Métro Montréal n°2015-12-24 jeudi
Métro Montréal n°2015-12-24 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-12-24 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (256 x 291) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 8 Mo

  • Dans ce numéro : la vie à 4 pieds de hauteur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
Pages : 1  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
1
Metro Montréal DÉCOUVREZ CE QU’IL Y A DE NEUF... VOYEZ NOS PLUS RÉCENTES OFFRES À LA PAGE 18 Une décennie à immortaliser la beauté Métro rencontre la photographe de mode Garance Doré, « ambassadrice du style à la française ». page 20 MONTRÉAL Jeudi 24 décembre 2015 journalmetro.com LE PIRE DE LA DÉSINFORMATION ION SUR LE WEB LE QUOTIDIEN LE PLUS LU SUR L’ÎLE DE MONTRÉAL La vie à 4 PIEDS de hauteur page 4 Des membres de l’Association québécoise des personnes de petite taille, dont Matías Sierra, demandent à ce que la réalité des gens touchés par le nanisme obtienne davantage de reconnaissance au sein de la société./CHANTAL LÉVESQUE/MÉTRO DU BONHEUR EN BOÎTE ! Ville de Montréal LA REQUÊTE DES COLS BLEUS REJETÉE La Commission des relations du travail a tranché  : 2 000 syndiqués devront purger leur suspension pour grève illégale. page 3 6 BEIGNES 3 99$ * Ne peut être jumelé à aucune autre offre ou promotion. Offre valable jusqu’au 24 décembre 2015 dans tous les Dunkin’Donuts participants. 2015 DD IP Holder LLC. Tous droits réservés. * L’inspecteur viral dresse son palmarès arès 2015 des fausses nouvelles. page 6 Larguée par le réseau de la santé Soins. Une citoyenne dénonce la difficulté qu’elle a eue à obtenir des services pour sa mère, atteinte de graves problèmes de santé mentale. Elle a même craint que celleci se retrouve à la rue. ROXANE LÉOUZON roxane.leouzon@journalmetro.com À la fin du mois d’octobre, la mère de Danielle Paquette- Harvey a été hospitalisée à l’hôpital Notre-Dame pour une psychose. « Elle en fait deux ou trois fois par année depuis quelque temps. L’an dernier, elle a composé le 911 et a demandé aux policiers de lui tirer dessus, a rapporté cette mère de famille de 31 ans. À chaque tentative de suicide, elle est renvoyée chez elle sans suivi après quelques jours. Elle n’a pas de médecin de famille. » M me Paquette-Harvey pensait que cette fois-là serait différente. La travailleuse sociale qui évalue sa mère recommande que cette Musique LES PIEDS QUI GIGUENT AVEC LE VENT DU NORD Avec son trad fièrement assumé, le groupe québécois revient à Montréal pour célébrer sa 19 e Veillée de l’avant-veille. veille. page 16 Dramatique dernière, qui a reçu un diagnostic de trouble bipolaire, soit hospitalisée plus longuement, suive une thérapie et ait un suivi psychiatrique régulier. « Ma mère était complètement déconnectée. Elle ne pouvait pas répondre à une question simple », a souligné la jeune femme inquiète. Ses espoirs s’évanouissent peu de temps après que sa mère a été transférée à l’hôpital Jean-Talon. « Elle s’est sentie abandonnée, elle a voulu rentrer chez elle, et ils l’ont laissée partir », s’est désolée M me Paquette-Harvey, qui croit que sa mère n’était pas en mesure de juger de son propre état. Lorsqu’elle a rencontré Métro en novembre dernier, M me Paquette-Harvey était complètement découragée et épuisée. Elle essayait depuis « Plus d’une fois, les ambulanciers ont noté que son appartement était insalubre. Elle n’est plus capable de vivre une vie normale ou de manger régulièrement. Ça va être dramatique si elle est expulsée de son logement. » Danielle Paquette-Harvey, en novembre dernier plusieurs années d’obtenir des soins pour sa mère. Si l’histoire de cette patiente se termine bien, c’est parce que sa fille a été tenace et a pris les grands moyens. Elle a dû aller devant les tribunaux pour obtenir une ordonnance qui a forcé sa mère à subir une évaluation psychiatrique à l’hôpital. « Elle est restée presque un mois à l’hôpital, où ses médicaments ont été réajustés. Elle aura un suivi à la maison, offert par des organismes à but non lucratif », a-t-elle relaté. Le CIUSSS du Nord-de-l’Île, auquel appartient l’hôpital Jean-Talon, n’a pas pu fournir d’information sur le dossier d’une patiente ni le commenter. Des services psychiatriques sous pression page 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :