Métro Montréal n°2014-09-30 mardi
Métro Montréal n°2014-09-30 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2014-09-30 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (256 x 291) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 7,5 Mo

  • Dans ce numéro : hausse des taxes dans trois arrondissements.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Votre tarif est protégé pour les trois prochaines années. Chaque propriétaire d’entreprise sait qu’on n’est jamais à l’abri des dépenses imprévues. C’est pourquoi Bell offre maintenant un tarif garanti sur ses Forfaits Affaires. Profitez de tous les avantages de l’Internet Fibe et de la téléphonie du premier fournisseur au pays 1, ainsi que d’un soutien supérieur à un tarif garanti pour les 36 prochains mois. Bref, tout est mis en œuvre afin que chaque jour votre entreprise puisse en faire plus et en profiter plus. FORFAITS AFFAIRES À PARTIR DE 69garanti avec un 68 $/MOIS2 contrat de 36 mois Comprend : 3 4 avec 7 options d’appel 5 6 À jour en date du 1er septembre 2014. L’offre prend fin le 31 décembre 2014. L’offre est réservée aux nouveaux clients d’affaires au Québec, là où l’accès et la technologie le permettent. Cette offre peut être modifiée sans préavis et ne peut être combinée à aucune autre offre. Des frais de résiliation anticipée s’appliquent – un préavis de 30 jours est requis avant l’annulation de votre service. Des frais de 200 $ pour l’installation du forfait de base s’appliquent. Taxes en sus. D’autres conditions s’appliquent. Internet d’affaires : Location d’un modem Wi-Fi incluse. Sous réserve de votre engagement à respecter les modalités de votre entente de service Internet que vous trouverez à l’adresse bell.ca/modalitesinternetaffaires. L’offre téléphonie est en vigueur dans les régions non réglementées par le CRTC seulement. Fibe est une marque de commerce de Bell Canada. (1) Basé sur le plus grand nombre d’abonnés au service téléphonie et Internet au Canada. (2) Le prix s’applique du 1er au 36 e mois. Les frais de relais (0,13 $/mois), les frais d’accès au service 9-1-1 (0,15 $/mois) et les frais municipaux (0,40 $/mois) sont compris. (3) Vitesse de téléchargement de 10 Mbit/s et de partage de 1 Mbit/s, la vitesse de l’Internet peut varier selon votre configuration, l’utilisation simultanée de la télé IP (si disponible), l’achalandage sur Internet, le serveur et d’autres facteurs ; voir bell.ca/internet. (4) Le forfait comprend trois licences Protection Internet. Le client doit respecter la configuration système et les exigences techniques minimales indiquées à bell.ca/protectioninternet. (5) 1. Mise en garde 2. Afficheur 3. Renvoi automatique 4. Appel en attente 5. Composition abrégée 6. Recomposition automatique du dernier numéro 7. Blocage de l’affichage (6) S’applique aux appels interurbains automatiques à destination du Canada et du territoire continental des États-Unis, y compris l’Alaska et Hawaï. S’applique aux appels sortants ; à l’exception des appels sans frais. Tarif de 0,07 $/min additionnelle. Les appels à certains services de conférence ou de divertissement pour adultes, ou à destination de certaines régions à coût élevé peuvent faire l’objet de restrictions et d’autres restrictions d’utilisation énoncées dans les modalités de service ; rendez-vous à l’adresse bell.ca/modalitesdesservicesaffaires.
03 ru Luka Rocco Magnotta (à gauche), qui a admis avoir commis le meurtre de Jun Lin, a enregistré à nouveau un plaidoyer de non-culpabilité, hier./MIKE MCLAUGHLIN/LA PRESSE CANADIENNE Magnotta pas criminellement responsable, selon son avocat Justice. L’avocat de Luka Rocco Magnotta affirme que son client n’est pas criminellement responsable du meurtre de l’étudiant chinois Jun Lin et qu’il est schizophrène. Magnotta souffre d’un trouble de la personnalité limite, a déclaré M e Luc Leclair lors de la première journée du procès pour meurtre prémédité, hier. Il a mentionné qu’il existait de nombreux antécédents de schizophrénie dans la famille de l’accusé. Il compte présenter en preuve des dossiers médicaux, soulignant que l’accusé avait été hospitalisé dans une unité de soins psychiatriques de Miami. De son côté, le procureur Louis Bouthillier a dit vouloir prouver la préméditation de chacun des crimes reprochés à Magnotta. Ce dernier est demeuré impassible pendant que M e Bouthillier annonçait que le témoignage d’un journaliste britannique démontrerait que le meurtre de Jun Santé mentale « Il faut aussi considérer l’aspect mental de chaque accusation. C’est sur ce point que la défense portera son attention. » M e Luc Leclair, avocat de Magnotta, s’adressant aux membres du jury. Lin a été perpétré au terme de six mois de planification. Ce reporter et son entreprise de presse auraient reçu un courriel en décembre 2011 indiquant que l’accusé allait filmer le meurtre qu’il avait l’intention de commettre. Le procureur a aussi prévenu le jury qu’il verrait la prétendue vidéo du meurtre au cours de la troisième semaine du procès. Le juge Guy Cournoyer, de la Cour supérieure du Québec, a quant à lui avisé les jurés que leur tâche sera de déterminer l’état d’esprit de Magnotta lorsqu’il a tué le jeune étudiant. Le premier témoin à être entendu a été Caroline Simoneau, une technicienne en scène de crime du Service de police de la Ville de Montréal. Elle a pris plus de 100 photos de l’endroit où a été découvert le torse de Jun Lin. Diran Lin, le père de la victime, était présent dans la salle du tribunal, hier. Son avocat a dit que M. Lin promettait d’assister au procès jusqu’au verdict final. Les accusations portées contre Magnotta sont celles de meurtre prémédité, profanation de cadavre, publication de matériel obscène, harcèlement criminel du premier ministre Stephen Harper et d’autres membres du Parlement et envoi de matériel obscène et indécent. LA PRESSE CANADIENNE Propos contre Trudeau Sun Media s’excuse Le groupe médiatique Sun Media, une filiale de Québecor, a présenté hier soir ses excuses à Justin Trudeau pour un monologue qu’a prononcé contre lui le controversé chroniqueur Ezra Levant. Les excuses ont été lues par un narrateur au début de l’émission de M. Levant. Ce dernier n’a pas fait son meaculpa. La tirade de M. Levant contre le chef libéral avait pour origine une photo sur laquelle celui-ci embrasse une mariée sur la joue pendant que les demoiselles d’honneur les regardent. LA PRESSE CANADIENNE VENEZ COMME VOUS ÊTES Angélique Membre du YMCA ABONNEZ-VOUS. ymcaquebec.org Rodney Membre du YMCA AUCUNS FRAIS D’ADHÉSION ÉCONOMISEZ JUSQU’À 60 $ YMCA Cartierville YMCA Centre-ville YMCA du Parc YMCA Guy-Favreau YMCA Hochelaga-Maisonneuve YMCA Notre-Dame-de-Grâce YMCA Ouest-de-l’île YMCA Pointe-Saint-Charles YMCA Westmount Certaines conditions s’appliquent.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :