Métro Montréal n°2014-07-29 mardi
Métro Montréal n°2014-07-29 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2014-07-29 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (256 x 291) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : bonne saison touristique en vue à Montréal.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Profitez de conseils d’experts dès aujourd’hui. Visitez un magasin Bell près de chez vous : 7 90$/MOIS 1 pendant 12 mois * Ça donne envie de sauter la clôture. Super solde Passez à Bell. Pour un temps limité. 2 3 L ANJOU Les Galeries d’Anjou BELOEIL Mail Montenach BLAINVILLE Les Galeries de Blainville BOISBRIAND Faubourg Boisbriand BOUCHERVILLE 1052, rue Lionel-Daunais BROSSARD Mail Champlain Quartier DIX30 CHAMBLY 909, boul. Périgny CHÂTEAUGUAY Centre Régional Châteauguay DELSON 5, route 132 DOLLARD-DES-ORMEAUX 3476, boul. des Sources DORVAL Les Jardins Dorval GATINEAU Les Promenades Gatineau HULL Les Galeries de Hull LASALLE Carrefour Angrignon LAVAL 1655, boul. St-Martin O. Carrefour Laval Centre Laval Les Portes de Ste-Rose Mégacentre Ste-Dorothée LONGUEUIL 666, rue Jean-Neveu 2771, boul. Jacques-Cartier E. Place Longueuil MONTRÉAL 892, rue Ste-Catherine O. 4399, rue St-Denis 7452, boul. Maurice-Duplessis Boul. Décarie (angle Jean-Talon) Centre Eaton – kiosques Centre Rockland Place Alexis-Nihon Place Dupuis Place Versailles Plaza Côte-des-Neiges Tour Jean-Talon (rez-de-chaussée) MONTRÉAL-NORD Centre Forest Place Bourassa PINCOURT Faubourg de l’Île – kiosque POINTE-AUX-TREMBLES 12530, rue Sherbrooke E. POINTE-CLAIRE Centre Fairview REPENTIGNY 309, rue Notre-Dame Les Galeries Rive Nord ROSEMÈRE 232, boul. Curé-Labelle Place Rosemère SHERBROOKE 2700, rue King O. Carrefour de l’Estrie ST-BRUNO-DE-MONTARVILLE Les Promenades St-Bruno ST-EUSTACHE Place St-Eustache ST-HUBERT 5951, boul. Cousineau 3879, boul. Taschereau ST-HYACINTHE Les Galeries St-Hyacinthe ST-JEAN-SUR-RICHELIEU 395, boul. Séminaire Nord Le Carrefour Richelieu ST-JÉRÔME Le Carrefour du Nord ST-LAURENT La Place Vertu ST-SAUVEUR-DES-MONTS 153, rue Principale TERREBONNE 1729, chemin Gascon Les Galeries Terrebonne VAUDREUIL-DORION 84, boul. Hardwood Aussi disponible chez : * S’applique à des périodes de facturation complètes 1. 133 $/mois par la suite 5 À jour en date du 23 juillet 2014. L’offre est d’une durée limitée, modifiable sans préavis, et ne peut être combinée avec une autre offre. Offert aux nouveaux clients résidentiels du Québec, là où l’accès et la technologie le permettent, qui s’abonnent à un forfait de trois services incluant : Télé À la Carte 15, Internet Fibe 25 avec utilisation illimitée et la téléphonie résidentielle de départ. Le programme Forfait peut être modifié/résilié en tout temps. Bell n’est pas tenue de fournir la réduction du Forfait pendant toute la durée d’un terme ; voir bell.ca/detailsforfait. Taxes en sus. Facture électronique sans frais, facture papier est 2 $/mois. D’autres conditions s’appliquent. Téléphonie résidentielle : Disponible là où non réglementée par le CRTC. Des frais de zone de service (3 $/mois) peuvent s’appliquer : voir bell.ca/fraispourzonedeservice. Par défaut, appels interurbains Canada et É.-U. à 30 ¢/min et frais de réseau à 2,95 $/mois pour le premier appel. Internet : Utilisation 150 Go/mois ; 2 $/Go additionnel ; (max. 80$/mois). (1) Le tarif mensuel promotionnel de 79,90 $ dans un forfait est calculé en appliquant un crédit promotionnel au prix courant comme suit : Télé À la Carte 15 : Tarif mensuel de 49,95 $ (52,95 $ à compter du 1er septembre), moins le rabais du forfait de 8 $, moins le crédit de 44,95 $/mois (47,95 $ à compter du 1er septembre) pour 12 périodes de facturation complètes, plus des frais de service numérique de 3 $ ; Bell Internet Fibe 25 : Tarif mensuel de 58,95 $, moins le rabais du forfait de 4 $, moins le crédit de 5 $/mois pour 12 périodes de facturation complètes, plus 10 $/mois pour utilisation Internet illimitée ; et Téléphonie résidentielle de départ : Tarif mensuel de 31,45$ (32,95 $ à compter du 1er septembre), moins le rabais du forfait de 4 $, moins le crédit permanent de 7,50 $/mois (9 $ à compter du 1er septembre). Les crédits s’appliqueront à votre première période de facturation complète de 30 jours et à chaque période de facturation complète par la suite, pour la durée de la promotion. Votre période de facturation peut ne pas débuter le jour où vous souscrivez à nos services. Le tarif mensuel courant s’applique donc aux services rendus avant votre première période de facturation complète de 30 jours ou si vous mettez fin aux services pendant une période de facturation de 30 jours. (2) Location à 0 $ est basée sur des frais mensuels de 15 $ moins un crédit mensuel de 15 $. Réservé aux nouveaux clients de Bell Télé avec un abonnement continu à trois services admissibles de Bell ; voir bell.ca/forfait. Bell demeurera le propriétaire du récepteur. Vous pouvez résilier la location à tout moment si vous retournez le récepteur. Les récepteurs peuvent être neufs ou remis à neuf au choix de Bell. (3) S’applique aux appels directs sortants provenant de et se terminant à l’intérieur de la province. (4) Télé Fibe : inclut l’installation du modem, de l’enregistreur Partout chez vous et de jusqu’à 2 récepteurs HD ; voir bell.ca/installationtelefibe. Frais d’installation de 50 $ pour chaque récepteur additionnel. Internet : des conditions s’appliquent ; voir bell.ca/installationtotale. L’installation de la Téléphonie résidentielle inclut une prise au point de branchement du service lorsque aucune n’est présente. Coût d’installation des prises supplémentaires : 99 $ pour la première prise, 55 $ pour toute prise subséquente. (5) Tarif mensuel de 132,85 $ dans un forfait (modifiable sans préavis) : Télé À la Carte 15 : Tarif mensuel de 52,95 $, moins le rabais du forfait de 8 $, plus des frais de service numérique de 3 $ ; Bell Internet Fibe 25 : Tarif mensuel de 58,95 $, moins le rabais du forfait de 4 $, plus 10 $/mois pour utilisation Internet illimitée ; et Téléphonie résidentielle de départ : Tarif mensuel de 32,95 $, moins le rabais du forfait de 4 $, moins le crédit permanent de 9 $ (Touch-Tone [2,80 $/mois], 9-1-1 [16 ¢/mois]et frais municipaux 9-1-1 [40 ¢/mois] inclus.). Fibe est une marque de commerce de Bell Canada.
03 Des panneaux à vitesse variable mis à l’essai Montréal Manifestation en soutien à Gaza Transport. Deux projets pilotes seront lancés cet automne sur les routes de Québec et de Montréal afin de tester des panneaux à vitesse variable. MARIE-EVE SHAFFER me.shaffer@journalmetro.com C’est le ministre des Transports, Robert Poëti, qui a demandé que cette technologie soit mise à l’essai dans les régions de la Capitale-Nationale et de la métropole. Les panneaux de signalisation choisis indiqueront la vitesse permise et la vitesse à laquelle roulent les automobilistes, ce qui encouragera ces derniers à appliquer les freins si cela s’avère nécessaire, d’après le ministre. « À certains moments, la limite de vitesse pourrait être plus basse ou plus élevée, selon la circulation automobile ou la météo. On a la technologie nécessaire », a dit M. Poëti, en entrevue à Métro. Les panneaux à vitesse variable ne seront pas installés sur des autoroutes, a précisé M. Poëti. Ils se trouveront toutefois sur des routes qui sont sous la juridiction du ministère des Transports. Les voies de circulation choisies seront dévoilées cet automne, tout comme les détails du projet. A priori, CAA-Québec voit d’un bon œil l’installation de Les panneaux de signalisation choisis indiqueront la vitesse permise et la vitesse à laquelle roulent les automobilistes./YVES PROVENCHER/MÉTRO panneaux à vitesse variable sur les routes du Québec. « C’est louable quand on sait que l’objectif est d’améliorer le bilan routier, a dit la porte-parole de l’organisme, Anne-Sophie Hamel. On martèle depuis des années que les gens doivent adapter leur conduite selon les conditions qui prévalent sur la route, que ce soit la pluie, la neige, le vent ou encore la densité de la circulation. Un panneau comme cela pourrait contribuer à inciter les gens à le faire. » Des vitesses à la hausse ? La chroniqueuse automobile Nadine Filion est elle aussi enthousiaste à l’idée que les limites de vitesse soient modulées selon les obstacles sur la route. bécois se montrent assez fins pour respecter ces limites, a- t-elle souligné. Parce que si on allait vers le 120 km/h, il ne faudrait pas que les conducteurs s’imaginent que les policiers seront tolérants pour ceux qui vont à 130 ou 135 km/h. » qu’il n’entend pas revoir à la hausse les limites de vitesse en raison notamment de l’état des routes du Les limites permises et tolérées demeureront les mêmes, a-t-il dit à Métro./YVES PROVENCHER/MÉTRO Quelques centaines de personnes se sont réunies hier devant le Consulat général d’Israël à Montréal afin de dénoncer l’offensive militaire du pays dans la bande de Gaza. Malgré la pluie, les manifestants ont pris part à une marche appelant à la fin des hostilités dans ce conflit qui a fait, en trois semaines de combats, plus de 1000 victimes palestiniennes et quelques dizaines de morts du côté israélien. MÉTRO Mission de « solidarité » Des députés canadiens se rendent en Israël Un groupe formé de cinq députés et d’un sénateur canadiens a pris la direction d’Israël dans le cadre de ce qui est qualifié de « mission de solidarité ». Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CCRJI) affirme que le voyage a pour objectif de donner aux parlementaires une connaissance concrète du conflit entre Israël et le Hamas. Les députés ne se rendront pas à Gaza, où les combats font rage. LA PRESSE CANADIENNE Fierté Montréal en quête de financement La 8 e édition de l’événement se tiendra du 11 au 17 août dans la métropole. Le traditionnel défilé clora le tout, le dimanche 17 août./ARCHIVES MÉTRO En plus d’être inférieur à celui des autres festivals, le financement public de Fierté Mont réal ne s’est pas ajusté à la croissance de l’événement, déplore son vice-président, Jean-Sébastien Boudreault. À quelques jours du coup d’envoi des festivités, l’organisation a fait appel à une lobbyiste afin de solliciter les différents ordres de gouvernement pour garnir ses coffres. Car l’aide gouvernementale que touche Fierté Montréal est « très modeste » comparativement à celle que reçoivent les autres grands événements au Québec, a souligné M. Boudreault hier. Selon lui, la contribution des différents ordres de gouvernements totalise de 23 à 26% Achalandage 500 000 L’événement Fierté Montréal a attiré près de 500 000 personnes l’an dernier et généré des retombées économiques de quelque 12 M$. du budget des autres festivals, alors que Fierté Montréal a droit à moins de 10%. Environ 70% de son budget annuel de 1,8 M$ provient du privé. « On est encore un jeune festival. [...] Mais on est la plus grosse Fierté francophone au monde », a fait valoir M. Boudreault. Le lobbying sera plus énergique auprès du gouvernement provincial – Fierté Montréal n’espère pas grand-chose d’Ottawa en raison des positions des conservateurs en ce qui a trait à la communauté lesbienne, gaie, bisexuelle et transgenre (LGBT). « Nous sommes au courant des insatisfactions de Fierté Mont réal », a signalé Cynthia Saint-Hilaire, attachée de presse de la ministre québécoise du Tourisme, Dominique Vien. Cependant, comme tous les programmes de subvention, celui des festivals et des grands événements sera scruté à la loupe par la Commission de révision permanente des programmes mise en place par le gouvernement de Philippe Couillard. En attendant, Fierté Montréal touchera son enveloppe annuelle de 60 000 $. LA PRESSE CANADIENNE Sondage sur la santé L’argent, une source d’inquiétude Les coûts reliés à la santé sont la principale inquiétude financière des Canadiens pour la dernière partie de leur vie, selon un sondage de la Banque de Montréal. Environ 74% des personnes interrogées prévoient que les coûts médicaux représenteront leurs plus importantes dépenses plus tard dans leur vie, révèle le rapport publié hier par l’institution financière. Mis à part les soins médicaux, 57% des répondants croient que la nourriture, les vêtements et tous les besoins essentiels constitueront leur dépense la plus importante. Les frais reliés à l’habitation suivent de près. LA PRESSE CANADIENNE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :