Métro Montréal n°2015-07-03 week-end
Métro Montréal n°2015-07-03 week-end
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-07-03 de week-end

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (256 x 291) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 6,1 Mo

  • Dans ce numéro : des résidants de Rosemont sans rue depuis huit mois.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
journalmetro.com Week-end 3-5 juillet 2015 02 La Ville veut revoir son modèle de protection du patrimoine ACTUALITÉ STM Luc Tremblay nommé DG La Société de transport de Montréal (STM) a finalement pourvu le poste de directeur général à l’interne. L’ancien directeur aux finances, Luc Tremblay, a été choisi parmi quelque 150 candidats. Le conseil d’administration a entériné hier la nomination de M. Tremblay. Ce dernier a été choisi au terme d’un processus de sélection de près de six mois, au cours duquel plus d’une centaine de candidats ont été identifiés. Seulement quatre gestionnaires ont été convoqués en entrevue. Luc Tremblay assumait l’intérim à la direction générale depuis le congédiement de CarlDesrosiers, survenu au mois de décembre. MÉTRO Politique. Montréal entend se doter d’un nouveau plan match pour protéger son patrimoine. Cl MARIE-EVE SHAFFER me.shaffer@journalmetro.com À l’automne, un bilan de la Politique du patrimoine, qui a été adoptée en 2005, sera dressé. Une consultation publique sera par ailleurs organisée en vue de l’élaboration d’une nouvelle politique. « La clé, c’est de trouver des mesures [pour protéger le patrimoine], a indiqué la responsable du patrimoine et de la culture, Manon Gauthier. Est-ce qu’il y a moyen d’étendre certaines règlementations pour pouvoir protéger le patrimoine modeste. Avant de démolir, on va se réapproprier [les bâtiments], on va les requalifier, les repenser. Est-ce qu’il peut y avoir de nouveaux modèles ? Il faut qu’on se donne un plan de match global. » Depuis son arrivée en poste, M me Gauthier s’est assurée qu’un répertoire de tous les bâtiments d’intérêt patrimonial, tant publics que privés, soit créé. Il est aujourd’hui complété. Projet Montréal en avait Vision plus large « On ne travaille pas en silo. Plutôt que de multiplier les consultations publiques, il faut qu’on se donne un plan de match global. » Manon Gauthier, responsable du patrimoine, de la culture et du design au comité exécutif de la Ville de Montréal fait la demande l’an dernier à la suite de la démolition de la Maison Redpath. Celle-ci, qui était un des derniers bâtiments d’architecture Queen Anne de la métropole, a été détruite après avoir été laissée à l’abandon pendant près de 25 ans. Les réglementations des arrondissements en matière de patrimoine font l’objet de discussions au sein des autorités municipales. Projet Mont réal et Héritage Montréal avaient d’ailleurs réclamé un resserrement des règlements. M me Gauthier a indiqué que des efforts doivent encore être consentis pour protéger le patrimoine, en évoquant notamment le jardin de la Maison Notman, mais aussi les anciens hôpitaux laissés vacants. Une application mobile sur le patrimoine montréalais La nouvelle application recense environ 900 attraits montréalais situés le long du fleuve Saint-Laurent./YVES PROVENCHER/MÉTRO Une nouvelle politique du patrimoine doit encore être élaborée à Montréal. Celle mise en place en 2005 n’a pas pu empêcher la démolition, l’an dernier, de la Maison Redpath./PHOTCAL.ORG to : EXCLUSIF Une application mobile répertoriant tous les sites d’intérêt patrimonial autour de l’île de Montréal a été conçue par l’administration municipale. Pas moins de 900 attraits ont été recensés le long du fleuve Saint-Laurent, des lacs Saint- Louis et des Deux-Montagnes, de la rivière des Prairies et des canaux de Lachine et de l’Aqueduc. Le parcours riverain – c’est ainsi que la Ville appelle ce circuit – avait été présenté sur un site internet en 2013, mais les autorités municipales souhaitaient le mettre davantage en valeur. « On passe d’un répertoire à un outil de découverte », a expliqué la responsable de la culture et du patrimoine, Manon Gauthier. Cette dernière souhaite que les Montréalais puissent redécouvrir leur île à travers son patrimoine historique grâce à cette application mobile et que les touristes puissent en fait tout autant. Les sites du Vieux-Montréal ne sont pas mentionnés dans le parcours riverain puisqu’ils font l’objet d’une application mobile, Montréal en histoire. Ce sont surtout des sociétés d’histoire qui ont réclamé un outil technologique sur le parcours riverain. Son contenu est évolutif, a insisté M me Gauthier. Les descriptions seront bonifiées, et le nombre de sites significatifs sera augmenté. « On veut que les citoyens s’approprient cet outil », a-t-elle dit. Près de 30 000 $ ont été consacrés à la création de l’application mobile sur le parcours riverain. « C’est la toute première application qui a été développée à l’interne », a dit la responsable du patrimoine à la Ville de Montréal. L’application sur le parcours riverain offre un avant-goût de ce que proposera la Ville pour faire connaître les sites d’intérêt qui se trouveront le long Parcours 180 Le parcours riverain s’étend sur quelque 180 km. du parcours de la promenade urbaine fleuve-montagne, qui doit voit le jour à temps pour le 375 e anniversaire de Montréal. Mais Manon Gauthier, qui est aussi responsable de la culture, voit plus grand : elle croit que les œuvres d’art publiques pourraient aussi y être répertoriées. Elle aimerait également que des outils technologiques puissent énumérer les sites significatifs sur toute l’île. « Avec des initiatives comme Montréal en histoire et l’appel de projets dans les arrondissements pour le 375e, il se tisse une nouvelle géographie culturelle à Montréal autour des berges, a dit M me Gauthier. C’est un premier pas vers la suite. » MARIE-EVE SHAFFER
03 Dollard-des-Ormeaux. Près de 100 000 $ de bonus en 6 ans pour le DG VÉRONIQUE LEDUC veronique.leduc@tc.tc EXCLUSIF En pleine période d’austérité, le directeur général de la Ville de Dollard-des-Ormeaux a encaissé près de 100 000 $ de bonus en six ans, selon des données obtenues par TC Media grâce à une demande d’accès à l’information. De 2009 à 2014, huit gestionnaires se sont partagé pas moins de 172 340 $ en « montants forfaitaires », écrit la Ville. Au cours de ces six années, le DG Jack Benzaquen a reçu au total 98 000 $ en bonus, l’équivalent de 56,8% des 172 340 $. Le reste de l’argent, qui s’élève à 74 340 $, a servi à donner des primes aux directeurs de service. À lui seul, M. Benzaquen a reçu près de 24 000 $ de plus en bonus que tous les autres cadres réunis pendant la même période. Les primes offertes à M. Ben - Le DG de Dollard-des-Ormeaux, Jack Benzaquen/TC MEDIA Justifié « Moi et les membres du conseil croyons [...] que ce montant est justifié. » Edward Janiszewski, maire de DDO, qui a affirmé en entrevue que cette somme est importante, mais justifiée, car selon lui, les bonus sont accordés au DG en fonction d’une évaluation des économies dont il a été en mesure de faire profiter la municipalité zaquen ont toujours évolué à la hausse, passant de 10 000 $ en 2009 à 22 000 $ en 2014. Pour les autres cadres, les montants varient de 1 300 $ à 4 200 $. TC MEDIA LaSalle La collecte des ordures la nuit suscite la colère Des citoyens de la rue Gervais, à LaSalle, en ont ras-le-bol du vacarme causé par les camions qui effectuent la collecte des ordures ménagères entre 3 h et 6 h le matin. Danny Boyer, un de ces citoyens, dit s’être plaint à plusieurs reprises à la Ville de Montréal, qui l’a redirigé vers l’arrondissement. Rien n’a pourtant été fait. « L’an dernier, un homme m’a rappelé pour dire que l’entrepreneur ne devrait en aucun cas passer avant 7h. » M. Boyer dit s’être plaint de nouveau il y a quelques semaines, « mais je n’ai jamais eu de retour d’appel ». Du côté de l’arrondissement, « on a demandé à nos contremaîtres de faire une tournée et de prévenir l’entrepreneur responsable de la collecte des ordures de ne pas commencer le travail avant 7 h », explique Mathieu Robert-Perron, chargé de communications. TC MEDIA ÉVÉNEMENT SOURIRESRES AUX LÈVRES FOIRE ESTIVALE EN PLEIN AIR ENTRÉE GRATUITE ! CIDRERIE DU MINOT À HEMMINGFORD À seulement 45 minutes de Montréal ! 450 247-3111 ATMOSPHÈRE ÉLECTRISANTE vs VENDREDI 3JUILLET 2015-19H30 FORFAIT « ENFIN VENDREDI ! » 4 BILLETS + 4 BUDWEISER Â PARTIR DE 33$/PERSONNE ACHETEZ MAINTENANT AU 514 78 ? -2525 OU TICKETMASTER.CAIALOUETTES r:.: ; ; , :.. :.:.. lbITL4L0UE1IE5 D Q O TAILGATE ZONE DES PARTISANS.. :. ; NAVETTE GRATUITE NAVETTECHANCEUSE Y +.+. 4.- no.. S. :' : :. : di.:... - MOITIÉ – MOITIÉ ET BIEN PLUS ENCORE !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :