Métro Montréal n°2014-03-17 lundi
Métro Montréal n°2014-03-17 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2014-03-17 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (237 x 291) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 9,8 Mo

  • Dans ce numéro : la Crimée vote massivement pour le rattachement à la Russie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Vous aurez un plaisir fou. Un voyage avec Porter, c'est une partie de plaisir. Plaisir de vous détendre dans un fauteuil moelleux en cuir. Plaisir de savourer une collation, un verre de bière ou de vin. Gratuit ! Plaisir de vous faire servir avec un grand sourire. HALIFAX 2 par jour 214 $ TORONTO 16 par jour 206 $ SAULT STE. MARIE 243 $ ST. JOHN'S 266 $ SUDBURY 247 $ THUNDER BAY 252 $ TIMMINS 241 $ WINDSOR 273$ porter raffinée sur toute la ligne Vols au départ de Montréal. Réservez d'ici le 19 mars 2014. Le rabais est compris dans les tarifs. Tarifs aller simple incluant les taxes, surcharges et frais obligatoires. Un supplément peut être facturé pour les bagages enregistrés et d'autres services optionnels.* Tarifs à partir de : CHICAGO MYRTLE BEACH NEW YORK WASHINGTON Dulles PRIX 350 $ 360 $ 303 $ 301 $ TOUT COMPRISe e p- BOSTON 334 $ Réservez en ligne, appelez au 1-888-619-8622 ou contactez votre agent de voyages. Téléscripteur — composez « 711 ». flyporter.com `Réservez d'ici 23 h 59 heure de l'Est le 19 mars 2014. Voyagez d'ici le 26 juin 2014. Porter peut exiger un achat 21 jours à l'avance. Les tarifs annoncés sont fonction de la disponibilité et peuvent ne pas être disponibles pendant toute la période de voyage. Description détaillée des tarifs pour tous les itinéraires sur flyporter.com. Tarifs aller simple en classe Fixe au départ de la ville. Les tarifs à destination de la ville peuvent être différents. Nouvelles réservations seulement. Les tarifs incluent les taxes gouvernementales et les frais obligatoires, qui peuvent atteindre 150 $ par aller simple selon la destination. Les taxes étrangères fluctuent selon le taux de change en vigueur. Les frais pour des services optionnels, tels que les changements d'itinéraire, les bagages supplémentaires, la présélection de siège ou d'autres demandes spéciales, peuvent s'ajouter au montant total. Tarifs non remboursables. Il est possible de changer d'itinéraire moyennant des frais allant jusqu'à 200 $ par personne et par trajet, plus toute différence de tarif. D'autres conditions (comme des frais de 25 $ pour l'enregistrement d'un premier bagage et de 35 $ pour un deuxième sur les vols à destination ou en provenance des É.-U., des frais de 20 $ pour l'enregistrement d'un deuxième bagage sur les vols au Canada et des frais pour bagages excédentaires et/ou trop lourds) peuvent être modifiées sans préavis et ne sont garanties qu'à l'émission du billet. Pour en savoir plus, allez à flyporter.com. En cas de divergence entre le tarif de nos annonces et le tarif affiché sur notre site Internet au moment de la réservation, ce dernier prévaudra.
Legault compte réparer le « gâchis » de Marois Élections. Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, s’engage à revoir « une par une » toutes les annonces faites par Pauline Marois au cours des six derniers mois si son parti prend le pouvoir. « Je m’engage à annuler tous les projets qui ne sont pas prioritaires. Ça a été un feu d’artifice de milliards de dollars qui a été fait. Je vais réparer ce gâchis », a-t-il promis. Douze jours après le début des élections, un tout premier grand rassemblement caquiste a eu lieu, hier, à Repentigny, près de la circonscription de M. Legault, qui tente de donner de l’élan à sa campagne. Le chef caquiste affirme qu’il annulera notamment l’importante aide financière accordée par le gouvernement Marois pour permettre à la cimenterie de Port-Daniel, en Gaspésie, de voir le jour. « On me dit que l’entente n’est pas finalisée. Le gouvernement investit 450 M$ pour créer 400 emplois, soit plus Constitution canadienne Philippe Couillard fait volte-face Le chef du Parti libéral du Québec (PLQ), Philippe Couillard, a de nouveau retraité sur sa position concernant le dossier de la constitution canadienne, hier, à Montréal. Le chef libéral s’est rangé derrière la position de la Coalition avenir L CITATION DU JOUR ONGLES épaissis et déformés ? La solution : le TRAITEMENT AU LASER www.drdupied Manque de ressources Plusieurs candidats caquistes doivent composer avec des ressources limitées sur le terrain, ont indiqué des organisateurs locaux du parti. de local électoral. C’est sûr que ça nous aiderait d’être plus visibles », a indiqué un organisateur d’une circonscription située dans le 450. Dans un effort de réduction des coûts, la CAQ a regroupé pour certaines régions les services de plusieurs circonscriptions dans un seul et unique local électoral. d’un million par emploi. Je trouve que ça n’a aucun bon sens. Je vais essayer d’annuler ce projet-là et plusieurs autres annoncés depuis six mois par M me Marois », a fait savoir François Legault. Il se dit prêt à assumer les conséquences de cette décision, soit par des « règlements à l’amiable » ou en payant des « pénalités » pour les projets déjà signés. Le chef caquiste assure qu’il « respectera de manière responsable la signature du gouvernement ». LA PRESSE CANADIENNE Québec (CAQ) en ce qui a trait à la place du Québec dans le Canada, prétextant que ce débat n’était pas important. M. Couillard a déclaré que s’il était élu premier ministre, il refuserait d’aborder la question constitutionnelle, sauf si on lui posait des questions sur le sujet. Or, vendredi, le chef du PLQ s’était montré désireux d’entreprendre une tournée canadienne afin ramener le dossier constitutionnel à l’ordre du jour. LA PRESSE CANADIENNE Malgré les derniers sondages qui placent la CAQ loin derrière le Parti québécois et le Parti libéral, François Legault a soutenu que rien n’était encore joué dans la campagne électorale./RYAN REMIORZ/LA PRESSE CANADIENNE Élections provinciales L’ASSÉ n’appuiera aucun parti L’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) n’appuiera aucun parti dans le cadre des élections générales au Québec. Le co-porte-parole de l’ASSÉ, Justin Arcand, explique que son organisation n’est pas intéressée par les formations politiques, mais bel et bien par les enjeux politiques. M. Arcand exige des partis qu’ils proposent des initiatives fiscales « viables et équitables », en arrêtant de piger « dans les poches des plus pauvres de la société ». Dans cette optique, l’ASSÉ recommande l’élimination de toute mesure d’austérité. Elle veut par ailleurs que des taxes plus élevées soient perçues sur les gains en capitaux des institutions financières, entre autres. LA PRESSE CANADIENNE La journée en résumé 14, 03 ÉLECTIONS PROVINCIALES 2014 « Les Québécois vont décider. C’est leur ma campagne électorale. Moi, je vais aller voter comme tout le monde. » Thomas Mulcair, chef du Nouveau Parti démocratique, qui refuse de donner un appui public à un parti politique pendant la campagne électorale. TWEET DU JOUR « Les 3 grands partis politiques sont d’accord pour l’inversement du pipeline. Les pétrolières d’abord, la population ensuite #tlmep » @Vincenlair, Vincent Leclair, en réaction à la présence de l’environnementaliste Steven Guilbeault à Tout le monde en parle. POIDS MÉDIAS DES ENJEUX Charte des valeurs 1et identité : 19,56% Référendum sur la Constitu- canadienne : 12,68% 2tion Réactions au sondage Léger 3 Marketing - LeDevoir : 9,09% DONNÉES COMPILÉES PAR INFLUENCE COMMUNICATION QUESTION DU JOUR Un candidat de la CAQ a mis des photos de lui presque nu sur Facebook. Croyez-vous que les partis devraient être plus vigilants envers les médias sociaux ? 83,22% 16,08% 0,7% Répondez à notre question du jour : journalmetro.com Québec solidaire Khadir confiant Même si les journalistes ne se bousculent pas pour monter à bord de l’autobus de son parti, Amir Khadir, député sortant de Gouin pour Québec solidaire, se dit persuadé que son équipe « parvient à se faire entendre » dans la présente campagne électorale. Il affirme que « parmi les partis en lice, il y a uniquement le sien qui, de manière claire, pour chaque engagement, explique ce qu’il veut faire et les moyens [pour y arriver] sans atermoiement, sans hésitation, y compris pour ce qui est de l’indépendance ». LA PRESSE CANADIENNE AVANT APRÈS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :