Métro Montréal n°2014-07-11 week-end
Métro Montréal n°2014-07-11 week-end
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2014-07-11 de week-end

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (237 x 291) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 9,4 Mo

  • Dans ce numéro : Couillard rappelle à l'ordre Bolduc et Barrette.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Le 5 à 7 d’hier a tourné en 5 à 3 ? Il y a 482 pharmacies à Montréal.
03 Les vélos interdits dans des parcs montréalais Santé publique Barrette déplore « l’opportunisme » Bien que des panneaux interdisent maintenant aux cyclistes de circuler dans le parc Jeanne-Mance, les marquages des pistes cyclables qui mènent au parc demeurent sur la chaussée./YVES PROVENCHER/MÉTRO Cyclisme. Des pancar tes de signalisation interdisant la circu lation à vélo ont récemment été installées dans les grands parcs Jeanne- Mance et La Fontaine. MARIE-EVE SHAFFER me.shaffer@journalmetro.com Les cyclistes n’ont ainsi plus le droit de rouler dans les sentiers de ces parcs qui ne font pas officiellement partie du réseau cyclable de Montréal mais qui permettent de le rejoindre. Pour Vélo Québec, cette nouvelle signalisation n’a pas lieu d’être. « Je ne comprends pas l’obsession actuelle de la Ville de Montréal de vouloir à tout prix sortir les vélos des parcs. Il n’y a aucun fondement [à cette nouvelle signalisation] », a fulminé hier la présidentedirectrice générale de l’organisation cycliste, Suzanne Lareau. Vélo Québec a récemment réalisé une étude pour le compte de la Ville de Montréal au sujet de la cohabitation des piétons et des cyclistes. Elle visait notamment à vérifier si des plaintes avaient été formulées et si des accidents étaient survenus dans les parcs. « On n’a à peu près rien trouvé en six ans qui peut justifier qu’on décide de sortir les vélos des parcs », s’est indignée la PDG de Vélo Québec. Qui plus est, la signalisation sur la chaussée de l’avenue du Mont-Royal, à l’angle de l’avenue de l’Esplanade, n’a pas été harmonisée avec celle du parc Jeanne-Mance. Les vélos jaunes dessinés sur l’asphalte invitent toujours les cyclistes à rouler dans le parc. « Où est-ce qu’ils vont aller, les cyclistes qui arrivent Contravention 100 $ Les cyclistes qui contreviennent à la nouvelle signalisation dans les parcs Jeanne-Mance et La Fontaine sont passibles d’une contravention de 100 $. de l’avenue Esplanade, sur une chaussée désignée, dont les chevrons sur Mont-Royal leur indiquent d’aller dans le parc Jeanne-Mance ? » a tonné M me Lareau. Cette dernière a mentionné que, dans ce secteur, il n’existe aucun lien cyclable autre que le sentier du parc pour rejoindre la piste cyclable de la rue Rachel ou celle de l’avenue du Parc vers le centre-ville. Le responsable des grands parcs à la Ville de Montréal, Réal Ménard, a indiqué que cette nouvelle signalisation dans les deux grands parcs du Plateau- Mont-Royal n’était pas « définitive ». Il a reconnu que Vélo Québec aurait dû a priori être consulté. « C’est une erreur de ne pas avoir associé Vélo Québec à cette décision », a-t-il dit. M. Ménard, qui est présentement en vacances, organisera dès son retour à l’hôtel de ville, au début du mois d’août, une réunion d’urgence avec les autorités municipales et Vélo Québec pour mesurer les conséquences de cette décision. « Des cyclistes roulent à vive allure dans ces parcs, alors on a besoin d’être rassuré », a-t-il fait savoir. Le mois dernier, lors de l’annonce d’une consultation publique sur le développement du parc de La Fontaine, M. Ménard a manifesté son intention d’empêcher les cyclistes de circuler dans les parcs en raison de problèmes de cohabitation avec les piétons. Il envisageait de retirer les voies cyclables des parcs pour les aménager dans les rues. Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, qualifie d’« opportuniste » la démission de six directeurs régionaux de santé publique, à qui on reproche d’avoir exercé la médecine parallèlement à leurs fonctions administratives, ce que ne permet pas leur contrat. « [Ces démissions], je les ai reçues il y a deux semaines. [...] Ces gens-là ont décidé d’attendre le bon moment pour sortir sur la place publique », a déclaré le ministre en entrevue, hier. Le D r Barrette croit qu’ils ont voulu profiter de la controverse entourant le ministre Yves Bolduc, qui a reçu une prime de 215 000 $ pour la prise en charge de patients, son salaire de médecin et son salaire de député au cours de ses 18 mois passés dans l’opposition. LA PRESSE CANADIENNE Langue française Une plainte par jour en Ontario Le commissaire aux services en français de l’Ontario, François Boileau, dit avoir reçu l’équivalent d’une plainte par jour dans la dernière année, peut-on lire dans son rapport annuel déposé hier. Ces 280 plaintes individuelles portaient sur divers sujets, tels que l’absence de services en français à un comptoir gouvernemental et des consultations publiques unilingues en anglais, en passant par des services disponibles en français, mais non équivalents à ceux en anglais. LA PRESSE CANADIENNE 1ACTUALITÉ Insolite Winnipeg chantera Les gens de Winnipeg auront finalement le droit de chanter dans les autobus de la ville. La Ville avait récemment proposé un règlement interdisant les comportements dérangeants à bord des autobus, incluant le chant et les prestations musicales. Les contrevenants se seraient vu imposer une amende de 100 $. La proposition a été critiquée par certains résidants, qui estimaient que l’hôtel de ville devait s’occuper de priorités plus importantes. LA PRESSE CANADIENNE INCLUANT jumelé à aucune autre offre ce coupon 15 POUR EMPORTER 95$ SEULEMENT 21 95$ PLATEAU/MASSON/



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :