Métro Montréal n°2014-03-28 week-end
Métro Montréal n°2014-03-28 week-end
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2014-03-28 de week-end

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (237 x 291) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 14,3 Mo

  • Dans ce numéro : vert extrême.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Ni lunch, ni sac brun. N'apportez rien ! À bord de Porter, nous vous servons des collations, de la bière et du vin. C'est gratuit, sourire compris. Sur tous les vols, même les sauts de puce. Notre personnel chaleureux et accueillant se fera un plaisir de vous servir. N'apportez que votre bonne humeur. y vir porter raffinée sur toute la ligne Vols au départ de Montréal. Réservez d'ici le 2 avril 2014. Le rabais est compris dans les tarifs. Tarifs aller simple incluant les taxes, surcharges et frais obligatoires. Un supplément peut être facturé pour les bagages enregistrés et d'autres services optionnels.* Tarifs à partir de : HALIFAX TORONTO SAULT STE. MARIE ST. JOHN'S 3 per Jour 17 par Jour 214$ 195$ 243$ 266$ CHICAGO MYRTLE BEACH NEW YORK WASHINGTON Dulles 350 $ 360 $ 303 $ 301 $ SUDBURY 247 $ PRIX TOUT COMPRIS THUNDER BAY 252 $ TIMMINS 241 $ WINDSOR 273$ BOSTON 334 $ Réservez en ligne, appelez au 1-888-619-8622 ou contactez votre agent de voyages. Téléscripteur - composez « 711 ». flyporter.com *Réservez d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 2 avril 2014. Voyagez d'ici le 26 juin 2014. Porter peut exiger un achat 21 jours à l'avance. Les tarifs annoncés sont fonction de la disponibilité et peuvent ne pas être disponibles pendant toute la période de voyage. Description détaillée des tarifs pour tous les itinéraires sur flyporter.com. Tarifs aller simple en classe Fixe au départ de la ville. Les tarifs à destination de la ville peuvent être différents. Nouvelles réservations seulement. Les tarifs incluent les taxes gouvernementales et les frais obligatoires, qui peuvent atteindre 150 $ par aller simple selon la destination. Les taxes étrangères fluctuent selon le taux de change en vigueur. Les frais pour des services optionnels, tels que les changements d'itinéraire, les bagages supplémentaires, la présélection de siège ou d'autres demandes spéciales, peuvent s'ajouter au montant total. Tarifs non remboursables. Il est possible de changer d'itinéraire moyennant des frais allant jusqu'à 200 $ par personne et par trajet, plus toute différence de tarif. D'autres conditions (comme des frais de 25 $ pour l'enregistrement d'un premier bagage et de 35 $ pour un deuxième sur les vols à destination ou en provenance des É.-U., des frais de 20 $ pour l'enregistrement d'un deuxième bagage sur les vols au Canada et des frais pour bagages excédentaires et/ou trop lourds) peuvent être modifiées sans préavis et ne sont garanties qu'à l'émission du billet. Pour en savoir plus, allez à flyporter.com. En cas de divergence entre le tarif de nos annonces et le tarif affiché sur notre site Internet au moment de la réservation, ce dernier prévaudra.
Tirs croisés avant le dernier droit À 10 jours des élections générales, les chefs des 4 principaux partis ont joué le tout pour le tout hier dans un débat mouvementé présenté au réseau TVA. Paradis fiscaux, « deal », charte des valeurs, référendum... les candidats ont fait feu de tout bois, n’épargnant personne ni aucun sujet dans une succession de face-à-face. Si le libéral Philippe Couillard, actuel meneur dans les sondages, a fait l’objet de la majorité des attaques, tous les chefs ont décoché et essuyé leur part de coups. Résumé en six duels. Pauline Marois « Pour éviter de répondre à certaines questions liées à l’intégrité, M. Couilard tente de faire dévier le débat. » « Je condamne le salissage, en particulier le salissage par association. Vous ne m’avez jamais entendu en faire. » La chef du Parti québécois et première ministre sortante a d’entrée de jeu tenté de pousser son principal rival dans les câbles sur les questions d’intégrité, rappelant que bien des membres de l’équipe libérale faisaient partie du gouvernement précédent. Elle a de plus misé sur le bilan de ce gouvernement en termes de création d’emploi. Philippe Couillard M. Couillard a surtout cherché à mettre de l’avant son plan économique, qu’il a opposé aux idées plus socialistes de son opposante. Il a réaffirmé que le moteur de l’emploi est le secteur privé, et non le secteur public. Il a de plus mis l’accent sur les aspirations souverainistes de Québec solidaire. Françoise David « Je suis déçu que vous n’aimiez pas le Plan Nord ; il n’y a pas juste des mines dans le Plan Nord, il y a aussi une question sociale. » « Au moment où les Québécois font leurs déclarations d’impôt... vous trouvez ça moralement acceptable [de mettre de l’argent dans un paradis fiscal] ? » M me David s’est dite d’accord en principe avec M. Legault quant aux nominations partisanes, mais a trouvé sa position vague sur la question nationale. Le rapport de force que M. Legault tenterait d’installer avec les syndicats a déplu à M me David, tout comme son insistance à répéter que le taxage des revenus des entreprises ferait fuir les sièges sociaux. « Je n’arrive pas à comprendre ce que vous êtes, au juste. Vous êtes fédéraliste ou un souverainiste timide ? » « Actuellement, vous n’avez pas écouté la population. Il y a 70% d’eux qui n’en veulent pas, de référendum. » JEFF YATES jeff.yates@journalmetro.com Philippe Couillard Le chef libéral a fait fi des accusations de M me Marois, les qualifiant de « salissage ». Brandissant la menace d’un référendum sous un gouvernement péquiste et les « dérives » du projet de charte de laïcité – basée sur une « crise » qui n’existe pas, selon lui –, M. Couillard a fait valoir son plan économique avant tout. Françoise David C’est sur l’intégrité que M me David a tenté de plaquer M. Couillard, soulevant dès l’ouverture des hostilités la fameuse question de compte en banque que le chef libéral aurait ouvert dans l’île de Jersey, réputée pour être un paradis fiscal. Elle s’est aussi désolée des coupes dans les services sociaux sous le règne libéral. François Legault M. Legault semble avoir utilisé le plus clair de son temps dans ses face-à-face avec M me David pour décocher des flèches à M me Marois et M. Couillard ; tellement que, lorsqu’il lui a posé directement une question, M me David s’est montrée ravie. C’est surtout sur le thème référendaire qu’il y a eu accrochage MAXIME HUARD maxime.huard@journalmetro.com François Legault « Nicolas Girard avait géré un seul employé dans sa vie avant que vous le nommiez à la tête de l’AMT, où il en gère 400. Quelles sont ses qualifications ? Au PQ, c’est les copains d’abord ! » « Sur la question de la langue, il y avait un seuil en deçà duquel nous ne voulions pas aller. Vous, vous vouliez aller trop bas. » Le chef de la Coalition avenir Québec a réussi à mettre M me Marois sur la défensive en l’interpellant sur la question des nominations partisanes. Déplorant une cinquantaine de nominations partisanes effectuées par le gouvernement Marois, il propose des nominations 100% indépendantes dans la haute fonction publique. Pauline Marois « Vous savez très bien que les plus grands dérapages provoqués par les signes religieux l’ont été dans des cas d’accommodements raisonnables. » « Vous avez déjà dit qu’un premier ministre ne doit pas diviser les Québécois. Si vous êtes élue, comment allez-vous réparer les pots cassés ? » Le peu d’attaques dirigées par la chef péquiste à l’endroit de Françoise David ont porté sur les signes religieux. Pauline Marois a rappelé la « crise » des accommodements raisonnables pour souligner la mollesse de la position solidaire en la matière. M me David a affirmé que la question des accommodements avait été largement amplifiée par les médias. Philippe Couillard « Les gens ont une grande crainte par rapport à votre projet, et c’est de perdre leurs services de proximité. Ce n’est pas un ménage que vous proposez, c’est du saccage. » « J’écoute vos discours le soir : vous ne faites que parler de référendum, tout en disant que personne ne veut en parler ! Vous voulez juste faire peur au monde. » Philippe Couillard a reproché au chef caquiste sa volonté d’abolir les commissions scolaires, ce qui supprimerait quelque 4 500 emplois dans le réseau de l’éducation. M. Legault se défend en prétextant que peu de gens se soucient des élections scolaires et que la priorité doit aller aux services aux enfants. Pauline Marois 03 La première ministre sortante a vivement critiqué François Legault pour ne pas avoir collaboré au projet de loi 14, qui proposait de renforcer la Charte de la langue française. Sur cet enjeu, tous les candidats ont ciblé à plusieurs reprises le chef libéral Philippe Couillard, lui reprochant d’ignorer les problèmes linguistiques au Québec. Françoise David La co-porte-parole de Québec solidaire n’a pas mâché ses mots à l’égard de la charte des valeurs, qui, selon elle, devrait se limiter à interdire le port de signes religieux aux personnes en position d’autorité. M me David a proposé à la chef péquiste de mettre la question sur la glace en ce qui a trait aux hôpitaux, écoles, garderies, etc. François Legault M. Legault, qui s’est défini comme « nationaliste » plutôt que comme souverainiste ou fédéraliste, a accusé le chef libéral de faire diversion en ne parlant que de référendum. Philippe Couillard a nié mener une campagne de peur, mais a tout de même encouragé le leader caquiste à continuer à écouter ses discours. Pont Mercier Fermeture ce week-end Le pont Mercier sera complètement fermé à la circulation en direction de la Rive-Sud ce week-end. Cette fermeture, qui sera effective à compter de 5 h demain matin jusqu’à 5 h lundi, est rendue nécessaire par des travaux de réparation des éléments structuraux. Seules deux voies en direction de Montréal seront ouvertes pendant cette période. Le ministère des Transports a indiqué que cette configuration à sens unique permettra d’assurer la sécurité des usagers en cas d’intempéries et facilitera les opérations de déneigement et de déglaçage qui pourraient s’avérer nécessaires en période hivernale. MÉTRO



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :