Métro Montréal n°2014-07-28 lundi
Métro Montréal n°2014-07-28 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2014-07-28 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (256 x 291) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 8 Mo

  • Dans ce numéro : 100 ans après, l'héritage de la Première Guerre Mondiale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Découvrez pourquoi Nissan est LA MARQUE AUTOMOBILE QUI CONNAIT LA CROISSANCE LA PLUS RAPIDE AU CANADA depuis les 12 derniers mois, parmi toutes les marques, excluant celles de luxe.º MA NISSAN MA BONNE AFFAIRE NISSAN MICRA 2015 - SUPER VOITURE. PRIX ÉTONNANT. PRIX À L’ACHAT À PARTIR DE 9998 $ + 1400 + $ =11398 FRAIS DE TRANSPORT ET PRÉPARATION $* CARACTÉRISTIQUES : • Caméra de marche arrière livrable• Rayon de braquage de 4,65 m• Sièges arrière divisés 60/40 à levier Micra SR illustrée* 4000 OBTENEZ $** NISSAN ALTIMA 2014 DE RABAIS À L’ACHAT AU COMPTANT SUR LES MODÈLES SÉLECTIONNÉS Altima 3.5 SL illustrée NISSAN JUKE 2014 SV À TRACTION AVANT DE19 793 PRIX À L’ACHAT AU COMPTANT À PARTIR $* SUR 60 MOIS Juke SV à traction intégrale illustré* 6500 OBTENEZ $** DE RABAIS À NISSAN MURANO 2014 L’ACHAT AU COMPTANT SUR LES MODÈLES SÉLECTIONNÉS Murano Platine illustré CONSULTEZ CHOISISSEZNISSAN.CA POUR PLUS DE DÉTAILS l L’ASSOCIATION DES CONCESSIONNAIRES NISSAN DU QUÉBEC Ces offres sont en vigueur du 1er au 31 juillet 2014 chez les concessionnaires Nissan participants. Les offres sont d’une durée limitée et sont soumises à l’approbation du crédit par Nissan Canada Finance. Les frais de transport et de prélivraison, la taxe sur le climatiseur (si applicable), les rabais du manufacturier et les contributions des concessionnaires sont inclus. Permis de conduire, immatriculation, assurances, droits spécifiques sur les pneus neufs (15 $) et taxes en sus exigés à la signature du contrat. Les modèles illustrés sont à titre indicatif seulement. Les offres sont exclusives et peuvent être modifiées, prolongées ou annulées sans préavis. Les concessionnaires peuvent fixer leurs propres prix. Visitez votre concessionnaire Nissan du Québec participant pour tous les détails. º La marque Nissan affiche la croissance la plus rapide dans le segment ne comprenant pas les véhicules de luxe, en fonction d’une comparaison des ventes au détail, pour la période de 12 mois allant de juin 2013 à mai 2014, de toutes les marques de véhicules au Canada et de la croissance des ventes moyennes sur 12 mois. * Prix à l’achat à partir de 11 398 $ pour une Nissan Micra 1.6 S 2015 (S5LG55 AA00) avec boite manuelle/17 248 $ pour une Nissan Micra 1.6 SR 2015 avec boite manuelle (S5SG55 AA00) telle qu’illustrée/prix à l’achat à partir de 19 793 $ pour un Nissan Juke 2014 SV à traction avant avec boite CVT (N5RT54 AA10)/25 274 $ pour une Nissan Juke 2014 SV à traction intégrale avec boîte CVT (N5AT14 AA00/10) tel qu’illustré. ** Le rabais à l’achat au comptant total de 4 000 $/6 500 $ est applicable uniquement aux modèles Altima 2014 (à l’exception du modèle Altima 2.5 2014 (T4LG14 AA00) avec boite CVT)/Murano 2014 (à l’exception de la version S à traction intégrale (L6RG14 AAA00) avec boite CVT). Le rabais à l’achat au comptant est uniquement disponible à l'achat au comptant pour les contrats signés et livrés entre les 1er et 30 juillet 2014. Le rabais est basé sur les dollars d’exploitation non-additionnables, sera déduit du prix de vente négocié avant les taxes et ne peut être combiné à des taux subventionnés de financement à l’achat ou à la location. Cette offre ne peut être combinée avec aucune autre offre. Certaines conditions s’appliquent. 1998-2014 Nissan Canada Inc. et Nissan Canada Finance, une division de Nissan Canada Inc. Les noms, logos, slogans, noms de produits et noms des caractéristiques de Nissan sont des marques de commerce utilisées sous licence ou appartenant à Nissan Motor Co. Ltd. ou à ses filiales nord-américaines.
03 Les syndicats des croupiers recommanderont l’entente Négociations. Les syndicats représentant les quelque 1 100 crou - piers des casinos de Montréal et de Lac- Leamy recommanderont à leurs membres de voter en faveur de l’entente de principe conclue samedi soir avec Loto-Québec. LAURENCE HOUDE-ROY laurence.houde-roy@journalmetro.com D’ici là, tous les moyens de pression des croupiers sont suspendus. Les détails de l’entente ne seront toutefois pas dévoilés publiquement avant la présentation devant les membres, qui aura lieu cette semaine. Plusieurs assemblées générales par jour seront organisées, pendant au moins deux jours, afin de rejoindre tous les membres et d’éviter un arrêt de travail. Les membres auront ainsi l’occasion de se prononcer sur cette nouvelle proposition et de procéder au vote. Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), qui englobe celui des croupiers de Montréal et de Lac-Leamy, a refusé de faire plus de commentaires avant la tenue des assemblées générales. Une grève de 24 heures a Première grève L’arrêt de travail de 24 heures de lundi dernier était la première grève depuis le début des moyens de pression, en juin. Les croupiers avaient manifesté précédemment en modifiant des éléments de leur uniforme. Tremblant en sont arrivés à une entente avec l’employeur le mois dernier, alors que ceux du casino de Charlevoix sont toujours en négociations. notamment été tenue lundi dernier pour prendre des orientations avant les rencontres de médiation. Des négociations intensives ont par la suite été entreprises entre les deux parties, en présence d’une conciliatrice. Sans contrat de travail depuis mars 2013, les croupiers du casino de Montréal avaient voté pour des moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève le 28 mai dernier, et ceux du casino de Lac-Leamy avaient fait de même le 10 juin. Les points en litige concernaient notamment les horaires de travail des employés temporaires et les salaires. Les croupiers demandaient des hausses de 2% par année, identiques à ce qu’ont obtenu les autres travailleurs du milieu des casinos, pour une convention collective de cinq ans ou plus. AVEC LA PRESSE CANADIENNE Les points en litige entre les croupiers et la société Loto-Québec concernaient notamment les horaires de travail des employés temporaires et les salaires./MÉTRO 1ACTUALITÉ Les policiers feront le point sur le « congé de masse » Le maire de Montréal, Denis Coderre, a qualifié l’absence d’une centaine de policiers au travail samedi de « totalement irresponsable »./JOSIE DESMARAIS/MÉTRO La Fraternité des policiers et policières de Montréal (FPPM) évaluera cette semaine la décision du maire de Montréal, Denis Coderre, qui refuse de payer la facture après qu’une centaine de policiers de Montréal ont pris un congé de maladie simultanément samedi. Ce « congé de masse » des policiers pourrait constituer un moyen de pression pour contester la réforme des régimes de retraite des employés municipaux. La FPPM nie toutefois avoir encouragé ses policiers à manquer une journée de travail. Les policiers qui étaient déjà en fonction ont dû faire des heures supplémentaires pour remplacer leurs collègues qui ne se sont pas présentés au travail. « Le temps supplémentaire Examen « On évaluera ce qui s’est passé pour vrai, et comment, puis quelle sera la suite des choses. » Éric Normandeau, porte-parole de la Fraternité des policiers et policières de Montréal (FPPM) que ça va coûter, ce n’est pas les citoyens qui vont le payer, ce sera le syndicat », a affirmé M. Coderre lors d’un point de presse samedi. La FPPM réserve pour le moment ses commentaires sur cette prise de position du maire et décidera cette semaine si elle y réagit, a indiqué à Métro Éric Normandeau, de la FPPM. La décision de la Commission des relations de travail (CRT) rendue tard dans la nuit de vendredi à samedi pourrait également faire partie de cette réflexion. La Ville avait demandé à la Commission d’intervenir, alléguant que les policiers de Montréal allaient « refuser, dans une proportion d’un policier sur deux », de se présenter au travail samedi « en invoquant des raisons de santé ». La CRT avait alors ordonné aux membres de la FPPM de « fournir leur prestation régulière et normale de travail ». « C’est un peu particulier parce qu’il n’y a personne qui a tranché en faveur de qui que ce soit dans ce dossier », a ajouté M. Normandeau, soutenant que les allégations de la Ville ne sont pas fondées. LAURENCE HOUDE-ROY Écrasement en Ukraine La GRC offre son aide aux Pays-Bas Un officier de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) a été dépêché aux Pays-Bas dans le cadre de l’enquête sur l’écrasement d’un appareil de Malaysia Airlines dans l’est de l’Ukraine, qui a fait 298 morts. Le Canada se dit prêt à assister les autorités néerlandaises dans leur enquête. L’émissaire de la GRC tentera de déterminer la nature de l’aide qui sera apportée. Le ministre canadien de la Défense, Rob Nicholson (photo), s’est entretenu samedi avec son homologue néerlandais. LA PRESSE CANADIENNE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :