dans la rue des filles en petites, très petites tenues sans attirer la foudre de la police locale, alors que l’exhibition est totalement interdite aux USA. C’est la même chose avec l’alcool, on voit même des bikers avec une bouteille à la main, la police surveille, mais ne dit rien ! Essayez de faire ça en dehors de cette période et vous vous retrouvez au poste de police pour 48 heures minimum ! Cultivant un côté « hors-la-loi », le sexe et les femmes sont souvent indissociables du monde biker. On peut assister à différents spectacles de strip-tease et de femmes nues ou de concours de t-shirts mouillés. Durant cette semaine, tout au feeling, rien n’est programmé… MOTOPASSION/43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 1Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 2-3Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 4-5Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 6-7Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 8-9Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 10-11Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 12-13Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 14-15Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 16-17Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 18-19Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 20-21Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 22-23Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 24-25Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 26-27Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 28-29Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 30-31Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 32-33Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 34-35Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 36-37Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 38-39Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 40-41Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 42-43Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 44-45Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 46-47Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 48-49Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 50-51Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 52-53Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 54-55Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 56-57Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 58-59Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 60-61Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 62-63Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 64-65Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 66-67Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 68-69Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 70-71Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 72-73Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 74-75Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 76-77Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 78-79Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 80-81Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 82-83Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 84-85Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 86-87Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 88-89Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 90-91Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 92-93Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 94-95Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 96-97Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 98-99Moto Passion numéro 1 nov/déc 2013 Page 100