Métro Montréal n°2014-08-22 week-end
Métro Montréal n°2014-08-22 week-end
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2014-08-22 de week-end

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (256 x 291) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 15,0 Mo

  • Dans ce numéro : il faut redoubler d'efforts contre l'Ebola, dit MSF.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Offert chez les détaillants suivants : Profitez de la rentrée avec un iPhone sur le réseau LTE le plus vaste au pays 1. Imaginez la rentrée avec un iPhone sur le réseau LTE le plus vaste au pays 1. Ses vitesses de téléchargement ultrarapides faciliteront vos travaux de recherche. Avec 110 chaînes télé 2 accessibles peu importe où vous êtes, ce sera plus facile que jamais de vous la couler douce après l’école. 99 95 $ 3 Contrat de 2 ans et un forfait Plus avec données 729,95 $ sans durée fixe Profitez de conseils d’experts dès aujourd’hui. Visitez un magasin Bell près de chez vous : ANJOU Les Galeries d'Anjou BELOEIL Mail Montenach BLAINVILLE Les Galeries de Blainville BOISBRIAND Faubourg Boisbriand BOUCHERVILLE 1052, rue Lionel-Daunais BROSSARD Mail Champlain Quartier DIX30 CHAMBLY 909, boul. Périgny CHÂTEAUGUAY Centre Régional Châteauguay COWANSVILLE Domaine du Parc DELSON 5, Route 132 DOLLARD-DES-ORMEAUX 3476, boul. des Sources DORVAL Les Jardins Dorval DRUMMONDVILLE 2265, boul. St Joseph Les Promenades Drummondville GATINEAU Les Promenades Gatineau GRANBY Les Galeries de Granby HULL Les Galeries de Hull JOLIETTE Les Galeries Joliette LACHINE 2409, 46e Avenue LASALLE Carrefour Angrignon LAVAL 1655, boul. St Martin O. Carrefour Laval Centre Laval Les Portes de Ste-Rose Mégacentre Ste-Dorothée LONGUEUIL 666, Jean-Neveu 2771, boul. Jacques-Cartier E. Place Longueuil MAGOG Galeries Orford MONTRÉAL 892, rue Ste-Catherine O. 4399, rue St-Denis 7452, boul. Maurice-Duplessis Boul. Décarie (angle Jean-Talon) Centre Eaton – kiosques Centre Rockland Place Alexis-Nihon Place Dupuis Place Versailles Plaza Côte-des-Neiges Tour Jean-Talon (rez-de-chaussée) MONTRÉAL-NORD Centre Forest Place Bourassa MONT-TREMBLANT 517, rue de St-Jovite PINCOURT Faubourg de l’Île - kiosque POINTE-AUX-TREMBLES 12530, rue Sherbrooke E. POINTE-CLAIRE Centre Fairview REPENTIGNY 309, rue Notre-Dame Les Galeries Rive Nord ROSEMÈRE 232, boul. Curé-Labelle Place Rosemère SALABERRY-DE-VALLEYFIELD Centre commercial Valleyfield SHAWINIGAN 1520, rue Trudel SHERBROOKE 2700, rue King O. Carrefour de l'Estrie SOREL Les Promenades de Sorel STE-AGATHE-DES-MONTS 217 rue Principale ST-BRUNO-DE-MONTARVILLE Les Promenades St-Bruno ST-EUSTACHE 66, rue Dubois Place St-Eustache ST-HUBERT 5951, boul. Cousineau 3879, boul. Taschereau ST-HYACINTHE Les Galeries St-Hyacinthe ST-JEAN-SUR-LE-RICHELIEU 395, boul. Séminaire Nord Le Carrefour Richelieu ST-JÉRÔME 2121 boul. du Curé-Labelle Le Carrefour du Nord ST-LAURENT La Place Vertu ST-LÉONARD Le Boulevard ST-SAUVEUR-DES-MONTS 153, rue Principale TERREBONNE 1729, chemin Gascon Les Galeries Terrebonne TROIS-RIVIÈRES 5691, boul. Jean XXIII Centre Les Rivières VAUDREUIL-DORION 84, boul. Harwood 3120, boul.de la Gare VICTORIAVILLE 567, boul. des Bois-Francs sud La Grande Place des Bois-Francs L’offre prend fin le 30 septembre, 2014. Offert dans les zones de couverture de Bell Mobilité ; voir bell.ca/couverture. Des frais de 2 $/mois pour la facture papier s’appliquent à moins que vous vous inscriviez à la facture électronique et annuliez votre facture papier. D’autres frais mensuels, tels que pour le service 9-1-1 (Québec : 0,40 $) s’appliquent. Des frais uniques additionnels peuvent s’appliquer pour activer un nouvel appareil (frais de connexion de 15 $), pour débloquer un téléphone ou pour d’autres transactions. Voir bell.ca/fraisuniques pour plus de détails. Des frais pour la carte SIM (4,95 $) peuvent s’appliquer. Des frais de résiliation anticipée s’appliquent ; voir votre entente de service pour plus de détails. Modifiable sans préavis. Taxes en sus. D’autres conditions s’appliquent. (1) Offert avec une nouvelle activation ou un surclassement de 75 $/mois avant taxes (forfait de 55 $/mois + 500 Mo de données à 20 $/mois) ou avec un forfait de 60 $/mois lorsque ajouté à un compte existant. Une tarification promotionnelle peut s’appliquer ; voir bell.ca/forfaitsmobiles. (2) Basé sur l’étendue de la couverture du réseau partagé 4G LTE accessible aux clients de Bell vs le réseau LTE de Rogers. Voir bell.ca/reseauLTE. (3) Offert avec un forfait Bell Télé et Bell Mobilité, avec l’option Télé mobile. Comprend 10 heures de télé mobile par mois ; 3 $ s’applique par la suite. Canaux/contenu sujets à changement sans préavis et des périodes de décrochage peuvent s’appliquer. Une sélection de canaux en direct et de programmation Sur demande de votre abonnement Bell Télé est disponible et variera si le visionnement est effectué sur le réseau Wi-Fi à votre domicile ou à l’extérieur de votre domicile. Le contenu visionné sur le réseau Wi-Fi à domicile sera comptabilisé dans le calcul de votre utilisation mensuelle de données Internet. Détails à bell.ca/telepartout. Apple et iPhone sont des marques de commerce de Apple Inc.
03 Les syndiqués font monter la pression Vie privée Deux fois plus de plaintes en 2013 Québec. La colère des chefs syndicaux envers le gouvernement Couillard était palpable, hier, à la commission parlementaire chargée d’analyser le projet de loi 3 sur les régimes de retraite des employés municipaux. Si Québec va de l’avant avec sa loi, il se prépare des lendemains douloureux marqués par une détérioration du climat social, ont-ils prévenu, sur un ton menaçant qui a fortement déplu au gouvernement. En point de presse, hier, en marge de la commission, certains d’entre eux ont une fois de plus rejeté catégoriquement ce projet de loi, s’estimant floués par le gouvernement, qui a orchestré selon eux un exercice de consultation complètement bidon. Le président de la Fraternité des policiers de Montréal, Yves Francoeur, a qualifié la commission de farce. Le gouvernement, qui « ne respecte rien », est en train de mettre la table pour « des perturbations sociales importantes », selon lui. Le ministre des Affaires municipales Pierre Moreau n’a pas du tout apprécié « les menaces de perturbations sociales » proférées par le président syndical et il ne s’est pas gêné pour lui rappeler son serment de policier en commission parlementaire. Prenant la chose de haut, Le porte-parole des pompiers de Montréal, Ronald Martin, en commission parlementaire/FRANCIS VACHON/LA PRESSE CANADIENNE il lui a dit qu’il ne pouvait aborder l’étude du projet de loi avec l’attitude « si ça ne fait pas mon affaire, je casse tout ». Plus tôt, en point de presse hier matin, le ministre avait mis le feu aux poudres en reprochant aux syndicats de rejeter le projet de loi 3 sans proposer de solution de rechange. « Je m’attends à ce que les gens me disent quelles sont leurs solutions pour régler le problème », a fait valoir le ministre parrain du projet de loi qui fait l’objet d’une consultation jusqu’à mardi. « Il ment » à la population Cul-de-sac « Notre degré de frustration monte, parce que le dialogue de sourds est d’un côté seulement. » Marc Ranger, président de la Coalition syndicale pour une libre négociation en tenant de tels propos, a répliqué le président de la Coalition syndicale pour une libre négociation Marc Ranger, furieux. « On a plein de solutions à proposer et il les connaît déjà », a-t-il fait valoir. Plus tôt, le président du Regroupement des associations de pompiers du Québec et porte-parole des pompiers de Montréal, Ronald Martin, avait mis son grain de sel en traitant le maire Régis Labeaume de « démagogue » dans ce dossier. Durant son témoignage en commission, le regroupement a affirmé que les déficits passés des régimes de retraite municipaux devraient être assumés entièrement par les contribuables. Le projet de loi veut plutôt partager la note entre les employeurs et les employés. LA PRESSE CANADIENNE Le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada a accepté deux fois plus de plaintes en 2013 qu’en 2012. Bell Canada en est le principal responsable. En 2013, le Commissariat a traité 426 plaintes, contre 220 un an plus tôt. « Parmi les plaintes reçues, un très grand nombre (166) concernaient les changements apportés par Bell à sa politique de confidentialité », indique dans son rapport annuel Daniel Therrien, le commissaire à la protection de la vie privée du Canada. En novembre 2013, Bellavait soulevé l’ire de plusieurs clients en les informant qu’il entendait partager avec d’autres entreprises certains renseignements tels que leurs émissions de télévision préférées ou leur historique de navigation. MÉTRO Vérifications à la STM Fausse alerte La Société de transport de Montréal (STM) n’a trouvé aucun problème sur ses autobus, après avoir procédé à une vérification à la suite d’un rappel lancé par le constructeur Nova Bus. Quelque 865 autobus de la STM sont frappés par ce rappel, à cause d’un problème de câble. LA PRESSE CANADIENNE Poursuites. La Ville s’entend avec Zambito Le comité exécutif de la Ville de Montréal a approuvé mercredi une entente avec l’entrepreneur Lino Zambito, qui a reconnu devant la commission Charbonneau avoir déjà participé à un système de collusion. La Ville renonce ainsi à récupérer 300 000 $ en faux extras que l’entrepreneur a reconnu avoir touché, en échange de sa collaboration dans le cadre d’autres poursuites, ont rapporté plusieurs médias hier. La métropole espère ainsi récupérer davantage d’argent qu’avec sa seule poursuite contre Lino Zambito. MÉTRO L’entrepreneur Lino Zambito/ARCHIVES MÉTRO Gab Roy Nouvelles accusations L’ex-blogueur Gab Roy est de nouveau accusé, cette fois pour du harcèlement et de l’intimidation contre la chroniqueuse Sophie Durocher. L’affaire remonterait à février, alors que le blogueur aurait publié des photos indécentes de la chroniqueuse du Journal de Montréal sur les réseaux sociaux. Gab Roy est déjà accusé de contacts sexuels avec une adolescente de 15 ans et fait face à une poursuite civile intentée par la comédienne Mariloup Wolfe. MÉTRO Montréal. Des autocollants sur les vélos mal stationnés Des photos d’un vélo cadenassé sur une borne de stationnement et sur lequel est apposé un autocollant exigeant qu’il soit retiré ont filé sur les réseaux sociaux, hier. Sur l’autocollant, on peut lire que le vélo sera « retiré ou déplacé » par Stationnement Montréal si le propriétaire ne le fait pas volontairement. Selon Stationnement Mont réal, il n’est pas question ici d’envoyer des vélos à la fourrière, comme l’a fait l’arrondissement du Plateau- Mont-Royal avec des vélos enchaînés au mobilier urbain. Il s’agit plutôt d’avertir des Déplacements Selon Stationnement Montréal, de 24 heures à 1 semaine après l’avis, les vélos fautifs sont déplacés « à proximité » d’où ils étaient situés. borne, et le vélo est déménagé sur une borne appropriée, sans endommager le cadenas. propriétaires de vélos attachés à des bornes sans anneau conçu pour le verrouillage. JEFF YATES Parti québécois Michel Brûlé veut tenter sa chance L’éditeur Michel Brûlé a fait savoir hier qu’il compte briguer la chefferie du Parti québécois (PQ). Dans une lettre publiée sur le web, l’ex-candidat à la mairie de Montréal annonce qu’il proposera entre autres un changement de nom pour la formation souverainiste. Sous sa gouverne, le parti provincial serait rebaptisé Parti Amérique française et proposerait, entre autres, « que le président de l’Assemblée nationale soit un Amérindien, vêtu en costume d’époque ». Pour l’heure, M. Brûlé espère recruter 100 membres afin que le Parti Amérique française soit reconnu par le Directeur général des élections du Québec. MÉTRO



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :